Perskindol

Demandez votre échantillon gratuit

Comment fêter Pâques sans danger pour la santé des enfants ?

pâques - enfants- chocolats
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Des fêtes de Pâques sans chocolat ? Impossible ! Pourtant, mieux vaut ne pas laisser nos enfants engloutir leur butin d’œufs, de lapins et de cloches. Voici quelques conseils pour passer des fêtes de Pâques sans craindre la crise de foie.

Qui dit Pâques dit chocolat. Entre la traditionnelle chasse aux œufs et le repas de famille, nous sommes loin de dédaigner les plaisirs gustatifs ! Pourtant, consommés en trop grande quantité, les œufs et lapins de Pâques pourraient bien conduire à une indigestion ou des caries et gâcher toute la fête. Est-il possible de faire plaisir à ses bambins malgré tout ? Oui, heureusement !

Les statistiques de la vente de chocolat de Pâques

chocolats-Pâques-enfants

Avec 7,2 kg de chocolat consommés par habitant et par an, les Luxembourgeois font partie des plus gourmands en Europe !

Or, si les statistiques concernant Pâques manquent pour le Luxembourg, d’autres pays ont cherché à savoir combien de chocolat nous mangions à cette période.

Conclusion : au Royaume-Uni, en 2015, les quantités de chocolat acheté au moment de Pâques représentaient £ 25 en moyenne. En France, ces dépenses s’élèvent à 19 € par panier moyen.

Bref : le moins que l’on puisse dire, c’est que, à Pâques, on ne compte pas !

Pas plus de 50 g de chocolat par jour

chocolats-Pâques-enfants

Attention, toutefois ! Car vos enfants pourraient bien vouloir engloutir le butin de leur chasse aux œufs en quelques jour seulement.

Or, entre le sucre en abondance (bonjour les caries), la caféine et la théobromine (deux excitants), consommer trop de ces friandises pourrait bien entraîner quelques troubles du sommeil… voire une crise de foie. Aussi, il est recommandé de ne pas dépasser 50 g d’œufs et autres lapins et cloches sucrées par jour. 

Pas de chocolat avant 2 ans

Pour les enfants de moins de 2 ans, dont l’organisme n’est pas encore suffisamment mature, il est recommandé d’éviter le chocolat. Ce dernier est en effet trop riche et difficile à digérer pour les tout-petits.

chocolats-Pâques-enfants

Quel type de chocolat choisir ?

Tout dépend des goûts de vos enfants !

Le chocolat noir est souvent plus amer et moins apprécié des bouches sucrées. Il est néanmoins plus riche en nutriments (notamment en magnésium) et moins calorique.

Le chocolat au lait, quant à lui, est souvent très apprécié de nos bambins. Chocolat, lait, sucre : la combinaison parfaite pour se faire plaisir !

Enfin, le chocolat blanc est le plus gras et le plus sucré et, donc, celui à consommer avec le plus de modération.

Source

Article composé par Emilie Di Vincenzo

Consultez nos autres articles en rubrique Enfance.

Bigorexie

La bigorexie ou l’addiction au sport

La dépendance au sport porte un nom : bigorexie, sportoolisme ou l’addiction au sport. C’est une réelle dépendance à l’activité physique. Comme toute addiction, cette

Pour vous

Articles suggérés

Recevez

un échantillon gratuit*

* Dans la limite des stocks dédiés disponibles.