Elles dansent le Nia !

le Nia
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Le Nia, ça vous dit quelque chose ? Certainement pas, car ce sport hybride, qui souffle ses quarante ans cette année, a vu le jour aux Etats-Unis mais peine à percer en Europe. Pourtant, il est accessible à tous car modulable. Il mêle neuf disciplines entre danses et arts martiaux. Découverte.

Créé aux Etats-Unis dans les années 80 comme une alternative au fitness, le Nia qui signifie “Non Impact Aerobic” est un sport étonnant car il mélange des mouvements de neuf disciplines. Il s’agit d’une pratique qui puise son inspiration dans les arts martiaux, les arts de la danse et les arts de la conscience corporelle.

« C’est une activité surprenante qui s’inspire du taekwondo, de l’aïkido et du tai chi, mais aussi de la danse entre jazz, modern et danse libre. On y ajoute d’autres enseignements plus émotionnels. C’est bluffant », assure Mélanie Laidié qui est tombée dedans, il y a trois ans, par amour pour la danse et l’envie de tester de nouvelles choses. « L’âge avançant, je n’avais plus envie de compétition, ni de performance. Je recherchais un sport différent. J’ai testé le yoga, le pilates, mais il me manquait quelque chose. J’ai effectué une recherche sur internet et je suis tombée sur la technique Nia. » Révélation.

Le Nia : neuf disciplines en une

Importé en France, il y a bientôt vingt ans par Régine Petit, le Nia demeure confidentiel en Europe, « Il existe très peu de cours car peu de professeurs sont formés. En France, nous ne sommes qu’une vingtaine, je suis la seule dans l’Est et du côté du Luxembourg », précise Mélanie, qui a suivi deux stages pour pouvoir enseigner. La force de ce sport? Son adaptabilité.

Tout le monde peut se lancer, car il est modulable. « Les mouvements sont plus ou moins profonds, plus ou moins grands, on peut même être assis sur une chaise. Il existe trois niveaux d’intensité. » En prime, on lâche prise. « On peut improviser. » Les mouvements sont innovants, offrant de grandes plages de liberté et d’expressivité personnelle, et les chorégraphies sont réalisées sur une musique à la fois stimulante et agréable. C’est tonique, ludique et l’effet relaxant est garanti!

Des séances types

Comme dans chaque activité, il y a un échauffement pour dénouer les articulations et réveiller son corps. Il y a des parties douces, d’autres plus rythmées pour le cardio et on finit par un étirement. « On parle de routine. C’est hyper complet. » En une heure, sans s’en rendre compte, le corps tout entier a travaillé, il s’est renforcé, sans se faire mal. « On évolue en musique, c’est un sport bien-être, un sport du bonheur. » On ne recherche pas le perfectionnement mais on gagne en confiance au fil des séances, maitrisant davantage les chorégraphies qui changent régulièrement. « Et les hommes sont les bienvenus! Il n’y a pas de contraintes », invite Mélanie qui donne des cours à Thionville depuis le 13 septembre.

Les bienfaits sont multiples

La pratique permet donc de se libérer la tête, de bouger mais aussi de garder de la souplesse et de l’équilibre. Le stress est évacué, « On retrouve et renforce la confiance et l’estime de soi. C’est l’activité de la joie de vivre. Le Nia a été créé pour aider le corps à s’auto-guérir en utilisant musique et mouvement. » La pratique se compose de 52 mouvements qui optimisent le fonctionnement naturel de l’organisme. Des chorégraphies sont proposées et permettent aux pratiquants de bouger et de goûter à diverses pratiques.

« On fait travailler la base du corps mais aussi le centre et les extrémités, les débutants comme les athlètes y trouvent leur compte. » Côté équipement, une tenue souple et confortable est recommandée et ça se pratique pieds nus, « sauf si on préfère garder des chaussettes, mais être pieds nus procure une sensation et une prise de conscience du corps plus affinées. » Pont entre l’Orient et l’Occident, vous l’aurez compris, l’univers du Nia vous connecte à votre corps, votre mental, vos émotions et votre esprit.

Trois mots clés sont à retenir : explorer, améliorer, soutenirExplorer en pleine présence son corps par le mouvement. Améliorer son bien-être corporel, mental et émotionnel. Soutenir sa joie et ce quel que soit son âge. Dansez le Nia pour vous sentir bien.

le Nia

Article composé par Sabrina Frohnhofer

Consultez d’autres articles en rubrique Letz Move sur notre site.

Pour vous

Articles suggérés

microkinésithérapie, homme qui a mal à la nuque

Qu’est-ce que la microkinésithérapie ?

La microkinésithérapie est une approche thérapeutique manuelle qui vise à libérer les traumatismes profondément ancrés dans la mémoire de notre organisme, lesquels entravent son bon

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.