Agissons pour un avenir meilleur avec SOS FAIM : Semons les Graines du Changement !

un avenir meilleur avec sos faim, semons les graines pour l'avenir, homme avec des semences
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Un avenir meilleur avec SOS FAIM. Au moment où nous apprêtons à profiter de la pause estivale au Luxembourg, la période de soudure arrive à grands pas en Afrique de l’Ouest et une nouvelle fois. Cela risque d’être un moment difficile pour de larges franges de la population.

La période de soudure correspond à la période pendant laquelle les réserves de céréales de la campagne agricole de l’année précédente sont épuisées et où les nouvelles récoltes ne sont pas encore disponibles. Les greniers sont vides et il faut pourtant aller au champ cultiver et faire face aux besoins de chacun. Cette période conduit souvent à une sous-alimentation, une malnutrition et, dans les cas les plus sévères, à la famine pour de nombreuses personnes. 

SOS FAIM soutient les paysans

Pour atténuer ce phénomène, SOS Faim soutient des organisations paysannes qui luttent aux cotés des paysans à plusieurs niveaux pour les aider à produire mieux, de manière durable et respectueuse de l’environnement. L’une des clés de réussite est la préservation et l’utilisation des semences paysannes. 

Depuis des générations, les communautés paysannes pratiquent la sélection, la conservation et l’échange des graines, adaptant les variétés à chaque terroir et préservant ainsi la diversité génétique des cultures. Cependant, le développement de l’industrie agricole a favorisé les semences industrielles, privilégiant l’uniformité et le rendement à court terme. 

Un avenir meilleur avec SOS FAIM…

Aujourd’hui, la commercialisation croissante de semences industrielles représente une menace pour la survie des semences paysannes. Elles sont généralement protégées par des droits de propriété intellectuelle donnant aux entreprises un monopole sur leur utilisation. Contraints de se tourner vers les catalogues officiels, les agriculteurs sont devenus dépendants des semences industrielles, et du lot de produits chimiques qui les accompagnent, au détriment de leur autonomie et de la diversité agricole mondiale. L’uniformisation des semences contribue à appauvrir la biodiversité. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), 75% de la biodiversité cultivée a été perdue entre 1900 et 2000 et deux tiers de la production agricole proviennent aujourd’hui de seulement 9 espèces végétales différentes.

un avenir meilleur avec SOS FAIM, Semons l'avenir, récolte de graines, récoltes de semences, SOS FAIM oeuvre pour les paysans africains

Si les variétés de semences industrielles peuvent améliorer les rendements à court terme, les variétés traditionnelles des paysans et les savoirs associés sont les plus à même de s’adapter à des environnements agro écologiques spécifiques et au changement climatique et, ainsi, assurer des rendements stables à long terme. 

Dans de nombreuses régions telles que l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine, les semences paysannes représentent encore entre 60% à 90% de l’ensemble des semences utilisées. 

Deux partenaires engagés en Éthiopie

MELCA (Movement for Ecological Learning and Community Action) travaille sur la promotion des variétés de semences locales et de la biodiversité dans les exploitations agricoles. Le mouvement accompagne les agriculteurs dans la sélection des variétés à travers des champs collectifs de démonstration et d’expérimentation. Parallèlement, MELCA soutient différentes associations et leurs banques de semences communautaires. Ce sont des institutions formelles créées par les agriculteurs qui souhaitent s’organiser en coopérative dans le but de collecter, restaurer, reproduire et conserver leurs variétés de semences locales.   

En 2023, MELCA a formé 87 agriculteurs et agricultrices à l’utilité environnementale et économique, à l’utilisation et à la conservation des variétés locales et au concept de souveraineté semencière. 30 d’entre eux se sont ensuite constitués en coopérative de producteurs et conservateurs de semences. Ils ont bénéficié de tout le matériel nécessaire et de la construction d’une banque semencière. 

FC (Facilitator for Change) accompagne des initiatives portées par les populations rurales dans plusieurs régions du pays. L’ONG accompagne des groupes d’agriculteurs pour préserver, multiplier et distribuer les semences locales. En 2023, FC a planté près de 25.000 essences ligneuses locales pour restaurer un écosystème dégradé. En même temps, 11 agriculteurs ont été accompagnés dans la construction d’une pépinière communautaire pour produire des semences et des plants de café et d’avocats. 

un avenir meilleur avec SOS FAIM, Semons l'avenir, récolte de graines, plants de café et plants d'avocats, SOS FAIM oeuvre pour les paysans africains

Alors que MELCA encourage la formation à l’utilisation et à la reproduction de semences pour une agriculture plus résistante et adaptée au terroir, FC favorise l’utilisation et l’entretien d’essences végétales (forestières, arbustives) locales adaptées au terroir dans une visée de protection et de restauration de l’écosystème, afin notamment de restaurer les capacités productives du terroir.

un avenir meilleur avec SOS FAIM, Semons l'avenir, récolte de graines, plants de café et plants d'avocats, SOS FAIM oeuvre pour les paysans africains, MELCA et Facilitation of change

« Depuis 2020, nous travaillons à la promotion de pratiques agricoles durables en encourageant par exemple la production d’engrais organiques. Nous encourageant les agriculteurs à utiliser des semences indigènes ou locales avec des engrais organiques plutôt que des semences industrielles. Cependant, nous avons été confrontés à des difficultés pour trouver des semences locales car les agriculteurs ont cessé de les utiliser depuis longtemps. Grâce aux échanges d’expériences organisés par Sorsa Debela, assistant technique de SOS Faim en Éthiopie, nous avons appris comment les agriculteurs peuvent collecter et préserver les semences locales, qui sont l’un des éléments phares de l’agroécologie. »Egata Sime, Chargé de programme pour l’agriculture chez FC.

Communiqué de presse SOS FAIM

logo SOS faim, un avenir meilleur avec SOS FAIM,
chien abandonné

L’abandon des animaux

Des animaux domestiques sont régulièrement lâchement abandonnés loin de leur domicile. La période estivale semble être un moment fort pour exécuter ce genre d’acte innommable.

SOS Faim – Rapport annuel 2023

Le rapport annuel 2023 de SOS Faim met en lumière des chiffres alarmants concernant l’insécurité alimentaire aiguë dans le monde. Avec 281,6 millions de personnes

Pour vous

Articles suggérés

la dopamine et le cerveau

Pour optimiser votre dopamine

Comment optimiser votre dopamine ? On en entend beaucoup parler mais savez-vous ce qu’est la dopamine ? La dopamine est un neurotransmetteur, c’est-à-dire une molécule

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.