#YesWeCare – Solidarité inlassable du CHNP

#YesWeCare
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Rendez-vous désormais incontournable, les collaboratrices et collaborateurs des 3 entités du CHNP – Rehaklinik, Pontalize, De Park – se sont réunis hier, jeudi 17 février à midi devant l’Hôpital de Jour de la Rehaklinik à Ettelbruck, afin d’observer une minute de silence. À travers leur solidarité inlassable, ils souhaitent ainsi attirer l’attention particulièrement sur les conséquences de la pandémie sur le personnel du secteur médical et des soins. 

L’Hôpital de Jour relève de la filière de psychiatrie générale de la Rehaklinik. Cette structure ouverte accueille en ambulatoire et en journée une population adulte mixte présentant des troubles psychiques divers. L’objectif principal est de maintenir le patient dans son environnement familial, professionnel et social.

Le CHNP

Fort d’une expérience de plus de 165 ans, le CHNP est spécialisé dans le traitement des maladies psychiques. Afin d’offrir une qualité de vie optimale à ses patients et résidents, le CHNP vise dans sa mission la réhabilitation de chaque personne et, dans toute la mesure du possible, sa réinsertion dans la société. Le CHNP est structuré en 3 entités, chacune étant spécialement dédiée à un type de population:

  • la Rehaklinik pour les activités cliniques de réhabilitation psychiatrique;
  • le Pontalize pour les activités de soins et d’accompagnement des personnes âgées;
  • De Park pour les activités de soins et d’accompagnement socio-pédagogique des personnes en situation de handicap.

Dans un souci permanent de qualité, le CHNP place le patient et résident au centre de ses préoccupations et défend le principe de l’égalité dans la différence.

CHNP
CHNP

Contact

CHNP – BP111 – L-9002 Ettelbruck

Lisez nos autres articles en rubrique Santé.

Pour vous

Articles suggérés

La Magie du Ravioli

Vous aimez les bonnes choses ? Le fait maison alors, lisez cet article ! Comme nous aimons partager nos bons plans avec vous, nous continuons