Home Santé La Semaine du Coeur en Belgique

La Semaine du Coeur en Belgique

La Semaine du Coeur invite les Belges à souffler pour diagnostiquer l’insuffisance cardiaque. La 41ème édition de la Semaine du Coeur débute le 21 septembre et se termine le 27 septembre.

Cette année…

Pour cette 41ème édition, la Ligue Cardiologique Belge invite les citoyens et citoyennes à prendre soin de leur cœur et de leurs artères. Comment ? en contrôlant leur souffle et les autres symptômes de l’insuffisance cardiaque via la campagne « En manque de souffle ? »

Depuis plus de 50 ans, la Ligue Cardiologique Belge sensibilise les Belges aux maladies cardiovasculaires et à leurs facteurs de risque.

  • Cette initiative de La Ligue Cardiologique Belge vise à mettre en garde le grand public contre les maladies cardiovasculaires et leurs facteurs de risque.
  • De plus, un focus sera fait cette année sur l’insuffisance cardiaque et l’un de ses principaux symptômes, l’essoufflement, via la campagne « En manque de souffle ? » 
  • Une série d’activités sont prévues toute la semaine dans de nombreux centres de revalidation cardiaques et hôpitaux du pays.
  • En Belgique, on estime à 220 000 le nombre de Belges souffrant d’insuffisance cardiaque, soit 2 % de la population.

En manque de souffle ?

Avec sa nouvelle campagne « En manque de souffle ? Pour commencer, et si vous profitiez de votre anniversaire pour déceler les premiers symptômes »… La Ligue Cardiologique Belge veut éveiller l’attention des Belges à l’essoufflement. En effet, c’est l’un des symptômes visibles de l’insuffisance cardiaque. C’est une pathologie qui touche environ  2 % de la population belge adulte, quelques environ 220 000 belges.

l’insuffisance cardiaque

De surcroît, comme l’explique Sandrine Daoud, Directrice Générale de La Ligue Cardiologique Belge, « Une telle campagne de sensibilisation nationale est nécessaire à plus d’un titre.

On prend rarement le temps d’écouter son corps, encore faut-il savoir quelles questions se poser pour reconnaitre certains signaux alarmants. Plus le patient est pris en charge tôt mieux c’est (comme pour la plupart des pathologies). Et puis, dans le contexte de la crise sanitaire qui occupe les esprits depuis plusieurs mois, il semble important de rappeler que d’autres pathologies méritent également notre attention. » 

En fait, la Semaine du Cœur est l’occasion pour la Ligue Cardiologique Belge de mettre en avant les maladies cardiovasculaires, qui représentent l’une des causes principales de mortalité en Belgique avec plus de 30 000 victimes par an (31 % des femmes et 27 % des hommes meurent de maladies cardiovasculaires).  

l’insuffisance cardiaque

D’ailleurs, la mortalité évitable – grâce à la prévention – est plus élevée en Belgique que dans de nombreux autres pays d’Europe occidentale.  (source : State of health in the EU : profils de santé par pays 2017 et 2019 – Belgique). 

L’importance d’un diagnostic précoce

Le constat a été fait que parfois, le cœur pompe moins bien que ce dont l’organisme a besoin. De ce fait, il ne permet plus de satisfaire les besoins du corps en oxygène. 

C’est ce qu’on appelle l’insuffisance cardiaque. Détectée à temps, cette maladie insidieuse peut être prise en charge rapidement, ce qui permet d’en améliorer le pronostic.

Les personnes qui souffrent d’insuffisance cardiaque présentent généralement un ou plusieurs symptômes comme de l’essoufflement et de la difficulté à respirer, une perte de capacité à l’effort, une sensation d’étouffement en position couchée, le gonflement de certaines parties du corps (œdèmes), une prise de poids soudaine…

l’insuffisance cardiaque

Dans l’état actuel des choses, bénéficier d’un diagnostic précoce permet d’adopter une stratégie adéquate dans la gestion de la maladie. En fait, plus tôt on détecte l’insuffisance cardiaque, mieux on peut en traiter la cause, plus on ralentit l’évolution de la maladie grâce à la médication. D’une manière générale, il est important de traiter les comorbidités comme le diabète, l’hypertension, la carence en fer, etc. En vérité, le traitement passe aussi par le changement d’habitudes de vie . Il passe aussi par la pratique d’une activité physique adaptée régulière.

Activités organisées pendant la Semaine du Coeur

Tout au long de la semaine, des évènements (stands d’information, ateliers diététiques, cours de réanimation cardiaques…) auront lieu. Et ce, dans de nombreux centres de revalidation cardiaques et hôpitaux en Wallonie, en Flandres et à Bruxelles.

En effet, le but est de toucher le maximum de personnes et de mieux faire connaître les symptômes de l’insuffisance cardiaque et les solutions de traitement.

N’hésitez pas à lire nos autres articles en rubrique Santé.

Post - Luxembourg - Santé
Sandrine Stauner-Facques
Journaliste / Chargée de Communication et des événements

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Grâce à la plateforme Acteur de ma santé, informez-vous sur le cancer du sein

« Acteur de ma santé » est LA plateforme santé au Grand-Duché. A l’occasion d’Octobre Rose, campagne de sensibilisation mondiale contre le cancer du...

Cancer du sein : pensons au dépistage précoce et à la prévention

Depuis des années, le nombre de femmes qui décèdent des suites d’un cancer du sein recule. Cette évolution positive s’explique en grande...