Les réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) au CHL Kriibszentrum, un partage d’expertise au bénéfice des patients 

rcp
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Au CHL Kriibszentrum, l’organisation de réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) permet aux patients atteints d’un cancer d’accéder aux traitements les plus efficaces et les plus adaptés à leur état de santé. Le Dr Guy Berchem, oncologue au CHL, revient sur l’utilité de ces réunions de concertation pluridisciplinaire et les différents types de RCP qui existent.  

rcp
Dr Guy Berchem

Les réunions de concertation pluridisciplinaire regroupent des médecins (oncologue, radiothérapeute, chirurgien digestif et viscéral…)et des professionnels de la santé (psychologue, Breast Care Nurse…), se réunissant à intervalles réguliers pour discuter ensemble des dossiers des patients afin de leur proposer un schéma thérapeutique personnalisé. Dr Guy Berchem : « Les réunions de concertation pluridisciplinaire ont été introduites au Luxembourg autour des années 2000 après avoir été implémentées depuis longtemps en France et aux États-Unis.

Au Luxembourg, ces RCP sont repris dans le premier Plan Cancer comme élément essentiel de la prise en charge du patient cancéreux. Depuis quelques années, elles se sont généralisées à pratiquement tous les différents types de tumeurs et à l’ensemble des patients atteints d’un cancer. Lors de ces RCP, différents médecins impliqués dans la prise en charge ont pour objectif de choisir le meilleur traitement possible pour chaque patient, en fonction des dernières recommandations scientifiques. En ayant accès aux RCP, les patients ont ainsi l’assurance de bénéficier des mêmes chances dans la prise en charge thérapeutique de leur cancer, et que leur dossier soit discuté par tout un groupe d’experts. »

Les types de RCP

Au Luxembourg, il existe trois types de RCP

RCP
  • les RCP locales. Elles représentent le plus grand nombre des RCP qui sont organisées dans les hôpitaux, et concernent la prise en charge des cancers les plus courants (cancer du sein, cancer du côlon, etc). 
  • les RCP nationales.Celles-ci ont été développées par l’Institut National du Cancer (INC), il y a quelques années déjà, pour la prise en charge des pathologies plus rares (sarcomes, tumeurs germinales, tumeurs hématologiques lourdes, etc).Ces RCP sont organisées par l’INC et réunissent tous les hôpitaux du pays.
  • les RCP moléculaires. Ce concept de RCP est plus récent et s’adresse à des patients pour lesquels les thérapies classiques n’ont donné aucun résultat probant et à qui on va proposer un séquençage de la tumeur. Dr Berchem, explique : « La tumeur va être envoyée dans un laboratoire en vue de séquencer l’entièreté (ou une partie) des gènes. Il sera alors possible de déterminer la présence de mutations génétiques susceptibles d’avoir une influence sur le traitement ou le pronostic de la maladie tumorale. Au Luxembourg, ce séquençage est en train d’être mis en place au Laboratoire National de Santé, afin de faire profiter de cette approche un plus large panel de patients. Les RCP moléculaires, qui regroupent des médecins experts et des scientifiques, vont ensuite permettre d’interpréter les résultats de biologie moléculaire et d’en faire des recommandations de traitements adaptés à chaque patient. » 

Ces réunions de concertation pluridisciplinaire sont un élément de qualité essentiel pour la coordination et l’organisation de la prise en charge du patient atteint de cancer. 

Lisez nos autres articles sur le Centre Hospitalier de Luxembourg en rubrique Santé.

Pour vous

Articles suggérés

La Magie du Ravioli

Vous aimez les bonnes choses ? Le fait maison alors, lisez cet article ! Comme nous aimons partager nos bons plans avec vous, nous continuons