Dernières preuves scientifiques de l’action de l’ARNICA MONTANA

Arnica Montana, Laboratoires Boiron, Boiron, des fleurs jaunes dans un champ
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Des études récentes sur l’Arnica montana, sous forme de teinture mère et de solutions homéopathiques, démontrent une action significative au cœur des cellules, dans des mécanismes biologiques clés. Ces nouveaux résultats, publiés dans des revues scientifiques soumises à évaluation par des pairs, mettent en évidence les propriétés pharmacologiques anti-inflammatoires, antioxydantes et cicatrisantes de l’Arnica montana

L’action d’Arnica montana sur l’inflammation 

Bon à savoir : L’inflammation est la réponse de défense de notre corps face à une blessure ou une infection. Ce processus complexe implique différents facteurs qui travaillent ensemble pour combattre les pathogènes et réparer les tissus endommagés. Cependant, si cette réponse s’emballe, elle peut finir par causer plus de dommages que de bien et contribuer à diverses maladies chroniques.

Une récente étude, réalisée par les Laboratoires Boiron et publiée en 2023 dans Journal of Ethnopharmacology, a cherché à évaluer :  

  • l’action anti-inflammatoire de la teinture mère et des solutions homéopathiques d’Arnica montana sur 5 différents modèles cellulaires, issus de l’homme et de la souris, 
  • la migration cellulaire à l’aide d’un modèle de cicatrisation in vitro.

Le premier constat est la réduction significative des médiateurs de l’inflammation. Les chercheurs ont évalué l’action de la teinture mère et des solutions homéopathiques 1CH, 3CH, 5CH et 9CH d’Arnica montana sur des cellules immunitaires et des cellules de la peau. Selon les modèles, les cellules ont été prétraitées avant l’inflammation ou post-traitées après l’inflammation. 6 marqueurs de l’inflammation ont été évalués.

  • L’étude révèle que la teinture mère et les solutions homéopathiques 1CH, 3CH, 5CH et 9CH d’Arnica montana réduisent les marqueurs de l’inflammation (p<0,05). 
arnica montana, réduit l'inflammation, Boiron

Le deuxième constat est l’augmentation significative de la migration cellulaire. La migration cellulaire est un processus complexe et important, impliqué dans de nombreux phénomènes biologiques. Il correspond à l’habilité des cellules à migrer voir à progresser dans d’autres tissus. Une migration cellulaire peut se produire dans des contextes physiologiques, comme la cicatrisation. 

L’étude révèle que la solution homéopathique d’Arnica montana 9CH favorise la cicatrisation des plaies en agissant sur la migration cellulaire dans un modèle de cicatrisationin vitro(p<0,05). Arnica montana favorise une cicatrisation efficace et une mobilisation appropriée du système immunitaire lors de l’inflammation.

L’action antioxydante d’Arnica Montana

Arnica Montana, homéopathie, laboratoires Boiron, granules d'homéopathie

Bon à savoir : L’action antioxydante permet de neutraliser les radicaux libres, préservant ainsi notre santé cellulaire et générale. Les radicaux libres sont des molécules instables qui peuvent endommager les cellules. Les antioxydants interviennent pour moduler l’inflammation, veillant à ce qu’elle ne devienne pas excessive et nuisible.

Ensemble, l’inflammation et l’action antioxydante coopèrent pour préserver la santé et l’intégrité des tissus de notre organisme. Une étude réalisée par les Laboratoires Boiron et publiée en 2022 dans le journal Dose Response a permis de démontrer que la teinture mère et les solutions homéopathiques 1CH, 3CH, 5CH, 7CH, 9CH et 30CH d’Arnica montana réduisent le stress oxydatif, sur des cellules immunitaires soumises à une inflammation dans un modèle cellulaire de souris(p<0,01). Le stress oxydatif est l’ensemble des agressions causées par des molécules dérivant de l’oxygène aux cellules de notre corps. Les plus connues des molécules néfastes sont les radicaux libres.

Ces résultats révèlent un atout majeur dans la lutte contre les inflammations chroniques et le bon fonctionnement des cellules. Les vertus de l’Arnica montana au service de notre santé. Il est important de comprendre que ces propriétés sont interconnectées et contribuent ensemble à une bonne santé. La cicatrisation est un processus complexe où l’inflammation joue un rôle initial clé, en attirant les cellules immunitaires sur le site de la blessure pour débuter la réparation.

La migration cellulaire est essentielle à cette étape, permettant aux cellules de se déplacer vers la zone endommagée. Cependant, ce processus peut produire des radicaux libres, menaçant l’intégrité des cellules en cours de réparation. L’action antioxydante entre alors en jeu, neutralisant ces radicaux libres et aidant à maintenir un environnement propice à une cicatrisation efficace et saine.

Conclusion

L’Arnica montana, sous forme de teinture mère et de solutions homéopathiques, agit au cœur des mécanismes cellulaires. Ses propriétés pharmacologiques anti inflammatoires, antioxydantes et cicatrisantes peuvent se révéler particulièrement intéressantes et offrent des perspectives prometteuses pour des applications thérapeutiques, qui seront à confirmer par des études cliniques chez l’Homme.

Communiqué de presse des Laboratoires BOIRON.

Pour vous

Articles suggérés

Gratin aubergine et patate douce

Gratin d’aubergine et patate douce

Voici une recette de gratin d’aubergine et de patate douce. Une recette originale concoctée par notre diététicienne de référence, Virginie Di Tore. Notre collaboratrice nous prépare

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.