Louis BERTIGNAC sera le 15 novembre à l’Atelier de Luxembourg

Interview Louis Bertignac
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Louis Bertignac est une icône incontournable de la scène musicale française. Du haut de ses 69 ans, il a marqué plusieurs générations par son talent exceptionnel en tant que chanteur, auteur-compositeur, guitariste et interprète. Sa carrière légendaire a débuté en 1976 en tant que co-fondateur du groupe de rock emblématique « Téléphone », puis a perduré en solo, où il a continué à charmer le public avec des chansons mémorables et des riffs de guitare inoubliables.

Au fil de ses 50 ans de carrière, Louis Bertignac a suivi une évolution musicale diversifiée, explorant différents genres musicaux tout en restant fidèle à ses racines rock. Son jeu de guitare innovant, ses paroles poignantes et sa voix charismatique ont fait de lui un artiste adoré, et sa présence sur scène est mémorable. C’est un artiste abordable et authentique qui a su garder les pieds sur terre.

Son influence sur la musique et la culture françaises est indéniable, et il continue d’inspirer de nouvelles générations d’artistes. Dans cette entrevue fort agréable, j’ai eu l’opportunité de plonger un peu dans l’univers fascinant de Louis Bertignac.

Six ans après le triomphe des Insus au Stade de France, et au lendemain du succès de son autobiographie Jolie petite histoire parue en avril 2022, Louis Bertignac signe son grand retour avec «Dans le film de ma vie» son septième album soloEnregistrées entre Londres, Hambourg, Nashville, Osaka, et la France, ses onze nouvelles chansons originales produites par le chanteur/guitariste fusionnent l’ADN des plus grands tubes de Téléphone et l’ultra sensibilité de Louis Bertignac. L’album «Dans le film de ma vie» est le blockbuster pop/rock qu’attendaient les fans de ce guitar hero français. Les autres découvriront la facette méconnue d’un artiste à fleur de peau. Louis Bertignac comme vous ne l’avez sans doute jamais entendu !

BERTIGNAC, pochette nouvel album de Louis Bertignac

BERTIGNAC Côté MUSIQUE

Parlez-nous de votre dernier album « Dans le film de ma vie » qui ressemble à une sorte de Carpe Diem…

C’est un album qui a été fait en 3-4 ans. Il a été inclus dans la période du confinement, des moments difficiles car j’ai une tournée qui a été annulée… D’un autre côté, cela m’a laissé beaucoup de temps pour le faire, le composer ! Il y a eu des moments difficiles également en famille avec celle qui est devenue ma femme… Cette période de Covid a été très particulière pour tout le monde, moi y compris.

Mais, du coup aujourd’hui avec le recul et la dernière année de création de cet album, je me rends compte que maintenant que tout est derrière et l’âge avançant sérieusement, j’ai conscience qu’il faut profiter du temps le plus possible. Non seulement les années passent et vu des périodes délicates que le monde traverse… on se sent parfois proche d’une guerre mondiale et du chaos et ça fait peur même si nous allons éviter d’être pessimistes. Voilà pourquoi cet album est effectivement un Carpe Diem. De toutes façons tous mes albums ont toujours été très différents je pense.

Personnellement je le trouve rock évidemment mais plus sérieux, avec plus de sérénité, de calme et empreint de sujets plus profonds…

Il est vrai que je suis un peu plus comme cela aussi ! J’ai pris conscience que j’ai fait une famille qui va me survivre et de ce fait, il est vrai que je pense moins à moi. En fait, je suis très amoureux et c’est un sentiment incroyable ! Cet album Dans le film de ma vie, a une ambiance rock bien sûr, teintée de pop et de blues. Il est plus mélodieux que les autres et est surtout plus autobiographique que les précédents.

Vous qui êtes plutôt timide, comment avez-vous fait pour mener cette carrière dans le domaine musical ?

C’est effectivement très délicat. Au début je m’en suis sorti car j’étais avant tout musicien : je n’avais pas songé à être leader et à parler à la foule. J’avais ma guitare qui me protégeait en somme. J’ai eu la chance de rencontrer Jacques Higelin qui m’a pris sous son aile et il est vrai que j’étais la petite star de mon quartier forcément. Mais c’était lui qui parlait aux gens, je n’avais pas ce soucis.

Ensuite j’ai créé mon groupe Téléphone et je me suis rendu compte que c’était Jean-Louis Aubert qui s’adressait au public et cela m’arrangeait plutôt bien. Puis la fin de Téléphone est arrivée et là je me suis ENFIN retrouvé avec cette responsabilité d’être le leader du groupe et de m’adresser au public. J’avoue que j’étais un peu perdu… Je me suis demandé si j’étais plus Jean-Louis ou plus Higelin ? Je me suis évidemment rendu compte que je n’étais ni l’un ni l’autre et je ne savais pas trop comment me comporter.

Et un soir dans mon lit j’ai eu une révélation, j’ai décidé en concert de faire comme si les gens dans la salle étaient mes potes. A partir de ce jour là, on m’a fait remarquer que j’avais une super présence sur scène. J’ai compris que je ne pouvais pas porter de masque et que j’avais besoin d’être moi-même.

La musique a le pouvoir de transcender les générations. Quel est votre secret pour être devenu un artiste transgénérationnel ?

C’est dur à dire mais il faut forcément avoir fait carrière depuis longtemps mais mis à part cela je n’explique pas ce phénomène. Ce sont probablement mes chansons qui ont impliqué cela, elles sont peut-être intemporelles, avec le même genre qui plaît.

En dehors de la musique, quels sont vos autres intérêts et passions ?

La famille, mes enfants… J’adore voyager, je suis fan de pays lointains comme la Thaïlande, le Népal, le Moyen-Orient. J’aime traîner aux Etats-Unis également. Les voyages sont enrichissants.

Comment trouvez-vous l’équilibre entre votre vie professionnelle et personnelle ? 

C’est très rarement compliqué. Ma vie est scindée en deux parties : la scène et le studio. J’habite près de Fontainebleau dans un corps de ferme et mon studio se situe à 10 mètres de la maison dans une grange qui a été aménagée à cet effet ! Donc je bosse à la maison ! Et durant mes tournées, je me débrouille pour rentrer chez moi tout le temps. Il n’y a pas plus de trois dates sans rentrer à la maison. C’est mon choix, mon équilibre et quand c’est possible ma famille m’accompagne.

Comment décririez-vous votre relation avec vos fans, et comment restez-vous connecté avec eux ? 

Je suis en contact avec mes fans par le biais de ma page Facebook et par le biais de mails car j’ai une adresse mail pour les fans. Ils m’écrivent aussi via Instagram. A vrai dire, je suis en relation avec une vingtaine de fans dont je suis très proche. Certains sont présents à tous mes concerts, c’est fou. Parfois certains assistent à la balance car je tiens à leur faire plaisir. Certains me rendent des services en filmant mes concerts mais du coup ils ne profitent pas trop du concert…

BERTIGNAC, affiche concert Louis Bertignac

BERTIGNAC Côté SANTÉ

Quels sont les conseils que vous donneriez aux jeunes musiciens pour garder leur voix saine et éviter les problèmes de santé liés à la vocalisation ? 

Avant ma voix était difficile et faisait mal aux oreilles. Et souvent au bout d’un concert ou deux je n’en avais plus ! De ce fait, j’ai arrêté de fumer ! Pas besoin de cortisone, je peux chanter tout ce que je veux et enchaîner les concerts ! Mon autre secret est que j’ai changé de système d’audition. Je suis passé aux oreillettes qui me permettent de ne pas hurler. Je me fatigue moins, j’entends mieux ma voix et je chante plus juste.

Vous avez une carrière musicale remarquable qui a demandé beaucoup d’énergie. Comment avez-vous géré les aspects de la santé et du bien-être tout au long de votre carrière pour rester en forme sur scène ? 

J’aurais aimé vous dire que je fais du sport tous les jours mais cela n’est pas vrai ! Rires

Je ne pratique pas de sport mais il est certain que tenir 2 heures sur scène demande beaucoup d’énergie, c’est du sport…

Comment vous alimentez-vous au quotidien avec votre épouse ? 

Nous essayons de manger sainement, nous faisons des efforts. Nous évitons les raclettes, nous avons bien réduit la viande que nous mangeons de moins en moins. Ma petite femme cuisine sainement pour moi car nous n’avons pas le même âge et je supporte moins certaines choses. On mange des légumes, moins de viande, plus de poisson. Elle prend soin de nous !

Selon vous la musique peut-elle être utilisée comme outil thérapeutique pour aider les gens à gérer le stress, l’anxiété ou autres problèmes de santé mentale ? 

J’en suis absolument convaincu. Vers l’âge de 16-17 ans, je ne savais pas encore ce que j’allais faire de ma vie et je m’isolais chaque jour pour écouter 2-3 heures de musique. En fait, cela m’apaisait et j’étais dans un monde de rêve, un monde merveilleux.

2-3 heures c’est énorme !

Oui c’est vrai que c’était beaucoup mais c’est sans doute pour cela que je suis devenu musicien car plus ça allait et plus jamais cela.

Vous dites sans détour avec consommé de l’héroïne et d’autres substances (vous l’évoquez dans la chanson Ne Crack pas. Est-ce que vous regrettez ?

Non, comme je le dis dans Le Film de ma vie, je n’ai aucun regret. Ça m’est tombé dessus, j’ai aimé cela car cela m’a apporté des trucs qui me manquaient à l’époque. Cela m’a apporté une sorte de sérénité merveilleuse dont avait besoin le mec timide que j’étais. Il m’a tout de même fallu 10 ans pour arrêter de façon définitive. C’est pour cela qu’il ne vaut mieux pas commencer évidemment.

En tant qu’artiste, pensez-vous que la musique puisse influencer les émotions et le bien-être émotionnel des auditeurs ?

Et bien de la même manière qu’elle calme celui qui joue, elle calme aussi celui qui l’entend. Parfois quand j’arrive sur scène j’ai un peu l’impression d’être le Docteur qui vient avec sa trousse de premier secours… Durant et après le concert je vois tellement de sourires en face de moi que je vois bien que mes fans ont oublié leurs problèmes et ont lâché prise durant deux heures et c’est juste génial non ?

Les titres de l’album Dans le film de ma vie

  1. Allez vite
  2. C’est le soir
  3. Le film de ma vie
  4. Avant qu’il soit trop tard
  5. Jamais
  6. Ne me dis pas
  7. Ne crack pas
  8. La loose
  9. C’est OK
  10. Poussière bleue
  11. Peut-être un jour

Infos

Baladins tours, productions, Louis Bertignac

Lisez d’autres interviews PEOPLE sur notre site en rubrique Lifestyle.

Pour vous

Articles suggérés

Gratin aubergine et patate douce

Gratin d’aubergine et patate douce

Voici une recette de gratin d’aubergine et de patate douce. Une recette originale concoctée par notre diététicienne de référence, Virginie Di Tore. Notre collaboratrice nous prépare

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.