Hydrocution: ne pas la prendre à la légère !

Attention au risque d'hydrocution
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on print
Imprimer
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

L’hydrocution, appelée également « noyade syncopale », guette tout baigneur trop pressé de se rafraichir l’été. Il existe pourtant un certain nombre de précautions qui pourraient éviter qu’un tel drame ne se produise pendant les vacances.

L’hydrocution survient en cas de choc thermique provoqué par une trop grande différence de température entre l’eau et le corps. Après une longue exposition au soleil ou un effort physique important, nos vaisseaux sanguins sont dilatés. Au contact de l’eau fraîche, entre 18 et 19 degrés, ceux-ci vont subir une vasoconstriction brutale, c’est-à-dire une réduction de leur diamètre. Dans certains cas, l’hydrocution peut entraîner un malaise vagal (syncope), suivi d’une noyade si on n’intervient pas rapidement. La perte de connaissance s’accompagne de symptômes précurseurs tels que des maux de tête, des bourdonnements dans les oreilles, une fatigue intense et anormale, des frissons, des tremblements, des vertiges. Devant l’apparition de l’un de ces symptômes, il est prudent de sortir de l’eau immédiatement.

Les causes

Parmi les causes principales de l’hydrocution, on note :

  • l’exposition prolongée au soleil,
  • un exercice physique important juste avant l’entrée dans l’eau,
  • la consommation d’alcool,
  • un repas copieux,
  • un plongeon provoquant une entrée trop rapide dans l’eau. 

Premiers secours

Si vous voyez quelqu’un être victime d’une hydrocution, sortez la personne de l’eau, allongez-la, et appelez les secours (le 112). En cas d’arrêt cardio-respiratoire, pratiquez un massage cardiaque et un bouche-à-bouche avant l’arrivée des secours afin d’augmenter les chances de réanimer la victime. S’il ne s’agit que d’un malaise sans perte de connaissance, réchauffez la victime, placez-la en position latérale de sécurité et appelez les secours. 

Mesures de prévention

Pour éviter l’hydrocution, il est préférable :

  • d’entrer progressivement dans l’eau, en particulier quand elle est froide et après une longue exposition au soleil. Mouillez-vous prudemment le cou, le visage et le thorax qui sont des zones très sensibles à la température de l’eau.
  • de boire de l’eau régulièrement pendant l’exposition solaire. 
  • de respecter un délai d’au moins 2 heures après un repas copieux, une consommation d’alcool, et juste après un effort intense.
  • de ne pas vous exposer longtemps au soleil avant d’entrer dans l’eau, surtout lorsqu’elle est inférieure à 18° (20° chez les enfants).
  • de ne pas dépasser 15 minutes de baignades lors des premiers bains.

Source de l’article: https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/1985-hydrocution-causes-symptomes-que-faire

Tiques

Méfiez-vous des tiques

La saison a commencé dès le mois de février pour les tiques ! Notre hiver n’a pas été suffisamment rude pour éradiquer ces insectes qui

Pour vous

Articles suggérés

Waterwalls

WaterWalls Festival

Après un report en 2020, des mois de travail et de réflexion autour d’un projet culturel innovant – et nombre d’adaptations sur le terrain !