Dépasser l’anthropomorphisme dans notre relation avec chiens et chats

anthropomorphisme, Steve
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Notre lien avec les animaux de compagnie, en particulier chiens et chats, est profondément affectif mais souvent teinté d’anthropomorphisme: nous avons tendance à interpréter leurs comportements à travers notre propre expérience humaine.

L’anthropomorphisme selon Steve

C’est l’attribution de traits humains aux animaux au détriment de leur vraie nature. Cela soulève des questions sur la compréhension réelle de leurs besoins et de leur bien-être qui sont la base d’une cohabitation harmonieuse. 

Le bien-être animal et les défis de l’anthropomorphisme

Steve, antropomorphisme, chat

L’anthropomorphisme est un frein à une relation saine avec son animal. Il faut se rendre compte des conséquences: projeter sur l’animal ses propres besoins ou ses propres pensées est maltraitant, comme attendre de lui les particularités qui nous accommodent. En faisant des choix basés sur l’apparence de l’animal, au détriment de son tempérament, il ne faut pas être surpris d’avoir des animaux anxieux, stressés etc… Contraindre les chats à des caresses forcées, ou leur donner 3 repas par jour dans un bol, alors qu’ils sont des prédateurs et font 16 à 18 repas par jour en aimant chasser, n’est pas naturel.

Avantages de la relation Homme-Animal

La relation avec nos animaux offre d’innombrables avantages réciproques. Chiens et chats offrent un soutien émotionnel, réduisent le stress et enrichissent nos vies. Il est crucial de souligner ces aspects tout en équilibrant nos besoins avec ceux de nos animaux.

Comprendre pour une interaction éthique

Comprendre les besoins spécifiques et les comportements des animaux et s’occuper d’eux en respectant leur animalité permettront de contrer les influences négatives de l’anthropomorphisme.

Que faire?

antropomorphisme, chien dans la boue, Steve Comportementaliste

Laissons ce chien sauter dans cette flaque, flairer ce que nous trouvons dégoûtant alors que lui y prend du plaisir et y trouve une occupation stimulante. Enrichissons la prise alimentaire de nos chats avec des gamelles ludiques, rendons leurs journées plus stimulantes en simulant des proies qu’ils capturent quand ils vivent enfermés toute la journée. Limitez les contacts physiques si votre chat n’aime pas ça, sous prétexte qu’on l’aime et qu’on veut lui faire des câlins…

Il est essentiel de remettre en question nos perceptions, il faut évoluer en adoptant une approche consciente de la réalité éthologique de nos compagnons.

Ainsi, si nous sortons de notre vision humaine et nous ouvrons à une compréhension authentique des besoins de nos compagnons, nous tendrons vers une cohabitation harmonieuse.

Steve Voegtling, antropomorphisme

Article composé avec Steve Voegtling

Lisez un autre article composé avec Steve sur notre site.

détatouage, le tatouage n'a plus la côte, dos d'un homme avec 4 phases de détatouage

Le détatouage pour faire peau neuve

Le détatouage est un acte médical qui se pratique de plus en plus. Alors que les tatouages ont longtemps été considérés comme permanents, l’avènement de

Pour vous

Articles suggérés

rosacée, rosacée développée, visage d'un homme atteint de rosacée, jeune homme avec polo bleu

La rosacée… c’est quoi ?

La rosacée est une affection cutanée chronique qui affecte des millions de personnes à travers le monde. Elle est souvent méconnue, mal vécue et mal

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.