Le métier de comportementaliste

Qu’est-ce que le comportementalisme?
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Le comportementaliste doit avoir une énorme connaissance au niveau du répertoire comportemental du chien et du chat, il connaît ces animaux, leurs signaux, il comprend leurs émotions, leur sensibilité.Par rapport aux problématiques rencontrées, le comportementaliste va travailler sur le fond et pas sur la forme afin d’obtenir des résultats qui apparaitront sur la durée.

Steve Voegtling, Comportementaliste, comportementalisme

Qui est Steve Voegtling ?

Steve a commencé son activité il y a 4 ans. Il a fait une formation obligatoire en France, l’Acaced. Il a ensuite suivi une formation d’éducateur comportementaliste canin échelon 2 ainsi qu’une formation de comportementaliste félin chez Vox Animae, une école réputée en France. Steve se forme en permanence, il est également formateur spécialiste de la relation humain-chien au sein de cette école.

Il se déplace chez vous ou fait des « visio » qui s’avèrent également très efficaces.

Comment travaille le comportementaliste avec chiens et chats ?

Dans un premier temps Steve va travailler sur l’humain (l’adoptant) grâce à un échange poussé durant lequel il pose de nombreuses questions.

Si un chien détruit le mobilier ou si un chat fait du marquage dans la maison, l’objectif sera de comprendre pourquoi l’animal en arrive à cette finalité. Quels sont les soucis ou quelle souffrance, quel manque peut-il y avoir ? 

Le métier consiste dans un premier temps en une véritable investigation. Il faut comprendre l’histoire de l’animal, la relation, les antécédents, les apprentissages, les associations qu’a pu faire l’animal en question.

A travers cet échange, le comportementaliste va déjà être capable de donner des recommandations et des conseils individualisés adaptés.

Pour un chien

L’objectif n’est pas de vite régler le problème pour satisfaire l’humain. Un chien qui va détruire un canapé se sent apaisé après l’avoir fait car il a évacué quelque chose. Un éducateur en coercitif va lui faire mettre une muselière ou va mettre le chien en cage pour régler le problème mais en agissant ainsi on ne règle pas le problème de fond.

Steve va évaluer si le propriétaire s’occupe bien de son chien, va voir si ses besoins fondamentaux sont comblés, si son niveau de dépense en énergie est satisfaisant au niveau des activités proposées. Steve analyse vraiment le quotidien, la relation, le comportement de toute la famille. Ce chien a t-il assez d’attention, d’amour de la bonne façon? Le chien doit également avoir ses heures de sommeil, il doit sortir…

Certains chiens souffrent de l’absence de leurs humains. Clairement le ou les problèmes peuvent être multifactoriels d’où l’importance de l’analyse et de l’expertise du comportementaliste lors de la première séance.
Steve a très rapidement une idée du cheminement à suivre et il va donner de nombreux conseils pertinents qu’il faudra suivre pour régler le ou les problèmes.

L’humain est le support idéal pour l’animal : c’est l’être d’attachement, le guide qui a toute la légitimité pour agir sur son animal de compagnie.

La méthode respectueuse

Steve préfère employer le terme de « méthode respectueuse » plutôt qu’ « éducation positive ». Il nous disait que nous ne sommes pas au service de notre animal car pour lui, les animaux ont besoin d’un cadre et de limites.

Steve Voegtling, comportementalisme, Comportementaliste

Son choix est de travailler avec des méthodes bienveillantes en tenant compte de l’état émotionnel de l’animal et de l’humain également par rapport à ce que l’on va mettre en place.

« Un comportementaliste se doit d’être pédagogue : il doit aussi se mettre à la place des gens (en tenant compte de leurs emplois du temps, de leurs impératifs sans négliger l’animal). Nous devons trouver un compromis, un juste milieu pour les deux parties. Il faut prendre conscience que cela peut prendre du temps, qu’il faudra changer des habitudes qui nous serviront pour avancer dans notre problématique par la suite. »

Steve est un adepte de la méthode respectueuse en totale contradiction avec les méthodes coercitives où là on veut obtenir des résultats rapides quoi qu’il en coûte. De cette façon on peut briser un animal et le forcer à l’inhibition, le mettre dans un état de résignation. Le chien risque d’être brisé, aura peur de s’exprimer, va perdre son individualité, sa personnalité, sa confiance envers ses humains. Ce chien pourra mordre ou s’acharner sur quelque chose un jour! Pour Steve, ce qui est important c’est le respect mutuel, la bienveillance, la patience et la douceur.

L’humain ne cherche pas à être le chef ni à rabaisser son chien mais à le guider pour travailler avec lui. Vous l’aurez compris, l’éducation positive demande de l’implication ainsi qu’une remise en question de la part de l’humain.

Contact

ani'coach, comportementalisme, Comportementaliste, Steve Voegtling

Article fait en collaboration avec Steve Voegtling

Lisez d’autres articles en rubrique Animaux sur notre site.

Bien manger est l'affaire de tous, nutrition, Batch cooking

Bien manger est l’affaire de tous!

Bien manger est capital ! Une alimentation saine dans le cadre d’une activité professionnelle est indispensable pour conserver son énergie, éviter la prise de poids

Pour vous

Articles suggérés

microkinésithérapie, homme qui a mal à la nuque

Qu’est-ce que la microkinésithérapie ?

La microkinésithérapie est une approche thérapeutique manuelle qui vise à libérer les traumatismes profondément ancrés dans la mémoire de notre organisme, lesquels entravent son bon

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.