Escalade : ne restez pas au pied du mur

escalade, escalade au Luxembourg
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L’escalade fait partie des disciplines au top de la tendance depuis son entrée aux Jeux olympiques. Il existe treize clubs au Luxembourg qui rassemblent 3.000 licenciés. Des salles loisirs complètent l’offre et contribuent à sa démocratisation. Rencontre avec David Antunes au pied du mur à Dudelange.

Vous cherchez un sport différent, qui muscle le corps et l’esprit, qui se pratique en extérieur comme en intérieur? Testez l’escalade. Dès 7 ans, sans trop de contre-indications, la discipline se pratique au Luxembourg dans des clubs. La Fédération en dénombre treize fréquentés par 3.000 licenciés. A Dudelange, depuis 2015, D-Summit a pris ses marques dans le gymnase René-Hartmann et peut se targuer de posséder un des plus beaux et hauts murs du pays. David Antunes en est le président. En trente ans de pratique, il a vu l’engouement pour son sport de prédilection exploser.

Une discipline accessible à tous

escalade dudelange, David Antunes, Escalade Dudelange
David Antunes, à gauche

C’est sa force : l’escalade s’adapte aux débutants comme aux confirmés, aux enfants comme aux adultes voire aux seniors. « Regardez la famille Remy, native de Suisse, Claude et Yves sont des références dans le milieu et leur père de 98 ans grimpe toujours! », s’étonne David Antunes. Les enfants passent par une phase d’apprentissage mais aussi d’acceptation des règles. « On le sait, les petits aiment grimper aux arbres, ici, on leur permet d’évoluer, de gravir des sommets, mais on est intransigeant sur la sécurité. » 

Vous avez le vertige?

« On parle souvent, à tort, du vertige. En réalité, on fait fréquemment face à la peur du vide qui se soigne parfaitement grâce à l’escalade car on prend confiance en soi. » Pour dépasser son appréhension, le mieux c’est de tester la discipline lors de séances de découverte gratuites. « On fournit le matériel et on est toujours accompagné. On progresse en duo, on s’encourage mutuellement et c’est ainsi qu’on acquiert de la technique et de l’assurance. »

Trois épreuves

Dans l’escalade, la pratique la plus connue est celle dite de difficulté. Il existe également l’épreuve de vitesse et une de blocs. « Au Luxembourg, on privilégie la difficulté qui consiste à gravir un mur au gré des prises en portant un baudrier et en étant relié à une corde. Plus on monte haut, mieux c’est. Notre mur culmine à 14 m. » Si peur ou chute, le sol est adapté et des matelas sont installés. La vitesse est l’épreuve parfaite pour départager les compétiteurs en cas d’égalité.

Quant au bloc « c’est le Graal pour tout grimpeur. On évolue sans attache, seul, on doit se frayer son chemin à son allure, à sa façon. C’est ainsi qu’on le fait, à Berdorf, le seul site naturel du Grand-Duché, aujourd’hui très prisé par les Allemands, Belges et Hollandais. Dès qu’on le peut, on se rend à Audun-le-Tiche en France voire en Alsace.  Fin septembre, une réunion est annoncée à Berdorf en vue d’étudier la situation et d’envisager des options nouvelles. Car on sature en extérieur.»  Bonne nouvelle, à Mamer, la première structure de blocs en extérieur est en construction.

Une discipline olympique

Depuis 2021 et les jeux de Tokyo, l’escalade fait partie des sports olympiques. « Il y a un bond dans les inscriptions mais aussi une évolution. A mes débuts, très peu de femmes pratiquaient, aujourd’hui, elles sont parfois plus nombreuses dans certaines catégories. » En parallèle l’offre s’intensifie. « Des salles comme La Coque au Kirchberg propose un accès loisirs. » Un mur d’escalade ultra-moderne offre une superficie de 690 m² et compte plus de 100 voies tous niveaux. Comptez 10,30 € la séance pour un enfant et 15,50 € pour un adulte.

Le physique et le mental

Difficile de trouver mieux pour se muscler physiquement et mentalement. Les muscles posturaux sont sollicités, les plus profonds comme les abdos également sans oublier les épaules. « Et contrairement à ce qu’on pense, on sollicite surtout les jambes. On se muscle et on se gaine. » Tout en améliorant son équilibre et sa coordination. « Ça demande de la concentration, on stimule donc ses fonctions cérébrales. » Ce serait un excellent allié contre le mal de dos et le stress. « Et c’est un défi à chaque fois. On tente de dépasser ses limites, de se surpasser. Il y a de l’adrénaline. »

S’équiper

Le plus cher? Les chaussures. Comptez 150 € la paire de chaussons, « à changer trois à quatre fois par an si vous pratiquez plus de trois fois par semaine. » Puis l’achat d’un baudrier et de cordes pour l’extérieur. « On atteint rapidement les 500 € auxquels il faut ajouter l’affiliation à un club et la licence. Mais c’est un sport nature, qui apporte un sentiment de liberté incroyable. Depuis que j’y ai goûté, je ne peux plus m’en passer.»

Thierry Weizman, escalade dudelange, David Antunes, Escalade Dudelange

Article composé par Sabrina Frohnhofer

Lisez nos autres articles en rubrique Letz Move.

Sondage TNS ILRESS demandé par la Fondation Cancer en 2022

Que sait le Luxembourg sur le cancer ?

En 2022, la Fondation Cancer a commandité une enquête ILRES « Les résidents du Luxembourg face au cancer » pour évaluer les connaissances de la population en

cake

Cake au potimarron et au comté

Les courges sont de sortie : potimarrons, potirons, pâtissons et butternuts sont à la fête. Ingrédients 100 g de farine de blé et 100 g

Pour vous

Articles suggérés

FIV et FeLV du chat

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Il faut faire une distinction entre le FIV et FELV, ces 2 sidas du chat. Notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que

ongles, soins des ongles, soin des ongles, beauté des mains, importance soin des mains et ongles

Comment fortifier vos ongles ?

Les ongles, comme les cheveux peuvent être fragilisés durant l’année ou particulièrement durant les changements de saison. Que faire ? Avoir de beaux ongles est

Recevez

un échantillon gratuit*

* Dans la limite des stocks dédiés disponibles.