Home Nutrition La gastronomie d’une digestion zen

La gastronomie d’une digestion zen

Sylvie Rouen et Irina Simoncini se sont rencontrées il y a quelques années à des cours de micro-nutrition. La première est microbiologiste, la seconde biochimiste. Elles se sont naturellement rapprochées car elles sont toutes deux scientifiques et ont de nombreux points communs. De là est née leur Start up Darmaxis. Ce sont deux femmes d’exception, différentes mais complémentaires et bienveillantes qui ont créé une gamme de compléments alimentaires dont elles sont très fières. Elles font également des séminaires hyper intéressants et en l’occurence un séminaire nommé FODMAPs.

Darmaxis est une société luxembourgeoise, qui met en œuvre une nouvelle approche du complément nutritionnel axée sur la relation intestin-cerveau. Leurs produits sont formulés sur base des dernières publications scientifiques. Ceci en collaboration étroite avec leurs laboratoires européens. Ne sont utilisés que des actifs 100% naturels et concentrés, conditionnés sans aucun excipient, ni additif potentiellement nocif pour la santé. Chacune de leurs formulations respecte les législations des pays où elles distribuent leurs produits.

L’approche FODMAPs

Scientifiques à la base, Sylvie et Irina se sont formées auprès de l’Université Monash en Australie. Elles ont décidé de créer leurs ateliers FODMAPs afin d’enseigner aux gens comment améliorer leur confort digestif et mieux vivre. Le tout en s’alimentant avec des aliments sélectionnés pour leur teneur en sucre.

C’est pourquoi Sylvie et Irina ont organisé le samedi 25 janvier leur 1er séminaire pour expliquer cette approche « FODMAPs ». Ce séminaire a eu lieu à l’Atelier de Bertrand à Luxembourg. C’est un régime mais très différent de tout ce que l’on a pu connaître auparavant. Le but est d’apaiser des symptômes digestifs.

En somme, le régime « FODMAPs » est un régime qui va aider avant tout les personnes souffrant du syndrome du côlon irritable. Il va leur permettre d’avoir plus d’énergie, de se sentir bien dans leur corps, de se sentir en pleine forme. 

Que signifie FODMAPs ?

C’est un acronyme qui veut dire : Fermentable – Oligosaccharides – Disaccharides – Monosaccharides And Polyols (ce sont les familles de sucres que l’on trouve partout). Les FODMAPs sont des types de sucres que notre organisme a du mal à digérer.

L’objectif est de se nourrir à base d’aliments pauvres en FODMAPs (en sucres qui fermentent). Manger moins mais mieux, c’est faire de l’épargne digestive et énergétique pour notre corps.

Les ateliers

Les ateliers se déroulent en 2 temps : la phase 1 qui est la phase d’éviction de tous les sucres peu digestes dits « fermentescibles » (appelés les FODMAPs). Ainsi, les bactéries qui génèrent des symptômes vont être affamées et c’est idéal pour les éliminer. Cette phase est à suivre durant 4 à 6 semaines. Vient ensuite la phase 2 qui est la phase de réintroduction progressive des sucres, par famille des FODMAPs. Cette phase permettra à chacun de mieux connaître sa tolérance et les quantités tolérées par l’organisme. 

L’idée de fond est de faire un « reset » total du système digestif et ensuite de pouvoir fixer ses propres seuils de tolérance par type d’aliments. Des personnes qui ont souvent des fringales sucrées ont tout intérêt à faire ce régime FODMAPs. Pourquoi ? Car ce type de fringale est un signe précurseur de déséquilibre intérieur. En enlevant les sucres qui nourrissent les germes pathogènes, on va ramener la population microbienne à un équilibre et les fringales se calmeront. 

Grâce à cela on travaille sur tous les organes que ce soit l’estomac, le pancréas, le foie, les intestins, les reins. Sylvie et Irina affirment que : « C’est la méthode la plus efficace pour identifier les intolérances alimentaires, réduire les ballonnements, les maux de ventre et réguler le transit. Ainsi, le régime pauvre en FODMAPs réduit la fatigue, l’anxiété, la dépression et augmente la joie de vivre et la vitalité.»

Une approche intéressante

Cette approche alimentaire est intéressante pour les personnes qui ont des désagréments digestifs. Le but est de « mettre au repos » l’intestin en mangeant simplement les aliments pauvres en sucres. Cela va éviter les ballonnements et autres désagréments intestinaux (diarrhées, constipations). Le régime FODMAPs peut faire un bien fou aux personnes souffrant de colopathie fonctionnelle (syndrome du côlon irritable), aux personnes qui souffrent d’endométriose, d’un SIBO (syndrome de surpopulation de l’intestin grêle), de la maladie de Crohn… Pour les personnes qui ne souffrent pas de problèmes digestifs, il est préconisé de faire cette phase d’éviction durant une à deux semaines maximum. Cela permet de faire une petite cure de détox (bénéfique juste avant le printemps par exemple).

Il est à noter que ce régime n’est pas un régime à la mode comme on en trouve chaque année ! Il est reconnu et prescrit par les gastro-entérologues depuis seulement quelques années en Europe, c’est très sérieux.

FODMAPs/Darmaxis, un duo gagnant

L’approche FODMAPs combinée aux produits Darmaxis (Florasvelte, Hepaxis, Dygaxis, Immaxis et la tisane Détox bio) est très efficace et peut conduire en plus à une perte de poids. Ces produits peuvent être considérés comme un puzzle que Sylvie et Irina ont créé de toutes pièces afin de proposer des produits efficaces et complémentaires pour un bien-être intérieur. Il faut reconnaître que leurs produits sont parfaitement complémentaires et qi’il n’y a aucune redondance dans les diverses compositions.

Leurs produits sont estampillés Clean Label, synonyme d’une déclaration claire, propre et compréhensible pour le consommateur. Cela exclut  tous les ingrédients artificiels, y compris les additifs à but technologique.

Post - Luxembourg - Nutrition
Sandrine Stauner-Facques
Journaliste / Chargée de Communication et des événements

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Cancer du pancréas : la chirurgie reste le traitement de référence

Si, à l’heure actuelle, on attribue encore un pronostic réservé aux patients atteints d’un cancer du pancréas, l’espoir est permis que l’on...

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine...