Dernières infos sur le COVID-19

Plus +

    Suivez les dernières infos du Ministère de la Santé sur le COVID-19

    B.Mask Glitter
    Accueil Enfance La chasse aux poux !

    La chasse aux poux !

    B.Mask Glitter

    Votre enfant a des poux ? Pas de panique, des solutions existent pour s’en débarrasser !

    Le pou de tête mesure entre 2 et 3 mm et vit toute l’année. Son espérance de vie est de seulement un mois. En dehors de son milieu naturel, le pou meurt en 2 jours au maximum. Les femelles pondent entre 7 à 10 œufs par jour (lentes) qui éclosent au bout de 7 à 10 jours et survivent 6 jours hors de leur milieu naturel.

    En s’agrippant par ses pattes à nos cheveux, le pou de tête se nourrit du sang de notre cuir chevelu provoquant ainsi de fortes démangeaisons. Mais que l’on se rassure : le pou de tête n’est pas dangereux en soi. Il ne transmet aucune maladie à l’être humain et ne provoque aucun effet nocif sur la santé. Mais sachez que le grattage peut entraîner un risque d’infection.

    Les poux ne sautent pas, ils se transmettent donc uniquement par contact direct ou par échange de linge (bonnet, écharpe, casquette, draps, taie d’oreiller et autres) ou d’objets personnels (peigne, brosse, barrette et autres). Adultes et enfants peuvent être contaminés par les poux même si souvent, ce sont les enfants qui en souffrent le plus en raison des contacts rapprochés, notamment en milieu scolaire. Dans les pays industrialisés, entre 1 à 3% des enfants de 6 à 12 ans seraient concernés.

    Tout le monde peut attraper des poux. Leur présence n’est en rien liée à un manque d’hygiène.

    Repérage visuel des poux

    L’inspection visuelle des poux dans les cheveux est l’un des moyens de repérage efficaces. Mais ce qui fonctionne encore mieux, c’est d’effectuer un brossage des cheveux humides avec un peigne spécial pour ensuite passer le peigne sur un papier ou un linge blanc. La couleur des poux peut varier du gris clair au brun selon qu’ils soient gorgés ou non de sang.

    Les lentes, de couleur blanchâtre, sont plus difficiles à reconnaître et peuvent être confondues aux pellicules. Mais à la différence de celles-ci, les lentes ne se détachent pas au moindre toucher. Notons que seules les lentes éloignées de moins de 6 millimètres du cuir chevelu sont vivantes et signent la présence de poux vivants.

    Si votre enfant a des poux

    Il est tout d’abord important de prévenir l’enseignant et le responsable de la structure d’accueil de votre enfant (maison relais, crèche…). Ils avertiront les autres parents de la présence de poux dans l’école ou la structure d’accueil.

    Traitez ensuite votre enfant et les autres membres de la famille. Pour se débarrasser des poux, il existe plusieurs méthodes qui ont prouvé leur efficacité :

    1. La plus naturelle: le peignage manuel. La technique est simple : passez un peigne spécial pour les poux, mèche par mèche, sur des cheveux mouillés, dans les deux sens. A chaque passage, n’oubliez pas d’essuyer l’instrument sur un linge ou du papier. Cette technique nécessite du temps, de la minutie et de la patience: elle doit être renouvelée de préférence tous les jours, pendant 3 à 4 semaines. En effet, seule une parfaite rigueur garantit d’atteindre l’objectif «poux et lentes zéro»…

    2. Un traitement médicamenteux (lotions anti-poux). Attention : les produits anti-poux tuent difficilement les lentes. Pour cette raison, il faut absolument répéter le traitement après une semaine environ pour les éliminer. Veillez à bien suivre le mode d’emploi du produit anti-poux et à respecter impérativement le temps d’application. A noter que certaines lotions anti-poux entraînent parfois une légère irritation du cuir chevelu ou une sensation de brûlure, mais rarement une réaction allergique.

    Enfin, n’oubliez pas de laver les bonnets, les écharpes, les peluches, oreillers et les draps à 60°C. Si vous n’avez pas la possibilité de faire un lavage, enfermez-les objets dans un sac en plastique ou mettez-les au congélateur pendant quelques jours.

    Deux types de lotions anti-poux :

    • les insecticides, à base de malathion ou de perméthrine, s’attaquent au système central nerveux des poux. Il est préférable de limiter l’usage des insecticides en raison de leur toxicité potentielle aiguë et/ou chronique. En outre, les poux ont appris à devenir résistants aux insecticides.
    • les produits à base de diméticone recouvrent les poux et les asphyxient. La diméticone peut être considérée actuellement comme le produit de premier choix pour lutter contre les poux. Elle est efficace et a peu d’effets indésirables connus.
    • Aucun traitement ne prévient l’apparition de poux.
    • Les très jeunes enfants, les personnes qui souffrent d’asthme et les femmes enceintes doivent de préférence utiliser la méthode du peignage manuel.

    Traitement anti-poux : vérifiez bien son efficacité

    24  heures après l’application du produit anti-poux, contrôlez l’effet du traitement. Si vous trouvez encore des poux vivants soit:

    • le mode d’emploi pour appliquer le produit n’a pas été respecté : dans ce cas, répétez le traitement ;
    • les poux sont résistants au produit appliqué : dans ce cas, consultez votre médecin ou pharmacien.

    En cas de difficulté, contactez l’équipe de la santé scolaire de votre enfant.

    Céline Buldgen
    Journaliste multimédia

    ARTICLES LIÉS

    À LA UNE

    Mise à l’honneur des infirmières par Blog cancer du sein CHL avec la création de Smiling mask…

    Mercredi 6 mai à 14h30, Laura Da Silva, infirmière et rédactrice du Blog a organisé un petit événement afin de mettre à...

    Comment notre journaliste Sandrine s’occupe durant le confinement ?

    J’ai constaté en consultant les réseaux sociaux que nombreux de mes contacts profitaient du confinement pour cuisiner. OK c’est super, on a...
    CART-A-TIC