Le microbiote intestinal, acteur clé de notre santé

Le microbiote intestinal, acteur clé de notre santé, ADNL, Céline Dohmen
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Le microbiote représente l’ensemble des micro-organismes, communément appelés microbes (bactéries, virus, champignons, parasites) qui vivent en symbiose avec notre organisme. Selon les récentes découvertes scientifiques, les liens entre la qualité de notre microbiote intestinal et notre santé ne sont plus à prouver.

Qu’est-ce que qu’un microbiote?

Notre corps est colonisé par différents types de microbiotes : le microbiote cutané, buccal, vaginal, pulmonaire, ORL et le microbiote intestinal, le plus connu de tous. Il est également appelé « flore intestinale ».

Le microbiote intestinal est composé de milliards de bactéries, pour un poids total de près de 2 kg, soit plus que le poids du cerveau!

Quels sont les rôles du microbiote intestinal?

Le microbiote, micro-organismes, bactéries, virus, champignons, parasites, ADNL, formations microbiote

Le rôle le plus connu du microbiote intestinal est d’assurer une bonne digestion. S’il est déséquilibré, nous souffrons d’ailleurs de troubles digestifs tels que ballonnements, flatulences, diarrhées, constipation et/ou alternance des deux.

Récemment, des études ont mis en évidence d’autres rôles du microbiote intestinal sur notre santé:

1. Il est garant d’une bonne immunité. Premièrement car les bactéries de la flore intestinale sont impliquées dans la maturation et l’activation des cellules du système immunitaire intestinal, qui nous protège contre les attaques de pathogènes tels que les bactéries et les virus.

Deuxièmement, car lorsque le microbiote est déséquilibré, l’intestin devient « poreux », c’est-à-dire qu’il est percé de trous microscopiques via lesquels les pathogènes, virus et bactéries peuvent entrer librement dans l’organisme et causer des dégâts.

2. Il est garant d’une bonne santé mentale. Les bactéries de notre intestin peuvent en effet influencer notre humeur et notre comportement en communiquant avec notre cerveau via les voies sanguines et surtout, le nerf vague. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle également « le deuxième cerveau ».

3. Il est impliqué dans la gestion du poids. Un microbiote déséquilibré favorise le surpoids, pour deux raisons principales : il peut favoriser les pulsions alimentaires (surtout pour le sucré) et extrait plus de calories qu’un microbiote sain! Injuste? Oui… mais rien ne vous empêche de mettre en place quelques conseils pratiques pour améliorer sa qualité (que nous vous proposerons plus tard dans l’article).

Y a-t-il un lien entre microbiote et certaines maladies?

microbiote-maladies-cardio

Un microbiote déséquilibré peut en effet favoriser le développement de certaines maladies telles que :

1. Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, comme la maladie de Crohn et la RCH (Rectocolite Hémorragique).

2. Le surpoids et l’obésité.

3. Les maladies cardiovasculaires.

4. Les intolérances alimentaires, et certaines allergies comme l’asthme (très fréquent chez les enfants).

5. Les maladies neurodégénératives comme Alzheimer et Parkinson, et même les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaque.

Cependant, il est important de noter que les recherches dans ce domaine sont encore en cours. Le lien entre le microbiote et ces maladies est complexe et encore mal compris.

Comment prendre soin de son microbiote?

1. Consommer des aliments riches en fibres, comme les légumineuses, les céréales complètes et semi-complètes, les fruits et les légumes.

2. Varier votre alimentation le plus possible : minimum 3 ou 4 légumes différents (et de préférence de couleur différente) et 2-3 fruits différents/jour.

3. Consommer des aliments fermentés, tels que les yaourts, le kéfir, la choucroute, le miso, les légumes fermentés en bocaux ou encore le tempeh ou tofu fermenté.

4. Consommer des aliments riches en prébiotiques, comme les oignons, les poireaux, l’ail, les asperges, les artichauts, les bananes peu mûres.

5. Éviter les aliments transformés et riches en sucres, qui perturbent l’équilibre du microbiote en favorisant la croissance de bactéries pathogènes.

6. Protéger votre microbiote en prenant des probiotiques lorsque vous prenez des antibiotiques. En effet, les antibiotiques tuent toutes les bactéries… les pathogènes comme les bonnes. La prise d’antibiotiques peut perturber votre microbiote sur le long terme si vous ne le protégez pas.

7. Si vous souffrez d’une dysbiose, faites vous aider par un professionnel de la santé pour soigner votre intestin et rétablir une bonne digestion.

microbiote, ADNL, Céline Dohmen

Pour conclure 

Le microbiote est actuellement au cœur de la recherche scientifique. Les mécanismes précis par lesquels il agit sur notre santé sont encore flous. Cependant, il est évident que prendre soin de son microbiote est essentiel pour être (et rester) en bonne santé.

microbiote, dates formations ADNL
microbiote, pub ADNL, David Blondiau

Article écrit en collaboration avec Céline Dohmen de L’Académie de Naturopathie Luxembourg.

Lisez d’autres articles en rubrique Nutrition sur notre site.

Pour vous

Articles suggérés

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.