Perskindol

Demandez votre échantillon gratuit

La Ligue de Cardiologie Belge déconstruit les idées reçues sur le cholestérol

Cholestérol
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
  • Les maladies cardiovasculaires restent toujours l’une des causes principales de mortalité en Belgique.
  • Le cholestérol est l’un des facteurs de risque modifiables sur lesquels nous pouvons agir afin d’améliorer notre santé cardiovasculaire.
  • Le cholestérol est un ennemi sournois ; se sentir bien n’implique pas forcément que son taux de cholestérol est sain. Il abîme les artères en silence, on ne sent pas que nos artères sont en train de se boucher.
  • Le taux de cholestérol à ne pas dépasser varie pour chaque personne, en fonction du niveau de risque cardiovasculaire global et de la situation médicale.
  • Il y a beaucoup de questions et d’idées reçues autour du cholestérol, une notion parfois difficile à comprendre.

La Ligue Cardiologique Belge lance une campagne ludique sous forme de “Vrai/Faux” pour mieux comprendre le cholestérol. Que ce soit le “bon” ou le “mauvais” cholestérol, les risques cardiovasculaires qui y sont liés, les réticences envers certains traitements médicamenteux, ou encore le côté génétique de la question, cette campagne s’adresse aux Belges de tout âge et les informe sur un sujet qui touche tout le monde, de près ou de loin.

Le cholestérol, c’est quoi ?

Cholestérol
  • Le cholestérol est un corps gras (un lipide) qui participe à la structure et au fonctionnement de nos cellules (il entre dans la composition de leur membrane et permet la fabrication de certaines hormones).Malheureusement, quand le cholestérol est présent en trop grande concentration dans le sang, ou quand il y a simultanément d’autres facteurs de risques cardiovasculaires (le tabac, l’hypertension, le diabète, l’obésité, etc.), il peut devenir dangereux car il se dépose et s’accumule dans les parois de nos artères, où il génère des plaques inflammatoires, appelées « plaques d’athérome ».
  • Ces plaques peuvent progressivement obstruer les vaisseaux sanguins, laissant moins bien passer le sang. Pire encore, elles peuvent se fissurer soudainement ou se rompre, et ainsi contribuer à la formation de caillots (qui peuvent être à l’origine d’infarctus ou d’AVC).

Pourquoi c’est important ?

Se sentir bien n’implique pas forcément que son taux de cholestérol est sain. Comme l’hypertension, le diabète, et d’autres facteurs de risque cardiovasculaire, le cholestérol est un ennemi sournois. Il abîme les artères en silence, on ne sent pas que nos artères sont en train de se boucher.

Ce n’est malheureusement que le jour de la catastrophe (une crise cardiaque, un AVC) que l’on se rend compte de l’ampleur des dégâts. Le cholestérol et le processus d’athérosclérose lié a déjà envahi un grand nombre des artères à tous les points critiques de notre organisme (cœur, cerveau, aorte abdominale et thoracique, rein, etc).

Il est donc important de faire un contrôle régulier chez son médecin et de connaître son taux de cholestérol.

Comment se protéger ?

La première étape est de connaître son taux de cholestérol, et d’en parler avec son médecin.

Le taux de cholestérol “idéal” varie en fonction du niveau de risque cardiovasculaire de chaque personne. Par exemple, une personne qui a fait un infarctus doit avoir un taux de cholestérol beaucoup plus bas qu’une personne jeune et sans facteur de risque cardiovasculaire. Si vous ne connaissez pas votre taux de cholestérol, la Ligue Cardiologique Belge vous encourage à consulter un médecin pour le faire vérifier, afin d’éviter le développement de problèmes cardiovasculaires avec l’âge. Des études1 ont démontré qu’il n’y a quasiment aucune limite dans le bénéfice que peut apporter une baisse même extrêmement importante de cholestérol.

Ensuite, agir sur le cholestérol et la santé des artères, c’est possible ! Il existe plusieurs manières:

– Opter pour une alimentation équilibrée : il est important de manger moins de graisses saturées, qui sont principalement d’origine animale (viande, produits laitiers entiers, fromages) et solides à température ambiante (beurre, certaines margarines).

Sont en revanche recommandées (mais sans excès) : les huiles végétales, les viandes maigres, les poissons et les margarines molles.

Cholestérol

– Avoir une activité physique régulière (30 minutes par jour) : la sédentarité participe à la formation de plaques d’athérome dans les artères.

– Ne pas fumer : le tabac participe à la formation de plaques d’athérome dans les artères.

– Si et seulement si un médecin le préconise, prendre des médicaments, performants pour faire baisser le cholestérol sanguin et revenir à une situation saine.

Une vidéo pour les nuls

A regarder avec attention en cliquant ici.

On estime qu’un Belge sur 300 souffre d’hypercholestéromie familiale

Cholestérol

Aujourd’hui, on considère que plus de la moitié du niveau de cholestérol chez un individu est intrinsèquement défini (et lié à ses gènes) ; l’autre partie est liée à son alimentation et son mode de vie.

Au sein de la population, certaines personnes ont des taux de cholestérol extrêmement élevés naturellement. Sans le savoir, ils ont hérité de leurs parents des mutations génétiques qui augmentent le taux de cholestérol sanguin. Ces mutations contribuent au développement d’un taux de cholestérol très élevé depuis leur naissance : leur taux de cholestérol est en général le double de ceux habituellement mesurés chez les personnes de leur âge. De ce fait, ils développent des maladies cardiovasculaires deux fois plus vite, et peuvent souffrir ainsi d’infarctus dès l’âge de 35 ans. C’est ce que l’on appelle l’hypercholestérolémie familiale.

Étant de nature génétique, cette pathologie est présente chez de nombreux membres de la famille. Le dépistage précoce de cette maladie est important car il y a des traitements très efficaces pour éviter la survenue de complications dramatiques chez les jeunes, qui permettent de diminuer leur risque cardiovasculaire et d’augmenter leur qualité et leur durée de vie. Encore une vidéo intéressante en cliquant ici.

“Chaque personne devrait connaître son taux de cholestérol et sa tension artérielle comme il connaît son âge, adresse, taille et poids…” Dr. Descamps

“Pour éviter jusqu’à 80 % des maladies cardiovasculaires, commencez tôt à adopter un mode de vie sain et à connaître vos facteurs de risque.” Dr. E. Rietzschel

Une campagne qui déconstruit les idées reçues

La Ligue Cardiologique Belge propose une campagne ludique sous forme de “Vrai/Faux” pour mieux comprendre le cholestérol. Une série de propos régulièrement entendus sur le cholestérol sont repris, analysés, et complétés dans une brochure d’information gratuite à retrouver dans les hôpitaux ou à commander directement ici :https://www.liguecardioliga.be/publications-2021/

Plus d’infos

Pour plus d’informations sur la campagne, rendez-vous sur le site de la Ligue Cardiologique Belge : C’est ici.

Cholestérol

Contact

Ligue Cardiologique Belge ASBL

Rue des Champs Ekysées, 63

1050 BRUXELLES

TÉL : +32 649 85 37

Lisez nos autres articles sur le site de la Ligue Cardiologique Belge.

Bigorexie

La bigorexie ou l’addiction au sport

La dépendance au sport porte un nom : bigorexie, sportoolisme ou l’addiction au sport. C’est une réelle dépendance à l’activité physique. Comme toute addiction, cette

Pour vous

Articles suggérés

Recevez

un échantillon gratuit*

* Dans la limite des stocks dédiés disponibles.