Accueil Santé L’homéopathie : la plus populaire des médecines douces

L’homéopathie : la plus populaire des médecines douces

L’homéopathie est prescrite et conseillée par les professionnels de santé et utilisée par environ 300 millions de personnes dans le monde ! L’homéopathie est une médecine douce à base de substances d’origine végétale, animale, minérale ou chimique, plusieurs fois diluées et dynamisées. Michèle Boiron fait le tour du monde pour promouvoir l’homéopathie.

Pharmacienne de profession, Michèle Boiron a la conviction  que l’allopathie (médecine classique) et l’homéopathie ont toutes deux leur place dans les  officines. Elle considère que ces deux types de médicaments sont complémentaires. Son métier de base lui permet d’avoir les connaissances nécessaires pour sillonner de très nombreux pays afin de promouvoir l’homéopathie en qualité d’ambassadrice auprès des professionnels et des pharmaciens.

Entretien avec Michèle Boiron

Michème Boiron ambassadrice BOIRON
Photo Dominique GAUL

Les laboratoires Boiron ont vu le jour en 1967 à l’initiative du père et de l’oncle de Michèle Boiron. Michèle qui se voyait comme prof d’anglais a finalement glissé dans la pharmacie et y a oeuvré toute sa vie. Maintenant qu’elle est censée être retraitée, elle est devenue une véritable globe trotter et parcourt le monde afin de faire l’éloge de l’homéopathie. Et qui mieux qu’elle peut parler de cette médecine à laquelle elle a dédié sa vie ?

Avant tout, il faut souligner que cette rencontre avec cette grande dame fut un réel plaisir : c’est une femme passionnée, convaincante et qui fait toujours preuve d’une grande bienveillance.

Michèle, vous êtes devenue l’ambassadrice du laboratoire familial et de ce fait, de l’homéopathie. Ce rôle vous sied à merveille.

Il y a quelques années, mes frères m’ont poussée à faire la promotion de l’homéopathie dans le monde. C’est ainsi que l’aventure a commencé et je suis très vite arrivée à trois pays par mois. En somme, je continue actuellement mais plus à ce rythme là, je dois être actuellement à 15-20 pays par an. C’est compliqué car tous les pays n’ont pas les mêmes règlementations. 

Ce que je dis dans mes conférences, n’engage que moi. Ma liberté est très importante et je la garderai jusqu’au bout.

Quels sont les pays les plus friands d’homéopathie ?

L’Inde, le Brésil, la Russie et toute l’Europe. Par ailleurs, nous progressons bien aux Etats-Unis.

Existe-t-il des preuves scientifiques de l’efficacité de l’homéopathie ?

Michèle Boiron ambassadrice des laboratoires Boiron
Photo Dominique Gaul

A ce jour, nous pouvons affirmer que l’homéopathie est efficace : il est impossible de le nier aujourd’hui. Une étude pharmaco-épidémiologique nommée EPI 3 a été conduite sur 5 ans et s’est terminée en 2017. Elle été menée en stricte indépendance : elle a impliqué 8559 patients et 825 médecins. Cette efficiente étude présente un intérêt majeur de santé publique. 

Nous voulions montrer qu’il n’y avait pas de perte de chance pour un patient de s’adresser à l’homéopathie quand il était malade. Cette étude a porté sur 3 cohortes différentes :

  • Les infections ORL.
  • Les troubles du sommeil, anxiété et dépression.
  • Les troubles musculo-squelettiques.

L’étude montre que, dans ces trois domaines thérapeutiques, les patients soignés par homéopathie présentent la même évolution clinique et le même taux de complications que les patients soignés de manière conventionnelle. Mais avec une consommation de médicaments moindre. Cela n’a pas dû plaire à tout le monde…

Il faut dire haut et fort qu’on ne consulte pas que pour de la « bobologie » en homéopathie, on consulte aussi pour des pathologies graves. 

Après réflexion, je trouve que cette étude est fondamentale car elle montre l’efficacité des médicaments homéopathiques.

Quels sont les avantages de l’homéopathie ?

  • L’homéopathie a une grande rapidité d’action pour certains maux.
  • L’homéopathie peut être prise en complément des médicaments allopathiques. Il n’y a aucune contre-indication, aucune interaction.
  • Du 1er au dernier jour de la vie, l’homéopathie peut nous accompagner. 
  • Soigne de nombreuses pathologies des plus simples aux plus graves.
  • Pour des pathologies graves, cette thérapeutique individualisée peut avoir des effets très bénéfiques, il faut en avoir conscience.

Les granules d’homéopathie sont composés de lactose et de fructose. Les personnes intolérantes au lactose en sont donc privées ? Les diabétiques également ou pas ?

Laboratoires BOIRON

Pour le lactose, le seuil d’intolérance est assez haut, il est à 12 grammes et dans les granules, nous avons beaucoup moins que cela. Dans une dose, nous avons 0,15 g et dans les granules, si on prend 5 granules 3 fois/jour, on arrive à 0,037 g. Normalement, on n’a pas à se soucier de cela du tout. C’est pareil pour les diabétiques ou les gens au régime pour le sucre : la quantité de sucre dans les granules 5 granules 4 fois/jour ou une dose revient à 1/5e d’un morceau de sucre.

L’homéopathie ne provoque aucun effet indésirable comparativement à certains médicaments allopathiques. Est-ce exact ?

Tout à fait, l’homéopathie ne provoque strictement aucun effet indésirable. Il est important de le savoir surtout pour des personnes qui par exemple sont dépressives et à qui l’on prescrit des anti-dépresseurs où là, les effets secondaires sont nombreux et peuvent être dangereux…

Peut-on prendre à la fois des médicaments allopathiques et des médicaments homéopathiques ?

Oui, les deux peuvent être complémentaires. Le fait de prendre de l’homéopathie peut, par exemple, permettre de réduire les doses de certains médicaments allopathiques. C’est donc intéressant.

Est-il vrai que l’homéopathie peut réduire les effets indésirables de la chimiothérapie ou de la radiothérapie ?

Tout à fait. Les oncologues sont en général favorables à cela. Il faut dire que certaines personnes qui ont des traitements lourds et qui ne peuvent pas prendre d’anti-inflammatoires peuvent utiliser l’homéopathie. 

Les laboratoires BOIRON investissent encore beaucoup dans la recherche et le développement ?

Oui et de plus en plus car cela est indispensable pour progresser nous-mêmes et surtout vis-à-vis des instances professionnelles et vis-à-vis des Etats qui ne comprennent pas forcément quelque chose (comme en France…).

Un livre à avoir chez soi : Homéopathie et prescription officinale

Livre homéopathie et prescription officinale aux Editions Similia

Co-écrit par Michèle Boiron et François Roux, tous deux pharmaciens spécialisés en homéopathie, cet ouvrage est entièrement pensé pour faciliter le conseil en homéopathie des pharmaciens d’officine et préparateurs en pharmacie mais aussi des non-professionnels intéressés par l’homéopathie. 

43 situations cliniques courantes sont présentées par ordre alphabétique avec pour chacune, sur la page de gauche, un partage d’expérience, des conseils de base au sujet du problème rencontré et sur la page de droite, la prescription homéopathique qui est associée. Un ouvrage synthétique, clair et efficace.

Exemples de situations : Accompagnement en cancérologie, acné juvénile, diarrhée, gastro-entérite aigüe, douleurs rhumatismales, grippe, mal de gorge, troubles du sommeil, verrues…

Les autres ouvrages disponibles sont : Traumatologie générale et sportive – Accompagnement en oncologie – Gynécologie et obstétrique – Troubles anxieux – ORL – Pédiatrie (Gros ouvrage qui regroupe toutes les pathologies de 1 jour à 18 ans !).

Post - Belgique - Santé
Sandrine Stauner-Facques
Journaliste / Chargée de Communication et des événements

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine...

Obésité: les raisons du fiasco!

Comment faire la guerre aux kilos sans fâcher l'industrie agroalimentaire (car leurs choix agricoles ont accéléré l'épidémie d’obésité) ? Des mécanismes complexes livrent...