Les Hôpitaux Robert Schuman nous disent « MERCI »

Les HRS nous disent MERCI
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Aux Hôpitaux Robert Schuman, le temps est à la reprise progressive des activités et au début d’une « nouvelle normalité ». Pour souhaiter la bienvenue aux patients, un grand lettrage « MERCI » a été apposé sur les portes d’entrée du Groupe.

Symboliquement, ce « MERCI » géant a été apposé des deux côtés de la passerelle d’entrée de l’Hôpital Kirchberg. D’une part, pour saluer les patients et la population du Luxembourg, qui ont respecté scrupuleusement les règles du confinement. D’autre part, pour saluer l’ensemble des collaborateurs du Groupe HRS, et les remercier de l’immense travail accompli.

Les Hôpitaux Robert Schuman remercient leur partenaire de l’opération, l’entreprise Mad about. 

Tous les moyens ont été mis en oeuvre afin de garantir un environnement sécurisé pour tous leurs patients et collaborateurs. En cas de problème médical, les patients ne doivent pas renoncer à se rendre à l’hôpital, ils y seront accueillis en toute SÉCURITÉ.

Hôpitaux Robert Schuman : origine et missions


Les Hôpitaux Robert Schuman sont nés en 2014 de la réunion de la Clinique Bohler, l’Hôpital Kirchberg, la ZithaKlinik situés à Luxembourg ville et la Clinique Sainte-Marie située à Esch-sur-Alzette. Ce sont 280 médecins sous statut libéral et plus de 2250 salariés qui prennent l’engagement d’assurer une prise en charge de haute qualité et un service personnalisé à forte composante humaine.

Les missions du groupe clairement définies sont structurées autour de sept pôles de compétence :

  • le pôle Femme, Mère, Enfant,
  • le pôle de Médecine interne,
  • le pôle Appareil locomoteur,
  • le pôle Psychiatrie,
  • le pôle Viscéral-oncologie,
  • le pôle Gériatrie.

Grâce à une structure moderne, les HRS répondent aux attentes des professionnels de la santé et assurent la meilleure prise en charge possible des patients. Des rôles académiques et de recherche compléteront les missions cliniques des pôles.

Source de l’article : Communiqué de presse des HRS.

Pour vous

Articles suggérés

sucre, le sucre est mauvais, le sucre est nocif pour la santé

Manger moins de sucre et mieux vivre

Notre interlocutrice est Anne Villeroy Lammar qui est naturopathe, conseillère en hygiène de vie et réflexologue plantaire. C’est à travers ce prisme que nous allons

les vrais faux, les faux vrais, démêler le faux du vrai, Nadia Terki

Démêler le vrai du faux…

Les faux vrais et les vrais faux… Nous faisons de plus en plus attention à notre alimentation. Mais, même quand on souhaite faire au mieux