Home Enfance Du bon usage des écrans chez les enfants

Du bon usage des écrans chez les enfants

Saviez-vous que le ministère de la Santé vient de lancer une campagne d’information nationale sur le bon usage des écrans ? Celle-ci recommande les repères de la campagne française « 3-6-9-12 » élaborée par Serge Tisseron, docteur en psychologie, en 2008.

Les technologies basées sur les écrans ont bouleversé nos relations aux savoirs, aux apprentissages, à la construction de l’identité et à la sociabilité, et nous manquons souvent de repères. En tant que parents, sachez qu’il ne faut pas interdire à tout prix les écrans à vos enfants. Apprenez-leurs plutôt à s’en servir, et à s’en passer. Aucun écran n’est mauvais en soi… tout dépend du moment et de la façon de les introduire dans la vie de votre enfant, exactement comme on le fait dans le domaine de la diététique. L’important n’est pas d’en consommer moins, mais d’en consommer mieux ! 

Les balises 3-6-9-12 

Les repères 3-6-9-12 ont été conçus pour prévenir les effets néfastes sur la santé et sur le développement psychomoteur des enfants en adaptant le consommation des écrans à l’âge de l’enfant. Ces balises reposent sur trois principes : l’accompagnement, l’alternance et l’apprentissage de l’autonomie.

Avant 3 ans : 

  • La meilleure façon de favoriser le développement de votre enfant est de jouer, bouger et parler avec lui. 
  • La télévision allumée nuit aux apprentissages de votre enfant, même s’il ne la regarde pas. Un enfant qui joue sur la moquette lorsque la télévision est allumée est un enfant qui court le risque d’avoir des difficultés d’attention et de concentration quand il aura 8 ans, 10 ans ou 12 ans.
  • Utilisez les tablettes tactiles de façon ludique au même titre que tous les jouets traditionnels, mais pas avant l’âge de 2 ans et jamais plus que 10 à 15 minutes par jour. 
  • Ne considérez pas les outils numériques comme un moyen d’apprentissage mais bien comme outil de médiation.

De 3 à 6 ans :

  • Ne mettez pas d’écran dans la chambre de votre enfant. 
  • Limitez le temps devant les écrans à des horaires clairement déterminés et courts. 
  • Respectez les âges indiqués pour les films et les applications.  
  • Privilégiez les jeux vidéos en réseau. A cet âge, jouer seul devient rapidement stéréotypé et compulsif. 
  • Interdisez les écrans pendant les repas et avant le sommeil. 
  • N’utilisez pas les outils numériques pour calmer votre enfant. 

Les très jeunes enfants aiment discuter de leurs jeux vidéos, tant ceux-ci mobilisent en eux des émotions. Pour développer les compétences narratives de votre enfant, il est conseillé de lui poser des questions (à quel jeu joue-t-il ?, comment l’organise-t-il ?, Qu’est-ce qui lui fait plaisir dans ce jeu?…). 

De 6 à 9 ans :

  • Fixez des règles claires sur le temps d’écran et parlez avec votre enfant de ce qu’on y voit et fait. 
  • Maintenez ses activités physiques et sociales.
  • Donnez-lui accès à la tablette, la télévision et l’ordinateur dans le salon ou le bureau, mais pas dans la chambre. 
  • Paramétrez correctement la console de jeux et l’ordinateur.
  • Accompagnez votre enfant pour ses premiers pas sur internet et parlez-lui du droit à l’intimité et du droit à l’image.

Les écrans sont une formidable source d’informations pour votre enfant qui pourra stimuler sa curiosité et augmenter ses connaissances dans différents domaines. Ils proposent également beaucoup d’outils de création gratuits, comme Scratch pour s’initier à la programmation dès 8 ans, ou des logiciels de Stop Movie pour faire du cinéma image par image. Les inclure dans une démarche éducative de votre enfant est primordiale.

De 9 à 12 ans :

  • Continuez à établir des règles claires sur le temps d’écrans.
  • Déterminez avec votre enfant l’âge à partir duquel il aura son téléphone mobile.
  • Fixez des règles pour l’utilisation d’internet et rappelez régulièrement les 3 règles de base à votre enfant : tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public; tout ce que l’on y met y restera éternellement et il ne faut pas croire tout ce qu’on y trouve.

Après 12 ans :

  • Votre enfant « surfe » seul sur la toile, mais il faut convenir d’horaires à respecter.
  • Coupez le Wifi et évitez de laisser à votre enfant la possibilité d’avoir une connexion nocturne illimitée.
  • Discutez du téléchargement, des plagiats, de la pornographie, du harcèlement…
  • Refusez d’être son « ami » sur Facebook.

Protégeons les très jeunes enfants des dangers des écrans et apprenons aux plus grands à s’autoguider et à s’autoprotéger.

Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Soyez attentifs à la surexposition de vos enfants aux écrans. Certains signes doivent vous alarmer et vous inciter à prendre rendez-vous chez votre pédiatre ou votre médecin généraliste : votre enfant réclame un écran le soir pour s’endormir, il préfère rester sur un écran plutôt que de communiquer lors de la visite de membres de la famille ou de camarades, ses résultats scolaires baissent, il réduit ses activités, notamment sportives.

A tout âge, établissez des règles familiales 

Ces règles permettront de mieux apprivoiser les écrans :

  • Fixez dès le départ, des règles claires autour de l’utilisation des outils numériques. Même si vos enfants font tout pour vous convaincre qu’il est inutile d’établir des règles, ils ont plus de souplesse qu’on ne le pense.
  • Limitez le temps d’écran, choisissez ensemble les programmes, parlez et créez autour de ce qui a été vu.
  • Ne laissez pas votre enfant seul devant les écrans. Rejoignez votre enfant lorsqu’il regarde un film et choisissez des consoles de jeux auxquelles on joue à plusieurs.
  • Interdisez à votre enfant d’aller dormir avec un outil numérique. Il aura du mal à en décrocher et la lumière bleue émise par les écrans perturbe le rythme et la qualité du sommeil.
  • Prenez les repas ensemble et faites-en des moments d’échange convivial, sans aucun écran.
  • Evitez d’utiliser votre smartphone ou de regarder la télévision lors des moments de vie familiale. Un enfant est très sensible à l’imitation et l’adulte est son exemple principal.
  • Déterminez un endroit où tous les membres de la famille posent leur téléphone mobile au moment des repas et le soir à partir d’une certaine heure.
  • Préférez des films adaptés à l’âge de votre enfant aux programmes télévisuels. La durée en sera toujours limitée, et l’enfant pourra regarder chaque film plusieurs fois jusqu’à l’avoir bien compris.
  • Décrétez que les outils numériques sont familiaux pour éviter que votre enfant se sente propriétaire d’une console ou d’une tablette dont il serait très difficile de contrôler les usages.

Lien utile : www.sante.lu/ecrans

Post - Luxembourg - Enfance
Céline Buldgen
Journaliste multimédia

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Mise à l’honneur des infirmières par Blog cancer du sein CHL avec la création de Smiling mask…

Mercredi 6 mai à 14h30, Laura Da Silva, infirmière et rédactrice du Blog a organisé un petit événement afin de mettre à...

Comment notre journaliste Sandrine s’occupe durant le confinement ?

J’ai constaté en consultant les réseaux sociaux que nombreux de mes contacts profitaient du confinement pour cuisiner. OK c’est super, on a...