Perskindol

Demandez votre échantillon gratuit

Grippe: il n’est pas trop tard pour se faire vacciner!

Grippe
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on print
Imprimer
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Le 6 décembre, 2.056.861 doses de vaccin contre la grippe avaient déjà été délivrées dans les pharmacies belges, soit 5 % de plus que l’an dernier. L’augmentation est surtout sensible parmi les personnes de 50 à 65 ans (+ 15%) et celles de moins de 50 ans (+ 13 %). Cela dit, nous n’avons pas encore atteint la couverture vaccinale de 75 % que l’Organisation mondiale de la santé recommande pour les groupes à risque. Mais il n’est pas trop tard pour se faire vacciner.

Les vaccins contre la grippe ont été délivrés en majorité à des personnes âgées de plus de 65 ans (1.336.928 doses, soit 2 % de plus que l’an dernier). Suivent les personnes âgées de 50 à 65 ans (472.553 doses, soit 15 % de plus), puis les personnes de moins de 50 ans (218.411 doses, soit 13 % de plus).

Une augmentation, mais…

Grippe

« L’inquiétude de la population générée par la dernière vague de coronavirus joue certainement un rôle dans cette augmentation, explique Koen Straetmans. Le fait que les virologues aient encouragé les personnes à risque à se faire vacciner contre la grippe a également eu un effet positif.

De plus, cette année, les pharmaciens sont autorisés à délivrer le vaccin contre la grippe à tout le monde, sans ordonnance médicale, ce qui facilite considérablement l’accès à la vaccination. »

​La grippe pendant la pandémie de COVID-19

Grippe

Malgré cette augmentation, il reste du pain sur la planche. Notamment auprès des femmes enceintes, des personnes souffrant de maladies chroniques, des parents d’enfants de moins de 6 mois et des personnes vivant sous le même toit qu’une personne à risque. Une fois le vaccin administré, il faut compter 2 semaines pour atteindre un niveau de protection optimal. Janvier, février et mars étant les mois de la grippe par excellence, il n’est donc pas trop tard pour se faire vacciner chez son médecin traitant ou au travail !

L’an dernier, le confinement et les mesures sanitaires ont empêché la grippe de sévir. De ce fait, nous avons produit moins d’anticorps et, cet hiver, davantage de personnes pourraient donc être plus vulnérables vis-à-vis de la grippe. Les experts craignent la période de fin d’année, propice à sa propagation. Or les restrictions imposées par la crise l’an dernier ne le sont plus cette année…

Grippe

Alors que la Belgique fait face à une 4ème vague de COVID-19 difficile, une épidémie
de grippe pourrait avoir un impact majeur. « Le risque est plus élevé surtout pour les personnes déjà affaiblies, précise Koen Straetmans. C’est pourquoi, nous conseillons aux groupes vulnérables – qui bénéficient d’ailleurs d’un remboursement de l’INAMI – de se faire vacciner contre la grippe. Cela réduit leur risque de tomber malade et de développer des complications. »

Une forte augmentation du nombre d’infections grippales au cours de la pandémie actuelle ferait peser une charge supplémentaire sur notre système de santé déjà mis à rude épreuve. Selon l’institut de santé Sciensano, chaque année, un demi-million de personnes sont touchées par la grippe en Belgique. Parmi elles, en fonction de la gravité de l’épidémie, 5 à 15.000 doivent être hospitalisées, et 6 % de ces dernières
en meurent.

Partenaires dans la campagne de vaccination

Cette année encore, les pharmaciens belges se mobilisent pour sensibiliser tous leurs patients à risque à la vaccination contre la grippe. En dispensant aussi directement le vaccin au patient, sans ordonnance médicale, ils contribuent activement à accroître la couverture vaccinale. Cette année, 3,78 millions de vaccins contre la grippe ont été prévus pour notre pays (soit 840.000 de plus que l’an dernier). Il reste donc suffisamment de doses disponibles pour celles et ceux qui souhaitent se faire vacciner chez leur médecin ou sur leur lieu de travail.

Communiqué qui émane de l’Association Pharmaceutique Belge.

Lisez nos autres articles en rubrique Santé.

Pour vous

Articles suggérés

Recevez

un échantillon gratuit*

* Dans la limite des stocks dédiés disponibles.

Gérer le consentement aux cookies

Pour offrir les meilleures expériences, nous utilisons des technologies telles que les cookies pour stocker et/ou accéder aux informations des appareils. Le fait de consentir à ces technologies nous permettra de traiter des données telles que le comportement de navigation ou les identifiants uniques sur ce site. Le fait de ne pas consentir ou de retirer son consentement peut avoir un effet négatif sur certaines caractéristiques et fonctions.

Fonctionnel

Toujours active
Le stockage ou l’accès technique est strictement nécessaire dans la finalité d’intérêt légitime de permettre l’utilisation d’un service spécifique explicitement demandé par l’abonné ou l’utilisateur, ou dans le seul but d’effectuer la transmission d’une communication sur un réseau de communications électroniques.

Statistiques

Le stockage ou l’accès technique qui est utilisé exclusivement à des fins statistiques. Le stockage ou l’accès technique qui est utilisé exclusivement dans des finalités statistiques anonymes. En l’absence d’une assignation à comparaître, d’une conformité volontaire de la part de votre fournisseur d’accès à internet ou d’enregistrements supplémentaires provenant d’une tierce partie, les informations stockées ou extraites à cette seule fin ne peuvent généralement pas être utilisées pour vous identifier.

Marketing

Le stockage ou l’accès technique est nécessaire pour créer des profils d’utilisateurs afin d’envoyer des publicités, ou pour suivre l’utilisateur sur un site web ou sur plusieurs sites web à des fins de marketing similaires.