B.Mask Glitter
CART-A-TIC

Comment éviter les blessures par Massimiliano de Angelis

Massimiliano
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Blessures, Massimiliano, Massimiliano De Angelis

Le monde du sport offre un terrain de jeu passionnant où l’esprit compétitif, la discipline physique et la quête constante d’amélioration convergent. Cependant, cette aventure n’est pas sans ses défis, et parmi eux, les blessures sportives se dressent comme des obstacles potentiels pour les sportifs de tous niveaux.

Que vous soyez novice, passionné de fitness ou athlète professionnel, la menace des blessures peut être omniprésente. Pour explorer les arcanes de la prévention des blessures et fournir des conseils essentiels, nous nous sommes entretenus avec Massimiliano de Angelis, un coach sportif chevronné.

Plongeons ensemble dans le monde complexe de la sécurité physique, où la connaissance devient la meilleure armure contre les maux du sport.

Pour Massimiliano, il existe 3 catégories de blessures

  • Pour ceux qui reprennent le sport et se blessent, cela arrive assez souvent.
  • Pour des gens déjà sportifs et qui se blessent aussi.
  • Pour des sportifs, des athlètes qui vont se blesser pour des raisons qui leur sont propres.

Bien que les causes de blessures diffèrent entre ces trois catégories, il est indéniable que le risque de blessure persiste. Peu importe la catégorie à laquelle nous appartenons, la possibilité de se blesser demeure une réalité omniprésente.

blessures

Pour les débutants

La première erreur réside dans la précipitation. Les gens se lancent corps et âme à 1000% dans une activité physique, ce qui est trop intense et trop rapide ! Dans ce cas, les blessures deviennent inévitables et interviennent rapidement. De plus, nombreuses sont les personnes qui ne se connaissent pas suffisamment, ignorant leurs propres limites, problèmes de santé, déséquilibres posturaux, manque de mobilité et capacités respiratoires. Ces individus agissent « à l’aveugle », et cette absence de conscience, combinée à une intensité trop élevée, accroît le risque de blessures.

Après seulement trois mois d’activité en salle de sport, il est prévisible que 60 à 70% des participants abandonnent pour ces raisons. Il est primordial de ne jamais entamer une démarche trop hâtive et trop intense. Pourquoi ? Souvent parce que ces individus se fixent des objectifs à trop court terme.

Pour les personnes qui sont déjà en mouvement

Pour la catégorie des gens qui sont déjà en mouvement, le risque le plus courant que beaucoup de coach comme Massimiliano constatent c’est de voir des personnes qui font un peu de course à pied par exemple, ou autres et qui, à un moment donné ont envie de plus. Selon Massi, la majorité de ces personnes se blesseront car elles augmentent leur charge d’entraînement beaucoup trop rapidement. Il ne faut pas augmenter l’intensité ou le volume de l’entraînement trop brusquement, sans progression lente.

Pour les athlètes

Dans cette catégorie la gestion est complètement différente. Massimiliano a eu la chance de coacher des jeunes champions et d’anciens sportifs de haut niveau dans des sports complètement différents. «Ces sportifs ont un entraînement tellement intense que les blessures interviendront à coup sûr. Il n’y a pas un sportif professionnel dans le monde qui ne se blesse pas ! Prenons l’exemple du tennis, du golf, du marathon ou de la plupart des sports où l’on fait des mouvements répétitifs et pas forcément naturels: la blessure est inévitable. »

L’objectif numéro 1 avec eux est d’éviter un maximum de blessures !

Il est possible d’anticiper et d’éviter les blessures

Quand on a conscience de tout cela, nous pouvons anticiper… De quelle manière ?

  • Pour la catégorie des débutants : quand on a arrêté de faire du sport depuis des mois voire des années ou quand on en a jamais fait… le corps va « s’acidifier », il va être fortement endormi. De ce fait, le corps peut développer des problèmes d’articulations, des problèmes d’hypertension, avoir un manque de souffle, etc… La posture, le corps de ces personnes ne seront en général pas du tout propices aux mouvements… En clair, le corps n’est pas prêt mais pas du tout ! Si la personne qui va se remettre en mouvement est bien entourée, tout se passera mieux car elle sera sous surveillance. Par contre, notez qu’au début, les douleurs qui vont découler des mouvements sont normales, comme les douleurs musculaires : il ne faut pas avoir peur, il est nécessaire de se tranquilliser. Par contre, lorsqu’une grosse douleur est détectée, c’est qu’il y a un problème… Il y a la solution de prendre un coach personnel qui va pouvoir vous aider dans votre manière de faire. L’autre solution est de consulter un ostéopathe qui va tenter de trouver la cause de la ou des douleurs. Mais la douleur est NORMALE, c’est tout à fait logique si cette dernière est largement supportable. Si vous êtes suivi(e) par un coach et que vous avez des douleurs, lui aussi saura déterminer leurs causes. Livrés à eux-mêmes les débutants vont continuer à forcer et ils vont se blesser… et le risque est de tout abandonner.
  • Pour les personnes déjà en mouvement. Pour éviter de se blesser, elles doivent également être entourées. Clairement, si vous voulez aller plus loin dans vos objectifs, il ne faut JAMAIS augmenter de plus de 10% l’intensité, la durée ou le nombre de poids soulevés durant 15 jours à 3 semaines par exemple. C’est long mais c’est la clé pour ne pas se faire mal et au final, on gagne du temps ! La clé est d’y aller étape par étape pour permettre au corps de se préparer à une plus haute intensité progressive d’entrainement. On est ainsi dans l’adaptation afin que le corps s’habitue au niveau du système nerveux, au niveau cardio-vasculaire, au niveau musculaire et au niveau du mental afin d’assimiler que cela est possible. Il faut que vous soyez à l’aise et si au bout de ce laps de temps vous vous sentez bien, vous pouvez continuer à augmenter à nouveau la durée, l’intensité ou la charge.
  • Pour la catégorie des athlètes : « Pour la catégorie des athlètes, je suis très étonné du manque d’individualisation même au plus haut niveau ! Et pourtant, il faut de l’individualisation au niveau de la posture, du mouvement, au niveau de la nutrition et au niveau du mental. Donc plus tôt les sportifs commenceront l’individualisation, mieux ce sera pour eux (comme Ronaldo). Allez chercher en dehors des entraînements de clubs un entraîneur pour soi est un véritable investissement pour le futur. Cela fera forcément la différence à bien des niveaux car vos entraînements seront adaptés pour éviter les blessures. L’objectif d’un jeune athlète ou d’un futur athlète est d’éviter un maximum les blessures et c’est un des moyens pour cela. Il faut adapter ses entraînements, son alimentation, son sommeil pour éviter les blessures. »

Vous l’aurez bien compris, que vous fassiez partie de la 1ère, 2ème ou 3ème catégorie, le must est toujours d’être bien accompagné et c’est exactement ce que propose Massimiliano qui est spécialiste en la matière.

Contact

  • Massimiliano De Angelis 
  • Sports & Life Style Coach
  • Conférencier
  • Formateur à la Fitness Academy du GD de Luxembourg
  • massi@wellbynature.eu 
  • B-6960 Manhay (Belgique) 
  • Tél : +32/494-38-22-82

Lisez d’autres articles en rubrique Letz Move.

Article spécifiques Web écrit en collaboration avec Massimiliano De Angelis.

Lisez d’autres articles sur Massimiliano sur notre site en rubrique Letz Move.

Détox Minceur Transit
Pour vous

Articles suggérés

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Belgique (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.