Home Santé Journée découverte : soins de support et concept bien-être au Centre de...

Journée découverte : soins de support et concept bien-être au Centre de Réhabilitation Château de Colpach

Le 28 juin 2019, Europa Donna Luxembourg (EDL) nous invita à une journée découverte des soins de support et du concept bien-être au Centre de Réhabilitation du Château de Colpach (CRCC). 

Cette nouvelle structure du paysage hospitalier, active depuis un an, comprend deux services nationaux, dédiés à la réhabilitation post-oncologique et physique. Au CRCC, les patients qui sortent d’une intervention lourde ou d’un traitement éprouvant peuvent y bénéficier d’une prise en charge stationnaire et globale qui les aide à reprendre leur vie normale dans les meilleures conditions. 

Le Service National de Réhabilitation post-oncologique s’adresse aux personnes qui, après la phase aiguë de prise en charge de leur cancer, présentent des symptômes nécessitant une éducation thérapeutique ainsi que des traitements de réhabilitation adaptés. 

Les soins de support offerts au CRCC

Le Centre de Réhabilitation du Château de Colpach propose différents soins de support, parmi lesquels la sophrologie, l’art thérapie, le swissball, la cuisine thérapeutique, les massages/soins esthétiques et le chant thérapeutique.

Ces soins de support permettent d’améliorer la qualité de vie et le bien-être des patients qui séjournent au CRCC, et participent à la construction de liens forts avec l’équipe soignante. Pour nous en rendre compte, nous avons assisté à l’un des ateliers proposés lors de cette journée découverte : l’art thérapie. 

Utilisant la création artistique (peinture, collage, dessin, gravure…) à des fins thérapeutiques, l’art thérapie a de nombreux bienfaits : elle facilite l’expression des émotions, diminue l’anxiété liée à la maladie, améliore la confiance/l’estime de soi… Le rôle de l’art thérapeute n’est pas d’interpréter le travail créatif, mais bien de favoriser les échanges, le partage d’expériences et l’expression individuelle des émotions. Pour ce faire, il alterne tables rondes et ateliers créatifs. Les séances peuvent être individuelles ou collectives. Elles durent 1h30. 

Laurie, infirmière sociale au CRCC : « A l’admission du patient, un bilan psycho-social est réalisé, avec l’établissement d’objectifs à atteindre pendant le séjour (selon les besoins exprimés par le patient ou ceux détectés par l’équipe pluridisciplinaire). Cela peut être vaincre l’anxiété, renforcer la confiance en soi… Ensuite, l’équipe pluridisciplinaire met en place tous les moyens pour parvenir à atteindre ces objectifs, sans toutefois que le patient ne soit obligé de participer à toutes les activités proposées. »

Tatiana, ancienne patiente du CRCC, se rappelle d’une séance d’art thérapie qui l’a particulièrement marquée : « L’un des participants ne souhaitait pas participer à l’activité proposée parce qu’il ne se sentait pas très bien moralement ce jour-la. L’art thérapeute lui a alors demandé de lui expliquer ce qu’elle pouvait dessiner à sa place. Le patient savait ce qu’il désirait : un monsieur se promenant avec son chien dans une allée, avec au fond une belle maison dont la façade était en briques rouges. Libre de choisir les couleurs et les formes, le patient participait ainsi à sa propre création artistique. Et il en était visiblement très heureux. A cet instant, dans cet atelier d’art thérapie, il vécu un moment extraordinaire. Alors qu’il n’avait pas envie de s’exprimer et de dessiner ce jour-la, l’art thérapeute lui a permis d’extérioriser ses émotions. Il ne s’était aperçu de rien. C’était très bien pensé de la part de la professionnelle de santé. »

« Ce que je retiens de mon séjour au CRCC ? Que du positif ! »

Tatiana a eu un cancer du sein l’année dernière. Après des mois de traitement (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie), elle était vraiment au bout du rouleau. Elle avait besoin de se retrouver car, physiquement et mentalement, plus rien n’allait. Elle a donc demandé à son oncologue de suivre une cure à l’étranger. A son grand étonnement, il lui signala qu’elle pouvait en faire une au Luxembourg au CRCC. Elle témoigne : « Ma cure de réhabilitation au CRCC après mon cancer du sein a durée 1 mois. Au départ, il était prévu que je n’y reste que 3 semaines, mais je me suis sentie tellement bien et parfaitement encadrée que j’ai voulu prolonger d’une semaine. Tout le personnel était présent pour répondre à mes questions et m’écouter. Avec la psychologue, j’ai pu enfin comprendre les mécanismes de mes angoisses liées entre autres à la maladie et à la mort, et la manière de les gérer au quotidien. J’ai apprécié toutes les activités qui m’ont été proposées, et, en particulier, la relaxation offerte par la machine d’hydromassage. Les séances de kinésithérapie m’ont permises quant à elles d’améliorer les mouvements de mon épaule droite suite à l’enlèvement des ganglions axillaires dans l’aisselle. J’ai aussi (re)découvert l’importance de prendre soin de moi… »

Feedback d’Europa Donna Luxembourg sur cette journée Découverte

Mariette Fischbach, présidente d’Europa Donna Luxembourg, et Astrid Scharpantgen, secrétaire et trésorière à Europa Donna Luxembourg:

« Nous tenons à exprimer toute notre gratitude à la Direction et au personnel du Centre de Réhabilitation du Château de Colpach pour l’accueil chaleureux qu’ils nous ont fait. 

Après une présentation du concept de leur prise en charge, nous avons participé à des ateliers pour découvrir la panoplie de services offerts aux patients. Nous avons été touchés par le dévouement et l’engagement de tous les professionnels – tant de la part des directeurs que des soignants – à être à l’écoute des besoins des patients pour mettre en place le meilleur service national de réhabilitation post-oncologique possible.

Après un lunch santé, quelle belle surprise d’avoir pu découvrir le parc du Château de Colpach, avec ses sculptures, son jardin potager, ses fleurs et ses anciens arbres (ce parc est ouvert au public).

Enfin, le témoignage de deux jeunes femmes qui, suite à un cancer du sein, ont suivi une réhabilitation à Colpach, nous a fort impressionné, surtout la force qu’elles ont su retrouver à travers la sérénité de ce lieu et l’accompagnement compétent et sécurisant qu’elles ont reçu. »

Post - Luxembourg - Santé
Céline Buldgen
Journaliste multimédia

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine...

Suivre un patient diabétique en tant qu’infirmiers de consultation en diabétologie

A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, célébrée chaque année le 14 novembre - et dont le thème principal de la...