Covid-19: ne retardons pas les vaccinations des nourrissons !

Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

À l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination, le ministère de la Santé souligne l’importance d’adhérer au calendrier des vaccinations, même en période de Covid-19.

Nous avons tous peur de contracter le Covid-19. Malheureusement, cela pousse de nombreux parents à renoncer aux visites de contrôle chez le pédiatre et à repousser l’échéance des vaccinations. Ces vaccinations doivent cependant être poursuivies, en respectant le calendrier vaccinal.

« Nous ne devons pas baisser la garde en matière de vaccination, surtout en ce moment ! Nos systèmes de santé ne peuvent supporter aucune flambée de maladies à prévention vaccinale. », souligne la ministre de la Santé.

Vaccination en période de Covid-19

La pandémie actuelle de Covid-19 ne doit pas faire oublier que d’autres maladies contagieuses dangereuses, voire mortelles, sont encore en circulation. « Si la couverture vaccinale n’est pas assurée, cela pourrait conduire à la recrudescence de maladies. Alors que celles-ci étaient bien contrôlées jusqu’ici sur le territoire. Je pense notamment à la rougeole ou à la coqueluche« , explique le Dr Françoise Berthet, directeur adjoint à la Direction de la santé et secrétaire du Conseil supérieur des maladies infectieuses. Dans le contexte actuel, la vaccination constitue un geste essentiel pour éviter d’ajouter un risque infectieux supplémentaire au Covid-19.

Pour une protection précoce et durable

La plupart des vaccinations administrées chez les nourrissons et les jeunes enfants procurent une protection précoce et durable. Une protection précoce est indispensable pour réduire le risque d’acquérir une infection évitable dès que possible. Elle est particulièrement importante pour la coqueluche, qui peut être mortelle chez le nourrisson, et pour certaines maladies invasives bactériennes. De nombreuses vaccinations administrées chez le nourrisson et le jeune enfant procurent en outre une protection tout au long de la vie. Il n’y a donc aucun intérêt à repousser l’échéance des vaccinations ! 

Vaccination de l’enfant, de l’adolescent, de l’adulte et de la personne âgée

Certaines vaccinations nécessitent des rappels ultérieurs. C’est le cas de la vaccination contre la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. Le respect de ces échéances est important pour le maintien de l’immunité. Elle est toutefois moins critique que chez le nourrisson. Quant à la prévention des infections à HPV, la vaccination est recommandée aux filles et garçons âgés de 9 à 13 ans. L’échéance de ces vaccins n’est pas critique. Un report du rendez-vous vaccinal après la période de crise liée au Covid-19 peut être justifié. Par contre, la protection des personnes âgées ou à risque reste recommandée sans délai, même en période pandémique.

Même en période de confinement, il est recommandé de respecter le calendrier des vaccinations recommandées pour les nourrissons et enfants de moins de 2 ans. Il en est de même pour les personnes âgées ou à risque. Entre 2 ans et 65 ans, les vaccinations de routine de la population générale peuvent être reportées jusqu’à la fin du confinement.

Semaine européenne de la vaccination

Chaque année, au cours de la dernière semaine du mois d’avril, l’OMS met en évidence l’importance des vaccins et leurs bienfaits pour la santé. Malgré la crise sanitaire actuelle, il est important de rappeler le rôle essentiel de la vaccination.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter votre médecin ou votre pédiatre.

Liens utiles :

Source :

Communiqué de presse du ministère de la Santé

Gratin aubergine et patate douce

Gratin d’aubergine et patate douce

Voici une recette de gratin d’aubergine et de patate douce. Une recette originale concoctée par notre diététicienne de référence, Virginie Di Tore. Notre collaboratrice nous prépare

Pour vous

Articles suggérés

sucre, le sucre est mauvais, le sucre est nocif pour la santé

Manger moins de sucre et mieux vivre

Notre interlocutrice est Anne Villeroy Lammar qui est naturopathe, conseillère en hygiène de vie et réflexologue plantaire. C’est à travers ce prisme que nous allons

les vrais faux, les faux vrais, démêler le faux du vrai, Nadia Terki

Démêler le vrai du faux…

Les faux vrais et les vrais faux… Nous faisons de plus en plus attention à notre alimentation. Mais, même quand on souhaite faire au mieux