Perskindol

Demandez votre échantillon gratuit

Mon beau sapin, plein de dangers !

DANGERS
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Lorsque l’on évoque l’hiver, on pense souvent à ces journées froides et ensoleillées, à la nuit qui tombe rapidement, à la neige (qui se fait plus rare de nos jours), et surtout aux festivités de fin d’année ! Et si les animaux sont de plus en plus gâtés pour les fêtes, il ne faut cependant pas oublier que celles-ci recèlent de nombreux dangers pour eux… 

Mon beau sapin…

Les amateurs de vidéos humoristiques connaissent bien ces plans d’animaux faisant tomber le sapin de Noël. Certes, ces vidéos font rire, mais elles sont également représentatives des risques qu’encourent nos compagnons. 

Pour éviter toute chute malencontreuse du sapin (avec les dégâts inhérents à cette situation), veillez à vous assurer que l’arbre soit bien stable et sécurisé. 

dangers

Qui dit sapin de Noël, dit décorations ! Là encore, la vigilance est de mise : un coup de patte et les jolies boules en verre finissent au sol. En se brisant, les morceaux peuvent se transformer en danger mortel s’ils sont ingérés par votre animal. De la même façon, attention aux boules et décorations de petite taille qui peuvent être avalées et provoquer une occlusion intestinale.

Les guirlandes sont à placer le plus haut possible dans l’arbre, car une fois ingérés, les fils et filaments peuvent s’entortiller dans l’estomac et nécessiter une intervention chirurgicale (c’est également la raison pour laquelle il ne faut jamais tirer un fil sortant de l’anus de votre chien ou de votre chat, car vous pourriez provoquer de gros dégâts au niveau de son intestin !). Quant aux guirlandes électriques, un coup de dent de votre chat, chien, ou rongeur, et c’est l’électrocution assurée !

…et mes jolies plantes

D’une manière générale, les plantes et les animaux ne font pas vraiment bon ménage !

Cependant, certaines plantes sont plus particulièrement dangereuses. C’est le cas du gui, dont les baies sont nocives ; du houx, dont les feuilles et les baies peuvent causer empoisonnement et troubles digestifs (vomissements, diarrhée, coliques) ; du poinsettia (l’étoile de Noël), dont la sève est irritante (elle provoque notamment des conjonctivites et des irritations de la peau, de la gueule et de l’estomac) ; ou encore de l’hellébore (la rose de Noël), qui peut causer des intoxications.

Attention, l’if est à bannir absolument de la maison ! En effet, non seulement il est extrêmement toxique, mais en cas d’ingestion, les symptômes sont rapides et très violents, et conduisent dans la majorité des cas au décès de l’animal.

À table ! (ou pas)

La tentation est grande de gâter vos compagnons avec quelques gourmandises issues de vos plats festifs. Mais là encore, la prudence s’impose ! 

Les alliacés (poireaux, ail, oignons) sont à proscrire absolument, en raison de leur toxicité. Il en va de même pour le chocolat : le cacao contient de la théobromine, une molécule toxique pour les animaux. Le raisin fait aussi partie de la liste des aliments interdits.

Enfin, les os (dans les morceaux de lapin, poulet…) peuvent bloquer le système digestif. 

Pour gâter vos petits compagnons, rien de tel qu’une alimentation adaptée à leurs besoins ! (N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.)

Ne rien laisser traîner…

Rubans, ficelles, papier font partie intégrante de la tradition des cadeaux offerts ; or après le traditionnel déballage, il convient de ne pas les laisser traîner. Votre animal pourrait avoir l’envie d’y goûter, ce qui pourrait causer une occlusion intestinale. De la même façon, les petits jouets peuvent représenter un danger, tout comme les piles susceptibles de provoquer des ulcérations !

Enfin, l’une des causes d’intoxication les plus fréquentes en hiver est l’ingestion d’antigel (ou éthylène glycol). En raison de sa consistance et de sa saveur sucrée, il est très appétant pour les chats, mais il peut surtout s’avérer mortel… 

Et le stress dans tout ça ?

Tout changement dans les habitudes de votre compagnon (chien, chat, NAC) est susceptible de provoquer chez lui un épisode de stress, a fortiori quand il y a beaucoup de bruit et/ou de nombreux invités. Réservez-lui une pièce au calme, aménagée spécialement pour lui, afin qu’il puisse s’isoler s’il en ressent le besoin. Si votre animal est extrêmement craintif, des diffuseurs à base de phéromones ou d’huiles essentielles peuvent atténuer son stress.

Article composé par Suzanne Vanweddingen

Lisez nos autres articles en rubrique Animaux.

Pour vous

Articles suggérés

L'art du sourire

L’art du sourire

La première chose que l’on regarde lorsque l’on parle à une personne c’est son sourire.Lorsque celui-ci est éclatant, il retient toute notre attention. Il est

Recevez

un échantillon gratuit*

* Dans la limite des stocks dédiés disponibles.