L’ouvrage Le dernier voyage de Salomon Martcher

Le Dernier voyage de Salomon Martcher
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Karen Haddad, dernier, dernier voyage

L’auteur

Karen Haddad vit à Paris et enseigne la littérature comparée à l’université de Nanterre. Elle a publié plusieurs essais sur Proust, la littérature russe, l’écriture de soi. Le Dernier Voyage de Salomon Martcher est son premier roman.

L’ouvrage Le dernier voyage de Salomon Martcher

Le Dernier voyage de Salomon Martcher, éditions Arléa

Que devient un amour lorsqu’il ne trouve pas de lieu où se poser, se reposer ? Comment peut-il durer, sans attaches, sans cette stabilité qui fnit par le fortifer ? Marianne et Salomon s’aiment. D’un amour violent, qui bouscule tout sur son passage. Lorsqu’ils se rencontrent, c’est une évidence, le début d’une histoire, de leur histoire, faite de rendez-vous romanesques, d’itinéraires secrets, de lieux éphémères. Tout est prétexte à retrouvailles : gares, aéroports, villes étrangères, hôtels accueillants. Ils courent toujours l’un vers l’autre, s’envoient des milliers de messages, se téléphonent. Les liens qui les attachent restent dans cet espace de liberté apparente où tout est léger, extraordinaire.

Mais bientôt l’exaltation des débuts laisse la place au manque et à une certaine frustration. Ils sont faits l’un pour l’autre mais le sont-ils l’un avec l’autre ? L’absence de choix, car il s’agit bien de cela, les alourdit, entrave leurs élans. Ils ont tous deux des raisons de ne pas franchir le pas. Leurs parcours, le poids du passé, la peur de fxer un amour qui n’existe que dans l’illégitimité, toutes ces explications rationnelles nous sont données, comme pour tenter de comprendre l’énigme de Marianne et Salomon.

Le Dernier Voyage de Salomon Martcher est un magnifque texte sur un couple d’amants qui trouvera peut-être dans l’ultime séparation la seule façon d’être ensemble.

J’ai voulu raconter l’histoire d’un amour qui s’épuise, non pas dans le quotidien, mais dans le mouvement inverse : la répétition des séparations et des retrouvailles, l’impossibilité de s’installer, le goût de la distance, alors même que l’amour est toujours là, jusqu’à la fin.

Logo Arléa, dernier

Maisons d’édition

Éditions Arléa, 16 rue de l’Odéon, 75006 Paris, www.arlea.fr

Lisez d’autres articles sur d’autres ouvrages en rubrique Lifestyle.

cat hotel Schuttrange

The Cat Hotel à Schuttrange

Le Cat Hotel à Schuttrange va devenir un lieu incontournable pour les propriétaires de chats. Partir en vacances est crucial pour se ressourcer. Cependant, cela

Pour vous

Articles suggérés

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.