Merci aux pharmaciens

Merci aux pharmaciens en première ligne pour vous servir

HomeSantéLa première pose de prothèse totale de cheville Quantum ™ a eu...

La première pose de prothèse totale de cheville Quantum ™ a eu lieu à l’Hôpital Kirchberg

Obtenir le feu vert de la FDA (Food and Drug Administration, USA) en octobre 2020 et plus récemment de la Commission européenne pour la mise sur le marché du nouveau système de prothèse totale de cheville Quantum™ fut un énorme challenge. Celui-ci a été relevé par la firme IN2Bones en collaboration avec un groupe de quatre chirurgiens « designers » européen et d’un ingénieur belge, dont fait partie le Dr Pit Putzeys, chirurgien orthopédique aux Hôpitaux Robert Schuman (HRS). Il nous explique le développement et l’intérêt de ce projet unique qui a mis 4 ans et demi pour se concrétiser. 

Des résultats encourageants pour cette prothèse

La première pose de prothèse totale de cheville Quantum™ fabriquée par la société In2Bones basée près de Lyon a eu lieu le 30 mars 2021 à l’Hôpital Kirchberg. Cette opération, une première à Luxembourg, a été réalisée avec l’équipe du Dr Pit Putzeys, chirurgien orthopédique aux HRS (Groupe Ortholux) et du Dr Thibaut Leemrijse, chirurgien orthopédique (Foot & Ankle Surgery Institute, Bruxelles), médecin consultant aux HRS.

Première opération - Quantum

Dr Putzeys : « Les résultats sont très encourageants, et nous en sommes très fiers. Il faudra néanmoins attendre au moins 10 ans pour savoir si cette nouvelle prothèse Quantum™ donne de meilleurs résultats ou des résultats équivalents par rapport aux prothèses qui sont déjà disponibles sur le marché depuis de nombreuses années. Il faut savoir que tout nouveau matériel innovant (implant…) en chirurgie orthopédique n’est pas forcément meilleur. Notre plus grand défi a été d’assurer la précision et la reproductibilité qui garantissent le succès de la pose d’une prothèse. Actuellement, nous sommes encore en train d’observer, d’analyser et d’apporter les améliorations nécessaires à cette nouvelle prothèse totale de cheville. »

Des sessions de mise au point au MTC

La prothèse totale de cheville Quantum™ a été conçue grâce à l’expérience de 4 chirurgiens orthopédiques européens (Pit Putzeys, MD, Luxembourg, Thibaut Leemrijse, MD, Belgique, Jean-Luc Besse, MD, France, Per-Henrik Agren, MD, Suède,) et d’un ingénieur (Laurent Paul, Belgique). 

Les installations du Medical Training Center (MTC), qui est situé à l’Hôpital Kirchberg (HRS), ont permis aux chirurgiens « designers » et à l’entreprise IN2Bones d’effectuer de nombreux tests préliminaires sur des pièces anatomiques durant plus de 4 ans. « L’opportunité d’effectuer une analyse CT-scan en pré et post-opératoire, les instruments spécifiques à chaque patient et le calcul du degré de précision, de reproductibilité et de la courbe d’apprentissage du MTC était une occasion unique de recueillir l’expérience de tous les contributeurs pour terminer cet ambitieux projet. », nous explique le Dr Putzeys. « Parce projet international unique, nous sommes heureux de montrer l’intérêt des Hôpitaux Robert Schuman pour la recherche et l’innovation. », ajoute-t-il. 

Les objectifs de la prothèse

Le système de prothèse totale de cheville  Quantum™ associé à ces instruments personnalisés, vise à réduire les fractures péri prothétiques par descellement aseptique, la destruction du tissu osseux, les erreurs techniques dues à une longue courbe d’apprentissage, les raideurs ainsi que le nombre croissant de procédures de révision totale de la cheville. Ce nouveau système de prothèse totale de cheville a également été conçu pour permettre aux chirurgiens non expérimentés d’avoir des résultats plus précis et reproductibles. Le Dr Putzeys commente : « Les objectifs poursuivis par la prothèse totale de cheville Quantum™ sont d’améliorer la flexion dorsale et plantaire, le positionnement de l’implant basé sur l’anatomie du patient et la stabilité de l’implant tibial. Il faut savoir que le système de prothèse totale de cheville Quantum™ a été conçu avec une instrumentation Orthoplanify ™ spécifique au patient (PSI). Un modèle 3D de l’anatomie du patient est réalisé sur base d’un scanner de la cheville du patient. Cette modélisation en 3D permet aux chirurgiens de faire une planification tri-dimensionnelle du pied sur les plans frontal, sagittal et axial. Les chirurgiens ont accès à un outil de planification en ligne avec un contrôle total sur le repositionnement osseux et le positionnement des implants en fonction de l’état clinique du patient. Après l’évaluation et la validation du chirurgien, les guides de forage et de coupe spécifiques au patient seront imprimés en 3D pour la chirurgie. Les guides imprimés en 3D utilisés en chirurgie enregistrent plusieurs étapes et permettent des coupes osseuses de précision. »

« Si la prothèse totale de cheville Quantum™ n’est pas faite sur mesure pour chaque patient, nous avons cependant la possibilité de proposer différentes tailles de prothèse en fonction de l’anatomie des patients. Il s’agit donc bien d’une chirurgie personnalisée, dont l’avantage est de donner de meilleurs résultats. », précise-t-il.

Peu d’indications et une chirurgie complexe

Actuellement, il existe peu d’indications pour les prothèses de cheville et par conséquent peu d’interventions chirurgicales, comme en témoigne le Dr Putzeys : « Seulement une quinzaine d’interventions de prothèse totale de cheville sont programmées au Luxembourg, et seulement 14 % des chirurgiens réalisent plus de 4 remplacement de cheville totale par an. L’indication principale pour la pose d’une prothèse totale de cheville est l’arthrose, c’est-à-dire l’usure anormale du cartilage. Celle-ci peut prendre trois formes : l’arthrose primaire, l’arthrose post-traumatique (après une fracture) et l’arthrose résultant d’une polyarthrite rhumatoïde. » 

Le Dr Putzeys ajoute : « La survie à 10 ans d’une prothèse totale de cheville est de seulement 70 %, alors que pour les prothèses totales de hanche ou du genou, ce pourcentage s’élève à plus de 90 %. Pourquoi une telle différence ? D’une part, la chirurgie de la cheville est assez complexe, de telle sorte que de nombreux besoins cliniques ne sont pas encore satisfaits à l’heure d’aujourd’hui. D’autre part, la cheville est une articulation complexe. Il faut savoir que le pied est constitué de 30 os et de 50 articulations, et que la cheville doit supporter jusqu’à 6 fois le poids de son corps à chaque pas. De plus, les surfaces osseuses sont très petites, les contraintes sur la cheville sont donc très importantes. »

« C’est la première fois qu’une firme propose un système de prothèse totale de cheville qui puisse servir à la fois à un usage primaire, de première révision et de deuxième révision. » 

Sources :

Découvrez tous nos articles liés au domaine de la santé.

Céline Buldgen
Journaliste multimédia

ARTICLES LIÉS

À LA UNE