Prendre soin de la santé de ses enfants en hiver : trois mythes

Prendre soin de la santé de ses enfants
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

À l’approche de l’hiver, et de son lot de maladies, prendre soin de la santé de ses enfants est un impératif. Pour ce faire, il est crucial de connaître les bons gestes à adopter… comme les mythes à déconstruire.

Avec l’hiver qui approche, les petites infections hivernales viennent boucher le nez des plus petits. Cette année encore, les gestes sanitaires sont de mise pour éviter la propagation de la Covid-19. Pourtant, bien d’autres virus peuvent être transmis durant cette période. Quels sont les réflexes à adopter pour s’en protéger ? Ensemble, partons à la chasse des mythes qui persistent sur la santé de nos enfants.

Mythe n°1 : les compléments alimentaires garantissent une bonne santé

En hiver, notre alimentation change : cette dernière peut devenir moins riche en vitamines et en minéraux. Pourtant, ces derniers sont essentiels pour favoriser une bonne santé et renforcer notre système immunitaire.

C’est pourquoi des suppléments en vitamines, notamment C, sont couramment donnés aux enfants.

Toutefois, seuls, ces compléments alimentaires ne permettent pas de garantir une bonne santé. Une surconsommation de ces derniers peut même être néfaste. C’est pourquoi votre pharmacien sera de bon conseil pour faire les meilleurs choix. De plus, certains suppléments présentent des interactions médicamenteuses : les compléments en vitamine E, par exemple, limitent les capacités d’absorption de certains médicaments.

Aussi, en cas de doute sur les besoins nutritionnels de l’enfant, il est recommandé de se tourner vers son médecin traitant.

De plus, n’oubliez pas d’adopter une alimentation équilibrée en plus de la supplémentation : agrumes pour la vitamine C, lentilles pour le fer, huiles végétales pour les oméga-3… sans oublier les herbes aromatiques fraîches !

Mythe n°2 : il faut protéger la tête et les mains pour ne pas prendre froid

santé

Tandis que les connaissances scientifiques progressent, les croyances ont la vie dure.

Ainsi, nombreuses sont les personnes qui pensent que sortir insuffisamment vêtu revient à « attraper froid ». Et, donc, invariablement, à tomber malade.

Pourtant, ces liens, dans les faits, n’existent pas. En effet, les virus se transmettent d’humain à humain, et non à travers le froid hivernal.

En revanche, les températures basses peuvent avoir un autre rôle : affaiblir le système immunitaire. Pour le renforcer, une bonne alimentation et un repos suffisant sont des premières pistes à suivre.

Malgré tout, enfiler un manteau épais, ainsi qu’une écharpe, un bonnet et des gants, permet de limiter les risques d’engelures. Ainsi, les oreilles, nez, mains et pieds des enfants sont protégés !

Mythe n°3 : il n’y a pas de risque de coups de soleil en hiver

Avec la fin de l’été, les ventes de crème solaire chutent et les casquettes sont mises au placard.

santé

En effet, avec les températures qui chutent, nous ressentons moins la chaleur des rayons du soleil sur notre peau et nous nous croyons protégés.

Pourtant, les coups de soleil peuvent encore survenir. À la montagne, plus particulièrement, les risques de brûlures sont réels.

Même à plus basse altitude, il est possible d’attraper des coups de soleil sur le visage, et même… au niveau des yeux ! C’est la photokératite : les UV brûlent la cornée, entraînant des rougeurs et une vision floue.

Pour éviter cela, il est donc recommandé de continuer à protéger les enfants des rayons du soleil, en particulier les jours de grand beau temps.

Article composé par Emilie Di Vincenzo

Lisez nos autres articles en rubrique Enfance.

Pour vous

Articles suggérés

La Magie du Ravioli

Vous aimez les bonnes choses ? Le fait maison alors, lisez cet article ! Comme nous aimons partager nos bons plans avec vous, nous continuons