Home Santé Ménopause : gardez une bonne hygiène de vie !

Ménopause : gardez une bonne hygiène de vie !

Qu’est-ce que la ménopause ? Quels sont les symptômes et comment les soulager ? Comment rester en bonne santé ? Letz be healthy fait le point pour vous ! 

La ménopause correspond à la fin de la période reproductive de la femme, habituellement vers l’âge de 51 ans. Elle est marquée par l’arrêt du fonctionnement des ovaires qui provoque l’interruption de l’ovulation et de la production d’hormones sexuelles. On parle seulement de ménopause après l’arrêt complet des règles au bout de 12 mois, en l’absence de traitement hormonal.

Avant d’être ménopausées, les femmes vivent une période de transition, appelée pré-ménopause. L’infirmière coordinatrice des consultations pluridisciplinaires à la Clinique de la Ménopause du CHL explique : « Vers l’âge de 47 ans, on observe déjà une diminution progressive de la progestérone tandis qu’il y a toujours une production d’oestrogènes jusqu’à l’approche de la ménopause. La pré-ménopause est caractérisée par l’apparition de troubles du cycle qui peuvent, dans un premier temps, être plus courts, puis plus longs et irréguliers. Ils peuvent aussi dans certains cas devenir plus abondants. D’autres symptômes peuvent également apparaître tels que des troubles du sommeil, des céphalées, une sensibilité des seins et même déjà des bouffées de chaleur chez certaines femmes. »

La ménopause précoce ou insuffisance ovarienne prématurée (IOP) survient avant l’âge de 40 ans, et concerne environ 1 à 2 % des femmes. Dans des cas exceptionnels, 1 femme sur 1000 sera ménopausée avant l’âge de 30 ans.

Quels sont les effets de la ménopause ? 

Les principaux symptômes de la ménopause sont : 

– bouffées de chaleur (diurnes et/ou nocturnes), 

– états anxieux, 

– perte d’entrain ou irritabilité, 

– insomnies, 

– maux de tête, 

– douleurs articulaires surtout le matin et crampes musculaires, 

– sécheresse de la peau,

– sécheresse vaginale, diminution de la libido,

– troubles urinaires…

Une fois le diagnostic de ménopause établi et « En cas de symptômes gênants, et en l’absence de contre-indication, l’instauration d’un traitement hormonal de la ménopause peut être favorable s’il est instauré à moins de 5 ans du début de la ménopause. Toutefois le traitement hormonal peut être contre-indiqué. En effet, par exemple, chez les femmes avec antécédents d’accident vasculaire cérébral et infarctus ou haut risque vasculaire et antécédents de cancers hormono-dépendants, le traitement est contre-indiqué. Dans ces cas, des thérapies alternatives telles que la sophrologie, l’acupuncture de l’homéopathie ou certaines phytothérapies peuvent également vous aider à soulager certains symptômes liés à la ménopause. », indique l’infirmière. 

Agir pour votre santé

La ménopause représente plus d’un tiers de la vie d’une femme. Or, on sait que les changements hormonaux liés à cette période exposent certaines femmes à de réels risques pour leur santé. En effet, la carence en oestrogènes :

  • accélère la perte osseuse avec un risque d’ostéoporose et de fractures,
  • augmente le risque cardiovasculaire,
  • diminue le métabolisme de base qui peut entraîner une prise de poids et une augmentation de la résistance à l’insuline avec une prédisposition au diabète de type 2.

Notons que les femmes dont la ménopause survient précocement ont un risque globalement augmenté de souffrir de maladies cardiovasculaires, et d’ostéoporose. En absence de contre-indication, il leur sera conseillé de prendre un traitement hormonal substitutif jusqu’à l’âge de 50-55 ans en vue de stabiliser au maximum ces risques pour leur santé.

Céline Rezette : « La ménopause est le moment idéal pour que les femmes prennent soin de leur santé en adoptant une bonne hygiène de vie. Pour cela, une alimentation saine (sans excès de sel, de sucres, de mauvaises graisses), l’arrêt du tabac, une consommation d’alcool modérée et de l’activité physique régulière sont fortement conseillés. Les femmes doivent également faire évaluer régulièrement leur état de santé auprès d’un médecin généraliste ou d’un gynécologue. » 

La Clinique de la Ménopause du CHL

Située dans les locaux de la maternité du Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL), la Clinique de la Ménopause propose, depuis 2 ans, une prise en charge globale et personnalisée à toutes les femmes. 

L’équipe pluridisciplinaire, composée d’un cardiologue, d’un endocrinologue, d’un rhumatologue, d’une diététicienne, d’une sexologue, d’une sophrologue et de kinésithérapeutes, fonctionne sous la coordination d’une infirmière et de deux gynécologues spécialisées en ménopause.

En une demi-journée, les patientes pourront réaliser un bilan de santé global afin d’évaluer leurs facteurs de risques de la ménopause, et de se voir proposer un traitement adapté. Différents examens sont proposés selon les besoins : consultation chez une diététicienne, bilan du périnée et coaching sportif, bilan sénologique (mammographie et échographie), rencontre avec une sexologue, bilan cardio-vasculaire, bilan osseux, consultation chez le rhumatologue et examen gynécologique. 

Plus d’infos sur : https://maternite.chl.lu/fr/service/clinique-de-la-menopause

Source de l’article : Céline Rezette, infirmière coordinatrice des consultations pluridisciplinaires à la Clinique de la Ménopause du Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL).

Post - Luxembourg - Santé
Céline Buldgen
Journaliste multimédia

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Rentrée scolaire : entre respect des gestes barrières et peur du Covid-19

En raison de la crise sanitaire actuelle, la rentrée scolaire soulève certainement encore un peu de crainte de la part des enseignants,...

Obésité: les raisons du fiasco!

Comment faire la guerre aux kilos sans fâcher l'industrie agroalimentaire (car leurs choix agricoles ont accéléré l'épidémie d’obésité) ? Des mécanismes complexes livrent...