31 mai : journée mondiale sans tabac

journée mondiale sans tabac le 31 mai, Boiron
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Le tabagisme…une étude de Scienscano montre que le tabagisme reste la première cause évitable de cancer et de nombreuses autres maladies. Selon cette même étude, il apparaît que plus de 14 000 personnes meurent chaque année en Belgique directement à cause du tabagisme… soit plus de 38 décès par jour ! Le 31 mai est la journée mondiale sans tabac, le moment par excellence pour sensibiliser et communiquer aux citoyens les bénéfices de l’arrêt du tabac.

Chiffres et faits en Belgique

journée mondiale sans tabac le 31 mai, Boiron, cigarette écrasée

Le tabagisme reste la principale cause évitable de cancers et de nombreuses autres maladies 1.Chaque année, plus de 14000 décès en Belgique sont directement attribuables au tabagisme1. Selon les statistiques, plus d’hommes (18%) que de femmes (12%) fument2.

Il y a plus de fumeurs en Wallonie (18%) et à Bruxelles (16%) qu’en Flandre (13%) 2.Au fil du temps, de plus en plus de fumeurs indiquent vouloir arrêter de fumer : de 65 % en 2004 à 73,5 % en 2018 1.Il est grand temps de communiquer qu’il existe de nombreuses solutions pour arrêter de fumer avec succès

Sources : 1.Sciensano–2. Belgiqueenbonnesanté.be

Comment arrêter de fumer ?

De nombreux Belges souhaitent arrêter de fumer. La motivation est un facteur essentiel pour réussir à se débarrasser du tabac, mais elle ne suffit pas. La stratégie de sevrage à choisir dépend du niveau de dépendance et du profil de chaque fumeur. La majorité des fumeurs cessent sans aide. Cependant, en étant accompagné par un professionnel de santé, un fumeur a davantage de chances de réussir.

Journée mondiale sans tabac

Le point sur les différentes options

  1. Médecin généraliste et/ou pharmacien
  2. La cigarette électronique comme aide au sevrage tabagique
  3. Le tabacologue
  4. Médicaments et substituts nicotiniques
  5. Tabacstop
  6. La méthode Allen Carr
  7. Des méthodes alternatives et complémentaires : l’hypnose, l’acupuncture, le laser, l’homéopathie.
journée mondiale sans tabac le 31 mai, Boiron, cigarette électronique, médecin, homéopathie

Description de ces options

Médecin généraliste et/ou pharmacien

Votre médecin et/ou votrepharmacien connaissentvotredossier médical. Ils peuvent vous guider dans votre démarche d’arrêt du tabac. Parfois, il peut être utile,d’utiliser des médicaments ou dessubstituts nicotiniques. De plus votre pharmacien et votre médecin généraliste peuvent vous informer sur d’autres options.

La cigarette électronique comme aide au sevrage tabagique

Avis du Conseil Supérieur de la Santé : « L’e-cigarette doit être considérée comme un moyen temporaire pour s’arrêter complètement de fumer et, de préférence, d’arrêter également le vapotage après« .

La tabacologue

Un tabacologue peut vous donnerdes conseils lorsque vous avez desdifficultés, il analyse avec vous lesmoments où l’envie est la plus forte,il peut conseiller le traitement le plusadapté pour vous etc. Vous pouvez consulter un tabacologue individuellement ou en groupe.

Médicaments et substituts nicotiniques

Les médicaments sont délivrés sur prescription médicale. Les substituts nicotiniques sont délivrés sans ordonnance. Les deux aident à soulager les symptômes de sevrage, à réduire l’envie de fumer et à prévenir les rechutes.

Le tabac contient de nombreuses substances responsables de la dépendance. Les substituts nicotiniques ne répondent qu’à la dépendance physique de la nicotine.Il en existe plusieurs formes :

  • Les patchs nicotiniques :ils doivent être portés toute ou une partie de la journée, pendant 16 heures ou 24 heures, selon le patch. Ils permettent de réduire la sensation de manque physique, à condition que la dose soit adaptée et le mode d’emploi bien respecté.
  • Les formes orales :ces substituts seprésentent sous la forme de gommes, de comprimés, de pastilles, d’inhalateurs ou de sprays buccaux. À utiliser lorsqu’une forte envie de fumer se fait ressentir.

Tabacstop

Vous n’avez pas le temps ou la possibilité de consulter un médecin, un pharmacien ou un tabacologue? Tabacstop propose un service gratuit aux fumeurs pour les aider avec le sevrage et donne des conseils pour renforcer la motivation. Vous y trouverez des réponses à toutes vos questions sur l’arrêt du tabac, lestraitements disponibles et les moyens de mettre toutes les chances de votre côté.

La méthode Allen Carr

Cette méthode consiste en un programme intensif et convient aux personnes qui veulent arrêter de fumer, sans avoir recours à des aides pharmaceutiques. Elle ne vise pas à motiver le fumeur à arrêter de fumer ni à lui enseigner les techniques nécessaires à cet effet, mais plutôt à réduire sa motivation à fumer.

Des méthodes alternatives et complémentaires

Le fumeur qui souhaite arrêter defumer peut également recourir à des méthodes alternatives, qu’elles soient combinées ou non à des aides conventionnelles.

journée mondiale sans tabac le 31 mai, Boiron, hypnose, acupuncture, homéopathie, boiron
  • L’hypnose : Au cours d’une séance dédiée, le thérapeute induit un état de transe hypnotique chez son patient, usant de techniques de relaxation, d’hyperconscience, généralement soutenues par la parole. La thérapie parl’hypnose permet d’agir sur tous les voletspsycho-émotionnels autour du geste et de ladépendance.
  • L’acupuncture : Issue de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture consiste à poser des aiguilles très fines au niveau de points très précis du corps, situés parfois le long de trajets spécifiques (les méridiens) qui parcourent l’ensemble de l’organisme. Une technique dérivée de l’acupuncture est l’auriculothérapie, qui consiste en l’application d’aiguilles ou signaux électriques au niveau de points spécifiques répartis au niveau des oreilles.
  • Le laser : Les lasers sont des techniques d’acupuncture utilisant la lumière laser. Le thérapeute utilise un laser infrarouge sur différents points du corps.
  • L’homéopathie : Quelle que soit la stratégie mise en placepour arrêter de fumer, l’homéopathie apparaît comme une solution complémentaire d’aide au sevrage tabagique. Elle permet la prise en charge des symptômes de manque (nervosité, troubles du sommeil, appétit augmenté, etc…) et de prendre en charge le terrain de la personne fumeuse, considérant que tout le monde ne fume pas de la même manière ni pour les mêmes raisons, et que chacun vit individuellement son sevrage. Une consultation auprès d’un médecin, un pharmacien, une sage-femme ou un tabacologue formé à l’homéopathie peut recommander un traitement individualisé. Les médicaments homéopathiques sont sans effets secondaires et compatibles avec d’autres traitement en cours tels que les patchs ou substituts oraux. Ils sont sans risque et peuvent participer à la réussite d’un sevrage.

Témoignage

Caroline Chiavetta, sage-femme, tabacologue diplômée et formée en homéopathie

«En tant que sage-femme, je me suis formée à l’homéopathie. Cette thérapeutique basée sur la similitude des symptômes et des sensations ressenties par la personne m’apporte chaque jours la possibilité de soulager la femme enceinte, en respectant son processus d’auto-régulation de son équilibre corporel, psychologique et sans effets secondaires pour elle et son bébé. L’homéopathie est un outil complémentaire à l’allopathie. L’homéopathie permet un traitement individualisé, sans effets secondaires et compatibles avec d’autres traitements. C’est un traitement sans risques.»

Conseils

De façon générale, le sevrage tabagique peut occasionner du stress, de l’irritabilité, des difficultés de concentration, des troubles du sommeil, une constipation, une prise de poids…

  • Réfléchir aux situations appelant la cigarette (la pause sur le lieu du travail, la prise d’un café, le retour du travail, etc…) et mettre au point une stratégie d’évitement.
  • Pratiquer une activité physique régulière (du sport, de la marche, du jardinage…).
  • Se coucher tôt et respecter un rythme de sommeil régulier.
  • Eviter le café, l’alcool ou les boissons énergétiques.
  • Pour lutter contre l’éventuels problèmes de constipation, boire au moins 1,5l d’eau par jour, si possible enrichie en magnésium (pour faciliter le transit) et consommer des aliments riches en fibres (fruits, légumes, légumineuses, fruits secs…)
  • Pour maîtriser la prise de poids : l’arrêt du tabac est aussi l’opportunité de prendre de bonnes habitudes avec une alimentation variée et équilibrée. Pour retrouver unpoids d’équilibre, privilégier lesfruits et légumes de saison,légumes secs, féculents(complets quand c’estpossible), poissons ou viandesblanches… Limiter les produits sucrés (sodas, confiseries…), salés (chips…), gras (charcuterie…) ou ultra-transformés (qui contiennent des graisses et des sucres).
Mieux vivre avec un cancer, cancer et homéopathie, Boiron

Communiqué de presse des Laboratoires Boiron

Pour vous

Articles suggérés

Gratin aubergine et patate douce

Gratin d’aubergine et patate douce

Voici une recette de gratin d’aubergine et de patate douce. Une recette originale concoctée par notre diététicienne de référence, Virginie Di Tore. Notre collaboratrice nous prépare

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.