Home Santé Première activation d’un implant cochléaire au Luxembourg

Première activation d’un implant cochléaire au Luxembourg

Récemment au service d’ORL du CHL, a eu lieu la première activation d’un implant cochléaire chez un bébé atteint d’une surdité profonde. Ce moment était très attendu par les parents. Ils ont pu témoigner d’une réaction immédiate chez leur bébé une fois que toutes les électrodes ont été activées.

En cas de surdité bilatérale profonde ou sévère et après bilan pluridisciplinaire, la prise en charge recommandée consiste souvent en la mise en place d’un implant cochléaire uni- ou bilatéral – implant électronique qui vise à restaurer une fonction auditive pour des personnes, enfants et adultes, atteintes d’une surdité profonde ou sévère. Il remplace totalement l’oreille interne déficiente et permet une stimulation directe du nerf de l’audition.

Le Dr Pierre Sagnet, médecin ORL au CHL explique : « Chez l’enfant en question, l’implant même a été posé par mes soins dans un centre spécialisé en France. C’est la première fois par contre que l’activation du processeur de son même a eu lieu, à ma connaissance, au Luxembourg et plus particulièrement au CHL, et que le suivi post-implantation cochléaire dont les réglages puisse également se faire sans déplacement à l’étranger ». « Après la mise en place au Luxembourg du dépistage néonatal de la surdité grâce à mon confrère le Dr Eugène Panossetti, ceci est un premier pas très important vers une prise en charge complète des patients atteints d’une surdité profonde ou sévère et devant bénéficier d’un implant cochléaire au Luxembourg ».

A propos de la prise en charge de la surdité profonde/sévère au Luxembourg:

A ce jour, au Luxembourg, les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire, doivent aller se faire opérer à l’étranger, que ce soit en Allemagne, Belgique ou France. Pour procéder aux réglages ou en cas de problème avec l’implant, ils doivent également retourner de façon régulière et ceci pendant toute leur vie dans le service où l’implant a été effectué.

A moyen terme, l’équipe du service d’ORL du CHL prévoit la mise en place d’une prise en charge globale de ces patients au Luxembourg, ceci depuis le diagnostic, à l’intervention pour pose de l’implant, et au suivi post-implantation cochléaire.

Le suivi sera assuré ensemble avec une équipe pluridisciplinaire composée e.a. de logopèdes, d’orthophonistes et de psychologues. Un programme de rééducation s’avère en effet nécessaire pour redonner un sens aux sons que le patient va percevoir et afin de suivre les progrès auditifs.

Actuellement, des discussions pour une éventuelle prise en charge des coûts liés à l’implant cochléaire au Luxembourg sont en cours avec la CNS.

Post - Luxembourg - Santé
Céline Buldgen
Journaliste multimédia

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine...

Suivre un patient diabétique en tant qu’infirmiers de consultation en diabétologie

A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, célébrée chaque année le 14 novembre - et dont le thème principal de la...