Home Animaux Thérapies complémentaires pour les animaux

Thérapies complémentaires pour les animaux

Les animaux ont droit à présent comme les humains à des thérapies complémentaires pour les soigner ou diminuer leurs douleurs. Les propriétaires d’animaux sont à la recherche d’une autre manière de soigner leurs compagnons. De nombreux vétérinaires sont en mesure actuellement de leur proposer ces thérapies complémentaires.

Nous avons échangé à ce sujet avec Marie-Eve Scholtes, assistante vétérinaire à la Déiereklinik Krakelshaff de Bettembourg depuis 6 ans. Et nous partageons avec vous le témoignage d’une propriétaire d’une petite chienne qui a testé l’hydrothérapie.

La physiothérapie vétérinaire

C’est un peu comme la kinésithérapie pour les humains. Cette thérapie complémentaire qu’est la physiothérapie ou rééducation fonctionnelle sert à remédier aux troubles d’origine muscolo-squelettiques (articulations, tendons, muscles, ligaments). Cette revalidation permet la prise en charge d’animaux atteints de :

  • difficultés locomotrices d’origine orthopédique ou neurologique,
  • douleurs persistantes après un traumatisme ou une chirurgie,
  • une douleur chronique,
  • maintien et amélioration de la capacité physique,
  • remise en forme, maintien de la masse musculaire…
soins adaptés pour les animaux

La physio, c’est vraiment de la rééducation donc des exercices, des massages thérapeutiques ou relaxants, l’électrostimulation pour récupérer les sensations, refaire fonctionner tous les nerfs qui ont été endommagés par une hernie par exemple… Marie-Eve nous disait que les animaux ont également droit à des massages décontractants si besoin.

L’utilisation du  laser thérapeutique permet la cicatrisation plus rapide des tissus musculo-tendineux. Un animal traité récupérera plus vite d’une blessure grâce à cela. Cela permet de réduire le temps de récupération de l’animal et de réduire ses douleurs.

La physio se fait au cabinet sur chiens ou chats (mais ces derniers sont en général moins malléables).

Durant les séances de physiothérapie l’animal est réévalué régulièrement en cours de suivi. Il est nécessaire d’avoir de solides notions d’anatomie, de physiologie, pour pratiquer.

L’hydrothérapie

L’hydrothérapie fait partie des modalités utilisées dans le cadre de la physiothérapie. Il s’agit d’un tapis roulant intégré dans une baignoire. On peut faire varier la hauteur de l’eau selon la pathologie à traiter. On met ensuite la vitesse adéquate pour la rééducation de l’animal.

soins adaptés pour les animaux

L’eau est un excellent outil de traitement qui permet d’utiliser la gravité, l’inertie et la friction. La gravité est fortement diminuée dans l’eau grâce à la flottabilité de l’eau. L’eau permet de supporter le poids de l’animal et la résistance qu’elle apporte permet de travailler la mobilité des membres. Les membres seront sous l’effet de la pression hydrostatique. Plus l’immersion est importante, plus cette pression est importante.

L’hydrothérapie permet aux animaux de récupérer leur mobilité. Elle est aussi utile aux animaux qui sont en surpoids.

Un cas concret : Molly

Thérapies complémentaires pour les animaux
Molly, la mascotte de la famille

Molly est une chienne de race Labradoodle. Elle s’est gravement blessée à l’âge de 7 mois en jouant dans le jardin familial. Une opération a dû être faite pour réparer une rupture des ligaments croisés de la patte arrière droite. Elle a également une nécrose de la tête fémorale qui avait été diagnostiquée et a donc subi également une ablation de la tête fémorale.

Après la cicatrisation et de grosses boiteries, Caroll, la propriétaire l’a emmenée faire des séances d’ostéopathie et l’ostéopathe a conseillé de faire des séances d’hydrothérapie en plus. Molly a donc fait 9 séances d’hydrothérapie à raison de 2 fois/semaine. Les séances avaient une durée  comprise entre 11 à 20 minutes selon sa progression. Ce fut de la revalidation et il faut savoir que le travail dans l’eau est plus ou moins 5 fois plus difficile qu’une promenade classique. Le chien est soutenu par l’eau mais l’eau fait une résistance et fait travailler le chien.

Une rééducation a été faite à la maison avec des promenades journalières d’une durée progressive jusqu’à une heure. La petite Molly après quelques mois d’efforts et de thérapies complémentaires est totalement remise, elle a récupéré sa mobilité. Elle est redevenue une petite chienne dynamique, heureuse de vivre et de courir partout.

Consultez nos autres articles de notre rubrique Animaux.

Post - Luxembourg - Animaux
Sandrine Stauner-Facques
Journaliste / Chargée de Communication et des événements

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Grâce à la plateforme Acteur de ma santé, informez-vous sur le cancer du sein

« Acteur de ma santé » est LA plateforme santé au Grand-Duché. A l’occasion d’Octobre Rose, campagne de sensibilisation mondiale contre le cancer du...

Cancer du sein : pensons au dépistage précoce et à la prévention

Depuis des années, le nombre de femmes qui décèdent des suites d’un cancer du sein recule. Cette évolution positive s’explique en grande...