Portrait de Guillaume Bastin de Médecins du Monde Luxembourg

Guillaume Bastin, Médecins du Monde Luxembourg
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Le Docteur Guillaume Bastin est médecin salarié chez Médecins du Monde Luxembourg. Nous l’avons rencontré pour parler de son quotidien et de ses motivations pour soigner des gens qui n’entrent pas forcément dans un « cadre »…

Médecins du Monde est une organisation internationale de développement médical, qui fournit des soins médicaux aux personnes vulnérables au Grand-Duché de Luxembourg et dans le monde, en promouvant l’accès et le droit à la santé. Médecins du Monde au Luxembourg est une association sans but lucratif, reconnue d’utilité publique depuis février 2019.

Guillaume Bastin qui est-il ? fiche d'identité de Guillaume Bastin, MdM

Focus sur le Docteur Guillaume Bastin

Guillaume Bastin, Médecins du Monde Luxembourg, médecin engagé
©Dominique Gaul

Originaire de Belgique, Guillaume Bastin est arrivé au Luxembourg en 2018. Dès son arrivée, Guillaume a travaillé pour Médecins du Monde  Luxembourg. Travailler pour cette entité est une vocation qui lui convient parfaitement car il croise différentes situations médicales et sociales. Cela lui permet de faire appel à ses nombreuses connaissances de la médecine générale mais pas seulement.

« J’apprends en permanence en étant au contact de tous les gens que je soigne, je suis confronté à des pathologies moins courantes, souvent avancées par manque d’accès aux soins ou liées aux modes de vie parfois très précaires, et qui impliquent des traitements, et des stratégies de prises en charges inhabituelles.

Ce que l’on n’apprend pas à l’Université, c’est tout le côté sociologique auquel nous sommes confrontés. On ne peut pas imaginer dans les moindres détails ce que vit une personne qui est à la rue et qui est malade, on ne sait pas quelles sont ses priorités.

Ce job me permet de ne pas avoir que le regard médical sur mes patients. Il faut être apte à comprendre pourquoi une personne ne va pas vouloir aller à l’hôpital, ne va pas vouloir attendre à l’hôpital. Plein d’éléments et de facteurs sont imbriqués : chez Médecins du Monde, on a l’occasion de prendre le temps de travailler avec ces aspects des personnes, qu’elles soient défavorisées ou non mais qui n’ont pas les mêmes priorités que tout à chacun. 

J’ai vraiment fait le choix de ce parcours enrichissant à Médecins du Monde qui me donne les conditions de travail adéquates (difficile à appliquer en cabinet) ainsi qu’une bonne approche par rapport aux soins que l’on peut être amenés à apporter. C’est pour moi fondamental.

Les confrères qui travaillent dans les hôpitaux/cabinets et à qui nous faisons parfois appel sont bienveillants et nous soutiennent pour les cas compliqués où nos capacités de prises en charges sont limitées. Nous ne souhaitons pas forcer la main de nos confrères, mais nous voulons avant tout que les gens fassent partie du système de soins. Il est prouvé que les inégalités dans une société nuisent à toute la population. Alors pourquoi se faire du mal? 

Le plus simple serait évidemment que les gens soient en mesure de venir nous voir avec une carte de santé et qu’ils puissent venir se soigner plutôt que de laisser trainer et de faire empirer leur état de santé.

Pour les patients qui vivent dans la rue, se soigner peut être compliqué. Pour quelqu’un qui par exemple, doit prendre un traitement à vie, une fois la 1ère boite de médicament terminée, elle pourra penser que c’est terminé (Cela peut aussi arriver en cabinet!). Chacun a son degré de compréhension des informations médicales de toutes façons.

La difficulté est que souvent les pathologies des gens qui vivent dehors sont prises trop tard. Nous avons constamment de nombreuses situations très compliquées à gérer. Nous pouvons avoir des personnes en détresse psychiatrique, des personnes qui cumulent des pathologies, on voit de tout… »

Les permanences à Bonnevoie et à Esch/Alzette

« Ici les gens viennent, s’inscrivent et peuvent avoir une consultation médicale durant une permanence de 2 à 3h. Et si certaines personnes ont besoin d’un lien plus rapproché pour raisons médicales (comme une personne diabétique, avec une pathologie cardiaque ou qui sort d’une hospitalisation qu’il faut suivre) : ces personnes seront mises dans une atmosphère de cabinet de médecine générale avec le même médecin qui les suivra : c’est ce que nous avons mis en place dans notre centre de consultation.»

Le Centre de jour Abrigado

Médecins du Monde s’est engagé à travailler avec Abrigado qui fait partie du CNDS (Comité National de Défense Sociale). Ce centre est réservé aux personnes toxicomanes. Guillaume Bastin et ses collègues médecins y travaillent environ 30h/semaine dans le programme de réduction des risques. 

« Les personnes qui ont une addiction doivent pouvoir grâce à Abrigado limiter les prises de risques et les complications. Nous travaillons avec des éducateurs sociaux, des infirmiers, des psychologues, des assistantes sociales. On se rend compte que même parmi les sans-abris, il existe aussi des discriminations!

C’est pourquoi il y a un cadre et une sécurité qui sont maintenus et tout le monde n’est pas forcément accepté. Ici nous avons des gens qui viennent consommer et qui, en même temps viennent chercher un support, une oreille, un contact avec la société et aussi des moyens de substitution (la moitié des consultations sont liées à cela). Sinon, plus de 50% à Abrigado sont des consultations pour des pathologies relatives à la médecine générale.

A nouveau, dans ce contexte, les prises en charges sont souvent tardives car les personnes viennent quand ça ne va plus et que même la dépendance n’est plus une priorité. Les deux cas de figure m’intéressent en tant que médecin. »

logos médecins du monde Luxembourg

Lisez d’autres articles en rubrique Santé.

Bien manger est l'affaire de tous, nutrition, Batch cooking

Bien manger est l’affaire de tous!

Bien manger est capital ! Une alimentation saine dans le cadre d’une activité professionnelle est indispensable pour conserver son énergie, éviter la prise de poids

Pour vous

Articles suggérés

microkinésithérapie, homme qui a mal à la nuque

Qu’est-ce que la microkinésithérapie ?

La microkinésithérapie est une approche thérapeutique manuelle qui vise à libérer les traumatismes profondément ancrés dans la mémoire de notre organisme, lesquels entravent son bon

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.