Home Animaux Le Sida du chat : FIV et FeLV

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine mais fait également beaucoup de chirurgie. C’est un homme passionné du contact avec les animaux. Il aime son métier passion aux mille facettes, il apprécie la variété et les évolutions qui s’offrent à lui en permanence. Nous avons décidé de parler avec lui du SIDA du chat encore assez méconnu du grand public. Ce virus de l’immunodéficience féline est plus souvent identifié sous le nom de FIV ou « Sida du chat ».

Le FIV

Le FIV est la pathologie qui se rapproche le plus du HIV (virus de l’immunodéficience humaine). 

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Comme chez l’humain, la maladie fait que le système immunitaire du chat est déficient. Mais il faut savoir que le chat peut être asymptomatique, porteur du virus durant des années et ne pas déclencher la pathologie de suite (cela peut aller de 5 à 10 ans). 

Le FIV ne se contracte que par contacts, bagarres, morsures. Les crocs d’un chat sont affûtés et inoculent le virus très facilement. Après une morsure, le virus va forcément s’installer car la morsure d’un chat est profonde. Il faut qu’il y ait contact, morsure avec salive et sang… Il peut aussi y avoir une transmission in utero.

Conseil : Il est impératif de respecter quelques règles importantes si votre chat est atteint du FIV. Pour protéger votre animal, mais aussi ceux des autres… Il est capital d’empêcher votre félin d’avoir accès à l’extérieur, afin d’éviter une propagation de la maladie.

Le FeLV

Le FeLV (virus leucémogène) est un virus voisin du FIV. Il peut provoquer des symptômes respiratoires, digestifs, oculaires. A un stade avancé on peut même constater des signes neurologiques, de l’anémie et des tumeurs type lymphomes, leucémies.

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Aussi nommée leucose féline, le FeLV, maladie grave entraîne une déficience des globules rouges et touche également parfois les globules blancs. Ici aussi le système immunitaire du chat est fragilisé.

Contrairement au FIV qui se transmet par la salive lors de morsures profondes (même si la contamination par contact sexuel est également possible), il existe un vaccin contre le FeLV. Il faut donc impérativement faire vacciner votre chat s’il est amené à sortir et rencontrer d’autres chats car le vaccin est efficace à 100%. La vaccination se fait de façon préventive et n’est pas curative alors songez-y sérieusement.

Le FeLV se transmet par simple contact, contrairement au FIV qui ne se transmet que par voie sexuelle et sanguine. Le FeLV lui se transmet par le sang, les larmes, la salive, les urines. Il est nécessaire de faire ce vaccin puisqu’il a le mérite d’exister !

FIV et FeLV

Pour savoir si votre chat est sain, le vétérinaire effectue une prise de sang suivie d’un test.

Quelques précisions

Nous pouvons considérer qu’il existe 2 sortes de SIDA du chat : Le FIV et le FeLV. Le FIV et le FeLV font que le système immunitaire du chat infecté sera déficient dans les deux cas. Les symptômes peuvent être nombreux et divers : fièvre, apparition de ganglions, gingivites, stomatites, pneumonies, diarrhées…  Il faut commencer à s’inquiéter sérieusement lorsqu’une pathologie ne guérit pas.

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Précisons, car c’est important, qu’il n’existe aucune transmission possible du chat à l’homme, ni du chat à une autre espèce animale. 

Notons que le chat peut également être porteur asymptomatique et déclencher un jour la maladie. Certains chats vont stocker le virus et l’exprimeront plus tard.

Le temps d’incubation du virus après une bagarre est de 4 à 6 semaines.

Il n’existe pas de traitement ni pour le FIV, ni pour le FeLV. Mais il existe tout de même des traitements symptomatiques : cela signifie que l’on va tout de même donner des traitements pour soulager l’animal, pour qu’il souffre moins et pour booster son immunité.

La prévention

En l’absence d’un vrai traitement spécifique, Benoît Durand conseille pour éviter d’affaiblir votre chat, de le vacciner pour les autres maladies virales du chat. Ces maladies sont le coryza et le typhus et il préconise également de le vermifuger régulièrement et de lui fournir une alimentation de bonne qualité.

Les conseils de Benoit Durand

FIV et FeLV du chat

Benoit Durand préconise de faire tester son nouvel animal afin de savoir s’il est atteint ou pas car il peut très bien être asymptomatique. 

RAPPEL : Les chats atteints de FIV ne doivent plus sortir ! Ils doivent être isolés. Ils peuvent vivre avec d’autres chats à condition qu’ils s’entendent bien et qu’il n’y ait pas de rapport de force. 

Si une personne a un chat sain, elle n’aura certainement pas envie qu’il soit contaminé par le chat des voisins…

N’hésitez pas à lire nos autres articles en rubrique Animaux.

Post - Luxembourg - Animaux
Sandrine Stauner-Facques
Journaliste / Chargée de Communication et des événements

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine...

Suivre un patient diabétique en tant qu’infirmiers de consultation en diabétologie

A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, célébrée chaque année le 14 novembre - et dont le thème principal de la...