Comment se protéger des virus hivernaux ?

virus
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Les jours déclinent, les températures chutent. Comme chaque année, le mois de novembre apporte les premiers virus respiratoires avec notamment la grippe, dont l’épidémie commence dès les fêtes de Noël et se poursuit jusque mars-avril. Cependant, bien que les épidémies de grippe soient annuelles, elles restent imprévisibles et nous ne pouvons pas prédire leur durée ni leur intensité. Bien préparer son corps à affronter l’hiver et se protéger des virus est donc indispensable.

une plus grande vulnérabilité aux virus en hiver

Les basses températures affaiblissent nos défenses immunitaires et peuvent irriter la muqueuse nasale, nous rendant ainsi plus sensibles aux infections.

Quand il fait froid, les virus respiratoires comme celui de la grippe sont également plus résistants et survivent plus longtemps, augmentant le risque de contamination.

Un hiver difficile à prévoir

L’hiver s’annonce particulièrement difficile puisque d’autres virus vont circuler et pourront provoquer aussi des symptômes grippaux: fièvre, courbatures, fatigue, toux… La crainte est de voir circuler simultanément le virus de la grippe et d’autres virus de l’hiver, au risque de saturer les systèmes de santé.

Chez nous, rappelons que la grippe entraîne chaque année l’hospitalisation de nombreux patients présentant des complications. La prévention est donc de rigueur.

Il faut poursuivre les bons gestes de l’automne et adopter ceux de l’hiver :
Baisser le chauffage: même si le froid s’installe, ne montez pas trop les radiateurs et gardez une température intérieure n’excédant pas 19-20°C. La chaleur et l’air sec modifient la qualité des sécrétions des voies respiratoires, premières barrières contre les infections.

Conserver une alimentation équilibrée. A l’approche de l’hiver beaucoup optent pour des plats riches et copieux: raclettes, tartiflettes, fondues…. Essayez de toujours consommer des fruits et des légumes pour aider votre organisme à lutter.

Aérer votre habitation: un intérieur confiné favorise la prolifération des microbes. Quelle que soit la météo, continuez à aérer votre logement en hiver au moins 10 minutes par jour pour renouveler l’air ambiant.

Préserver votre sommeil: essayer de dormir au moins 7 à 8 heures par nuit. Le manque de sommeil ralentit l’organisme et le rend plus faible face aux virus.

Pratiquer une activité physique régulière: fatigue et stress affaiblissent les défenses immunitaires. Poursuivre un exercice physique en hiver permet de booster l’énergie et renforcer le système immunitaire. Pour les moins sportifs, essayez de marcher une demi-heure chaque jour.

Arrêter de fumer: Il n’est jamais trop tard pour arrêter ! Le tabac affaiblit les défenses immunitaires et augmente les besoins quotidiens en vitamine C, indispensable pour garder la forme.

Respecter les règles d’hygiène: on ne le répétera jamais assez, lavez-vous les mains régulièrement et soigneusement à l’eau et au savon.

Elles peuvent être des vecteurs de virus.

N’hésitez pas à lire nos autres articles en rubrique Santé.

Gratin aubergine et patate douce

Gratin d’aubergine et patate douce

Voici une recette de gratin d’aubergine et de patate douce. Une recette originale concoctée par notre diététicienne de référence, Virginie Di Tore. Notre collaboratrice nous prépare

Pour vous

Articles suggérés

sucre, le sucre est mauvais, le sucre est nocif pour la santé

Manger moins de sucre et mieux vivre

Notre interlocutrice est Anne Villeroy Lammar qui est naturopathe, conseillère en hygiène de vie et réflexologue plantaire. C’est à travers ce prisme que nous allons

les vrais faux, les faux vrais, démêler le faux du vrai, Nadia Terki

Démêler le vrai du faux…

Les faux vrais et les vrais faux… Nous faisons de plus en plus attention à notre alimentation. Mais, même quand on souhaite faire au mieux