Home Santé CHL : Franc succès pour les ateliers live de psycho-oncologie

CHL : Franc succès pour les ateliers live de psycho-oncologie

Depuis 2013, le Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL) organise des ateliers de psycho-oncologie dans le but d’accompagner les patients et les familles dans le parcours du cancer. Suite à la pandémie de Covid-19, des séances en live ont vu le jour, pour le plus grand bonheur des participants. 

Les ateliers de psycho-oncologie (FR/LU) ont lieu deux fois par mois, de 13h30 à 15h00, à la maternité du CHL. Ils sont donnés par Vanessa Grandjean et Katya Goncalves, psychologues au CHL. 

Pourquoi y participer ? 

En participant aux ateliers de psycho-oncologie, les patients prennent la décision de prendre soin d’eux, de recharger leurs batteries et de « remplir leur Iceberg ». Vanessa Grandjean : « Nous expliquons toujours aux patients que le cerveau est comme un « Iceberg ». Chaque être humain utilise globalement 10 % des capacités de notre cerveau. Les 90 % restants correspondent à nos ressources internes. Cela signifie que si un patient se trouve dans un état de stress important, suite à l’annonce d’un diagnostic grave ou à la mise en place d’un traitement lourd par exemples, le cerveau va se retrouver en état de choc. Ce qui signifie, que pendant un certain, il ne pourra plus avoir de nouveau accès qu’à une partie de ces 10 % du cerveau. Ensuite, lorsque l’état de choc sera résorbé, et qu’il aura récupéré l’entièreté de ses fonctions cognitives, le patient aura besoin d’aller puiser dans ses ressources internes pour gérer cet état de stress. »

Les ressources internes d’une personne peuvent être la pratique d’un hobby, des soirées entre amis, des sorties culturelles, des séances de méditation ou de relaxation, etc. « En cette période particulière liée à la pandémie de Covid-19, nos ateliers de relaxation et de stabilisation émotionnelle sont d’autant plus importants que les patients atteints d’un cancer n’ont plus accès à leurs ressources d’avant (sport en groupe…), souvent par peur d’être contaminés par le Covid-19. En tant que psychologues, notre rôle est d’aider les patients à augmenter leurs ressources internes afin qu’ils puissent à nouveau gérer efficacement l’état de stress ou d’anxiété dans lequel ils sont actuellement. », nous explique Vanessa Grandjean. 

Vanessa Grandjean

Covid-19 et ateliers live

Dès le début du confinement, Vanessa Grandjean et Katya Goncalves se sont mobilisées pour proposer aux patients des ateliers live. 

Ce type d’atelier comporte des avantages pour les participants, comme nous le confirme Vanessa Grandjean : « Les ateliers live offrent aux patients une plus grande flexibilité dans le choix du lieu de la séance (à domicile, au travail…). Ils peuvent donc plus facilement se libérer pour participer aux ateliers. Un autre atout majeur est la possibilité d’enregistrer en direct les séances live. Par ailleurs, nous avons pu constater l’inscription de participants supplémentaires qui, de prime abord, ne souhaitaient pas entrer dans un atelier de groupe « classique ». » 

En fonction de l’évolution de l’épidémie de Covid-19, les ateliers pourraient reprendre à la maternité du CHL au cours du mois de septembre. 

Prendre soin de soi

A travers les ateliers de psycho-oncologie, les psychologues mettent en place des techniques de stabilisation émotionnelle que le patient pourra utiliser lors de ses traitements, lors d’examens ou à d’autres moments opportuns de son parcours. Vanessa Grandjean précise : « A chaque exercice, les participants vont pouvoir ressentir des sensations diverses et variées (légèreté, sécurité, stabilité…). Toutes ces sensations vont être enregistrées dans leur mémoire de sorte qu’ils pourront les (ré)utiliser au moment où ils en auront besoin car leur conscience aura la capacité de les réactiver. »

Les psychologues s’appuient sur l’hypnose éricksionnienne et font appel aux suggestions post-hypnotiques.

Chaque atelier est divisé en trois exercices. Le premier exercice est un exercice d’ancrage. La psychologue demande aux participants de s’installer confortablement sur une chaise, les deux pieds à plat sur le sol et les mains posées sur les accoudoirs ou sur les jambes. Elle leur propose ensuite de fermer les yeux. « Cette technique d’ancrageest très importante. Elle permet à chaque participant de prendre une certaine distance par rapport à sa position et à l’environnement qui l’entoure. C’est le moment idéal pour reprendre contact avec sa conscience, de prendre le temps de se poser et dese centrer sur ses capacités à prendre soin de soi et à mobiliser ses ressources internes. », souligne Vanessa Grandjean. 

Le second exercice est de plus longue durée. L’atelier se clôture par un exercice de plus courte durée basé essentiellement sur des suggestions post-hypnotiques. 

Les ateliers de psycho-oncologie, des groupes de relaxation et de visualisation

Vanessa Grandjean : « Dès le départ, nous expliquons aux patients qu’il ne s’agit pas de groupes de paroles. Si nous laissons chaque participant s’exprimer sur ses pensées ou idées négatives, on risque d’induire toutes sortes d’émotions négatives (peur, angoisse, tristesse, colère…) à l’entièreté du groupe. Dans les ateliers, nous ne partageons que du neutre et du positif, que ce soit à travers l’apprentissage de techniques de relaxation et de stabilisation ou à travers l’expression de ressentis positifs à la fin des séances. »

Vanessa Grandjean l’a dit :

  • « Le plus beau retour que nous avons des patients par rapport aux ateliers de psycho-oncologie, c’est leur fidélité. »
  • « Chers patients, soyez les bienvenus à nos ateliers de psycho-oncologie et continuez à prendre soin de vous. Différentes possibilités s’offrent à vous pour favoriser votre bien-être. »

Plus d’infos :

https://www.chl.lu/fr/actualites/les-ateliers-de-psycho-oncologie-de-lannee-2020

Sources : 

  • https://www.chl.lu/fr/actualites/les-ateliers-de-psycho-oncologie-de-lannee-2020
  • Interview de Vanessa Grandjean, psychologue au CHL
  • Atelier de psycho-oncologie live (Webex) organisé le 14 juillet 2020
Post - Luxembourg - Santé
Céline Buldgen
Journaliste multimédia

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Cancer du pancréas : la chirurgie reste le traitement de référence

Si, à l’heure actuelle, on attribue encore un pronostic réservé aux patients atteints d’un cancer du pancréas, l’espoir est permis que l’on...

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine...