Accueil Santé L’importance de Medinf'57

L’importance de Medinf’57

Avec le contexte sanitaire que nous vivons depuis l’apparition du Covid-19, nous avons pris conscience de l’importance (que pouvaient et pourraient avoir) les centres de soins avancés.

Nous savons tous que la fréquentation des services d’urgences du Luxembourg (et d’ailleurs) est en constante augmentation. Viennent des patients dont les motifs de consultations ne nécessitent pas une prise en charge urgente hospitalière initiale.

L’importance de Medinf'57

D’abord, pour délester les services d’urgences surchargés, il semblerait approprié de créer des structures de soins non programmés attenantes aux hôpitaux. Des centres de soins avancés représenteraient par ailleurs une offre de soins supplémentaire. De même, cela aiderait aussi les médecins généralistes en offrant la possibilité aux patients luxembourgeois d’accéder à une consultation sans RDV.

Un double intérêt :

Les centres de soins avancés auraient un double intérêt :

  • désengorger les urgences,
  • permettre aux patients luxembourgeois de pouvoir consulter un médecin sans RDV puisque la médecine générale se fait quasiment exclusivement ainsi.

L’idéal

De surcroît, l’idéal pourrait être de créer des consultations sans RDV, de soins non programmés dans les maisons médicales déjà existantes. De 9h à 19h du lundi au vendredi sauf les jours fériés et les week-ends qui sont assurés par la permanence des soins.

Centres de soins médicaux avancés (C.S.A.)

L’expression « centres de soins avancés » n’est pas récente puisqu’on en parlait déjà dans les années 60-70 aux Etats-Unis. 

Ces centres de soins avancés ont vu le jour au Luxembourg durant le Covid-19 à Luxembourg-Ville, Esch/Belval, Ettelbruck et Grevenmacher. Les C.S.A. ont été ouverts avec des lignes de consultations variables, en fonction des nécessités sanitaires propres à chaque secteur. Ces premières structures ont été aménagées pour accueillir des patients présentant des signes d’infection du virus Covid-19. La seconde structure a permis d’accueillir des patients qui se sont présentés sans signe d’infection du virus Covid-19.

Ces C.S.A ambulants ont été nécessaires et certainement vitaux. Ceci afin de prendre en charge rapidement les gens atteints ou suspectés d’être infectés.

Nous avons eu envie de vous exposer un cas très proche, côté français et basé à Yutz, près de Thionville. C’est le cas MEDINF’57, Cabinet de soins immédiats.

MEDINF’57, Cabinet médical de soins immédiats

Medinf
Dr Nathalie Russo / Photo : Cr2 agency REGIS

Ce projet est né de la somme des expériences et des compétences du Docteur Nathalie RUSSO, urgentiste exerçant au Centre Hospitalier Emile Mayrisch d’Esch sur Alzette depuis 2006. Plus de 15 ans d’expériences en service d’urgences lui ont permis de concrétiser ce projet en janvier 2012, dans un premier temps à la clinique Ambroise Paré de Thionville jusqu’en avril 2018, date à laquelle elle a transféré sa structure à la clinique Sainte Elisabeth de Yutz pour agrandir sa surface d’exercice et pour permettre un meilleur accueil et une prise en charge plus appropriée des 17.000 patients annuels qui font appel à ses services comme en 2019.

Une médecine innovante

Cette vision de l’exercice des soins immédiats sur le bassin thionvillois fut originale, aboutissant à une pratique de la médecine innovante mais au combien adaptée à la situation plus que difficile de l’accès aux soins de proximité de ce secteur. Le chemin pour accéder à un accueil favorable et légitime de sa structure dans le paysage médical local a été difficile pour être aujourd’hui intégrée dans l’esprit des médecins qui trouvent en ce lieu une aide précieuse pour aider leurs patients.

Dans la constitution de ce projet, le Docteur Russo a été visionnaire et en avance de dix ans. Pourtant tout n’a pas été simple, loin de là. Ce type d’exercice a toute sa place à une époque médicale compliquée, coincée entre un manque de médecins de plus en plus marqué et des services d’urgences de plus en plus surchargés avec une population qui augmente.

MEDINF’57, un modèle à suivre

L’importance de Medinf'57
Mélanie la responsable du pôle infirmier / Photo : Cr2 agency REGIS
L’importance de Medinf'57
Audrey responsable du pôle secrétariat et office manager / Photo : Cr2 agency REGIS

Ce cabinet médical est le pionnier du maintien de la médecine de proximité en Moselle. MEDINF’57 a été le premier dans le domaine sur ce secteur et en France. Aujourd’hui on en compte une bonne quarantaine en France. Les autorités de santé s’intéressent à ce projet, l’A.R.S. du Grand-Est a le projet de Nathalie Russo entre les mains. Elle souhaite développer ce type d’exercice dans la région : c’est un modèle au niveau de la région.

MEDINF’57 est devenu un endroit incontournable qui permet de désengorger le service d’urgences local et d’aider les médecins généralistes. C’est un véritable soulagement pour les patients que de pouvoir être pris en charge très rapidement en cas de besoin !

Histoire du C.M.S.I.* MEDINF

*Cabinet Médical de Soins Immédiats

Medinf
Sabrina LOMBARDO / Photo : Cr2 agency REGIS

Le concept « MEDINF’57 » est né en 2010 dans l’esprit du Docteur Russo, une femme médecin urgentiste « atypique » exerçant comme praticien hospitalier au service des urgences du CHR Bel Air de Thionville et simultanément aux urgences du Centre Hospitalier Emile Mayrisch d’Esch-sur-Alzette. Les difficultés rencontrées au sein de l’hôpital public français, le manque de lien entre la médecine hospitalière et la médecine libérale constaté, et son expérience du système de santé luxembourgeois l’amènent à imaginer une structure médicale charnière entre la médecine d’urgence hospitalière et la médecine générale de ville.

Elle intègre à ce projet sa compagne, infirmière rodée à la médecine d’urgences. Elles amènent en janvier 2012 sur la scène médicale du bassin thionvillois une offre de soins originale. Originale et porteuse d’espoir pour le maintien local de la médecine de proximité.

Elles créent la SELARL de médecins «MEDINF’57 » à partir du concept MEDINF qui unit et réunit médecins et infirmières. Le tout au sein d’une structure plaçant au centre le patient et le professionnel de santé.

Objectifs de MEDINF’57

« MEDINF’57 » est une SELARL (Société d’exercice libéral à responsabilité limitée) de médecins créée le 16 septembre 2011.

Son objectif principal est d’assurer des soins de premiers secours et de médecine générale. Ceci pour renforcer l’accès à la santé. Accès rendu difficile par un manque présent et à venir en médecins. Il compte aujourd’hui 9 salariés dont 2 médecins, 3 infirmières, 1 responsable logistique, et deux médecins libéraux.

La philosophie MEDINF’57

Sa philosophie est d’exercer dans le respect de la personne, autant pour son personnel que pour les patients. MEDINF’57 exerce en réseaux avec l’ensemble des professionnels de santé libéraux et hospitaliers. Et en partenariat avec un certain nombre de fournisseurs.

Il fait aussi la promotion des professions de santé auprès des collèges et des lycées en accueillant dans ses locaux des jeunes en stage d’observation. Il participe à la formation des infirmières et envisage également de former des médecins généralistes. Comment ? grâce à une convention établie avec la faculté de médecine de Nancy.

Le concept « MEDINF » a l’appui des autorités régionales de santé (A.R.S.) et du Ministère de la Santé français. Ceci car il répond à une problématique réelle et grandissante de l’accès aux soins de premier secours et de médecine générale sur le territoire Nord Mosellan et au-delà.

Une réponse à des besoins

Le concept MEDINF’57 répond aux besoins de santé locale. Son utilité est certaine dans une région qui s’appauvrit de jour en jour en médecins généralistes. Et aussi où le service d’urgences local connaît d’énormes difficultés de recrutement pour gérer le flux de patients quotidien. 

Les autorités de santé reconnaissent son intérêt public. Et elles travaillent à l’établissement d’un statut qui lui serait propre afin de lui attribuer des règles de fonctionnement spécifiques.

Une offre de soins polyvalente

MEDINF’57 dispose d’un équipement médical fourni pour répondre au plus près à la demande de soins locale. Il dispose :

L’importance de Medinf'57
  • d’un appareil à ECG,
  • de matériel de petite chirurgie,
  • de fournitures médicales adaptées à la traumatologie,
  • d’un accès à l’oxygénothérapie et à l’aérosolthérapie,
  • de chariots de soins remplis de matériel infirmier pour réaliser des bilans sanguins et des traitements par voie parentérale (pose de perfusion).

Ainsi l’offre de soins proposée est très large :

  • Petite chirurgie (ongles incarnés, plaies, brûlures, kystes, abcès).
  • Traumatologie (contusions entorses, fractures).
  • Soins de médecine générale. 

Besoin de restaurer la médecine de proximité

Le Docteur Russo travaille en France sur un article de loi pour trouver une solution juridique pour ces structures, pour tenter d’harmoniser les pratiques et avoir un modèle national viable. Elle nous disait « Notre type de structure est à travailler et à remanier pour converger vers un modèle reproductible. Il doit également être viable économiquement. Il doit répondre aux besoins de la société de restaurer la médecine de proximité en soins non programmés. MEDINF’57 est un exemple dans son concept, dans le type de soins proposés et dans son fonctionnement. »

MEDINF’57 c’est tout cela…

  • Partenariat avec l’A.R.S. pour labelliser le C.M.S.I. MEDINF.
  • Partenariat avec la Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour réguler le dépassement d’honoraires et bénéficier d’une subvention de l’Etat.

Conventions avec :

  • Le centre cardio-vasculaire de Thionville pour un accès direct aux médecins cardiologues.
  • Le Centre 15 pour bénéficier d’une régulation médicale.
  • Le CHR Bel Air de Thionville pour assurer le fonctionnement du circuit court du service des urgences (en cours).

Partenariats avec :

  • La mairie de Terville en Moselle avec création d’un centre de consultation de médecine générale début 2020.
  • Des laboratoires : URGO, HEALTH CARE, BIATAIN, MEPILEX.
  • Un fournisseur en matériel médical : AZ MEDICAL.
  • L’ensemble des professionnels de santé médicaux et paramédicaux de son secteur et au-delà

Implantation au Luxembourg ?

L’augmentation démographique de la population du Grand-Duché, son vieillissement, sa méconnaissance du coût de la santé associés à la pénurie présente et à venir en médecins généralistes (féminisation, vieillissement de la population médicale, manque de praticiens formés, changement d’état d’esprit des jeunes médecins, une fréquentation inappropriée des services d’urgences d’au moins 50% des patients et la fermeture des maisons médicales en journée du lundi au vendredi ) peuvent rendre légitime l’implantation d’une structure similaire à MEDINF. 

Tout ceci ajouté au fait que la fréquentation inappropriée d’au moins 50% des patients dans les services d’urgences peuvent rendre légitime l’implantation du concept MEDINF sur le territoire du Grand-Duché du Luxembourg.

MEDINF et le monde ?

L’importance de Medinf'57

De nombreux pays ont développé depuis longtemps des structures médicales semblables à MEDINF. En Allemagne, les pays du Nord de l’Europe, le Canada, l’Angleterre. Leur fonctionnement peut relever d’initiatives privées ou publiques. Mais l’essentiel est d’avancer ensemble pour maintenir un accès de qualité à la santé pour tous ! 

MEDINF57 et le 1er épisode Covid

MEDINF a vu une perte de 50% de son activité à partir du confinement jusqu’au mois de juin. Les gens avaient peur de se rendre dans les salles d’attentes des médecins… Toutes les précautions étaient pourtant prises évidemment. Nathalie Russo a donc été contrainte de contracter un prêt d’Etat considérable pour juguler les 3 mois de déficit. Les charges sociales continuaient malgré tout à courir. 

L’importance de Medinf'57

Elle nous expliquait qu’une salle d’examen ventilée, entièrement équipée et réservée à la filière des infectés potentiels avait été prévue. Cette salle était réservée aux patients potentiellement infectés, pour les personnes qui avaient une altération de leur état général et qui avaient besoin d’être dans un espace clos. Cette salle équipée existe toujours, quel que soit le type d’infection. C’est très important dans la conception d’un centre de soins immédiats.

Notons que c’est un centre qui doit continuer pendant toute épidémie. Le cabinet a été conçu de telle sorte qu’il peut être scindé en 2 en cas d’épidémie. Les gens étaient rassurés et soulagés d’avoir une structure médicale privée dans laquelle ils pouvaient se rendre en toute sécurité. Nous avons pu répondre à bon nombre de questions, les rassurer, les informer et continuer à les soigner. C’était fondamental car beaucoup de médecins ont dû fermer leurs cabinets. C’était très gênant pour les gens atteints de pathologies classiques.

Création d’un poste médical avancé

L’équipe de MEDINF57 a parfaitement géré la situation d’urgence qui s’est présentée. Selon Nathalie Russo : « Toute l’équipe a été réactive et présente pour vivre l’épisode. Nous avons créé une filière infectieuse pour les probables infectés, un poste médical avancé à l’extérieur de notre structure afin de rassurer les patients, en complément de notre filière “infection” intramuros… ».

L’importance de Medinf'57
Photo : Cr2 agency REGIS

Ce fut le résultat d’un grand travail de réflexion pour continuer à être opérationnels et efficaces dans leur engagement.

« Le poste médical avancé a été créé fin mars en l’espace d’un après-midi et a été opérationnel jusque fin mai ! Le maire de Yutz nous a prêté la tente et le Président de la Clinique Sainte Elisabeth dans laquelle nous sommes installés, nous a permis d’implanter cet espace sur le parking. J’ai prévenu et demandé l’autorisation à l’Ordre des médecins qui a appuyé notre démarche. L’A.R.S. a été prévenue également.» 

Dans cet espace a été créé un accueil secrétariat, la présence d’une infirmière et d’un médecin avec le matériel nécessaire pour eux et les patients. Toutes les mesures et gestes barrières ont été respectés depuis le début pour que tout le monde soit protégé : masques et sur-chaussures distribués aux patients et gel hydro-alcoolique à disposition. 

Les patients ont été pris en charge dans un espace sécurisé et adapté au niveau médical et au niveau infirmier. Il y avait divers espaces sectorisés : secrétariat, salle d’attente et cabinet médical. Une dizaine de patients suspects par jour ont été gérés durant ces trois mois.

Contacts et infos

L’importance de Medinf'57
  • MEDINF’57 2, Avenue Julien Absalon F-57970 Yutz 
  • Tél : +333 82 50 03 41 
  • Ouvert 7j/7,
  • Accueil sans RDV, le tout-venant
  • Du lundi au samedi de 9 heures à 18 heures 30, le dimanche de 9 heures à 15 heures.
  • Facebook : Medinf’57

Lisez nos autres articles en rubrique Santé.

Post - Belgique - Santé
Sandrine Stauner-Facques
Journaliste / Chargée de Communication et des événements

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine...

Obésité: les raisons du fiasco!

Comment faire la guerre aux kilos sans fâcher l'industrie agroalimentaire (car leurs choix agricoles ont accéléré l'épidémie d’obésité) ? Des mécanismes complexes livrent...