Satané burn-out…

burn out, burn in, craquage, tensions, tensions au travail, surmenage, Nadia Augusto, la corde qui lâche, burn
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Il y a quelques années, on n’entendait pas autant parler du burn-out… Sans doute car on n’avait pas encore mis un mot sur le phénomène.

Une fois qu’il est là, c’est trop tard, la limite est franchie et il faut gérer au mieux cet état de fait qui peut durer des années et qui laisse des traces. Si les personnes atteintes d’un burn-out ne veulent pas arrêter de travailler ou ne se sentent pas capables d’arrêter, c’est leur corps qui finira par les arrêter… 

Rencontre avec Nadia Augusto.

Nadia Augusto, burn-out, burn-in

Qui est Nadia Augusto ?

Nadia Augusto est neurobiologiste et formée à la neurothérapie. Elle travaillera d’abord dans le domaine des neurotechnologies appliquées à la santé mentale. Aujourd’hui spécialisée dans le burn-out et la dépression, qui ont aussi fait partie de sa vie, elle accompagne les individus qui en souffrent vers un retour à l’équilibre en combinant des outils en neurosciences et ceux de médecines douces.

Il faut distinguer dépression et burn-out

La dépression est une perte d’intérêt et de plaisir pour les activités habituellement plaisantes, associée à une humeur dépressive, sur plus de deux semaines. Le corps n’a pas été épuisé physiquement.

Pour le burn-out… Au début, il y a une phase d’alerte, une phase de stress, un déclencheur : le corps réagit et produit de l’adrénaline, du cortisol et après, tant que la situation stressante se maintient, le corps va rester en phase de stress appelée phase de résistance au stress : il est en fait en burn-in (il continue à brûler plein d’énergie pour faire face à ce stress). 

  • Au début il y a un burn-in très léger qui arrive à tout le monde (il peut aller de 3 jours à quelques semaines : période d’activité plus forte, ponctuelle mais transitoire).
  • Ensuite il faut parler des burn-in modérés où la situation dure plusieurs mois.
  • Le burn-in sévère lui peut durer plusieurs mois ou années. Les personnes sont encore aptes à se lever et à travailler, jusqu’au dernier stade d’effondrement qu’est le burn-out.

Le burn-out est un syndrome d’épuisement professionnel : on est « out », toute l’énergie est sortie. C’est un épuisement total, une grande détresse, une souffrance qui se renforce progressivement et qui aspire le sujet dans une spirale descendante dont il est difficile de s’extraire.

Qu’est-ce qu’un burn-out ?

Pour Nadia, le burn-out est un épuisement physique, émotionnel et cognitif.

burn-out
  • L’épuisement émotionnel, c’est quand une personne au travail a dû faire face à des situations très stressantes qui ont été dures émotionnellement. Les personnes touchées se distancent parfois de leurs émotions tellement elles n’en peuvent plus. Le côté émotionnel a tellement été sollicité qu’il ne veut plus, il coupe, il s’arrête.
  • Le côté cognitif se caractérise par le fait de ne pas trouver ses mots, des difficultés de concentration et des défauts de mémoire. Les prises de décisions sont compliquées car le cortex pré-frontal n’a plus d’énergie. Il n’y arrive plus, or c’est aussi lui qui contrôle les émotions qui sont perturbées. Le cerveau ne reçoit plus les ressources nécessaires pour fonctionner. Les capacités cérébrales sont réduites. De ce fait, la concentration, la mémoire, les prises de décisions, le contrôle émotionnel, le contrôle de soi et le langage sont impactés.

Comment retrouver son énergie après un burn-out ?

Nadia insiste bien sur le fait de la nécessité absolue d’une prise en charge et d’un suivi médical. Ses interventions se font en parallèle. 

Pour Nadia, il y a trois éléments essentiels pour récupérer d’un burn-out :

  1. Le 1er élément c’est le repos qui est essentiel. Il faut savoir comment bien se reposer car en plus du repos physique, il faut également penser au repos mental à ne pas négliger. En effet, le lâcher prise est nécessaire et il faut s’exercer : ce sont des pratiques mentales, il suffit d’entraîner son cerveau pour être capable de couper ses pensées et ne plus penser au travail. On peut y parvenir avec la méditation par exemple. Les personnes en burn-out doivent bien comprendre que tant qu’elles ont du stress mental, elles n’iront pas bien car le cerveau maintient la réaction biologique du stress dans le corps. Les personnes atteintes de burn-out doivent s’aménager chaque semaine des moments de repos et des pauses durant la journée car le corps en a besoin.
  1. Il faut recharger ses batteries. Comment ? Avec notre carburant n°1 qui est l’alimentation à adapter en fonction de chacun. Le stress impacte le microbiote intestinal et il faut y prêter attention car un microbiote déséquilibré perturbe le fonctionnement cérébral.
  1. Le sommeil est à « chouchouter » et c’est compliqué car juste avant le burn-out, les sujets ont beaucoup de cortisol dans le corps… Le cortisol est l’hormone du stress et à forte dose, il provoque des troubles du sommeil.  Le sommeil est important car il va permettre de recharger ses batteries à condition d’atteindre le sommeil profond qui permet de nettoyer toutes les toxines, les débris, on se détoxifie (corps ou cerveau), on répare son ADN, ses cellules, on consolide notre mémoire…

www.neuronaturel.com

Lisez d’autres articles en rubrique Santé.

Sondage TNS ILRESS demandé par la Fondation Cancer en 2022

Que sait le Luxembourg sur le cancer ?

En 2022, la Fondation Cancer a commandité une enquête ILRES « Les résidents du Luxembourg face au cancer » pour évaluer les connaissances de la population en

cake

Cake au potimarron et au comté

Les courges sont de sortie : potimarrons, potirons, pâtissons et butternuts sont à la fête. Ingrédients 100 g de farine de blé et 100 g

Pour vous

Articles suggérés

FIV et FeLV du chat

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Il faut faire une distinction entre le FIV et FELV, ces 2 sidas du chat. Notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que

ongles, soins des ongles, soin des ongles, beauté des mains, importance soin des mains et ongles

Comment fortifier vos ongles ?

Les ongles, comme les cheveux peuvent être fragilisés durant l’année ou particulièrement durant les changements de saison. Que faire ? Avoir de beaux ongles est

Recevez

un échantillon gratuit*

* Dans la limite des stocks dédiés disponibles.