Perskindol

Demandez votre échantillon gratuit

WaterWalls Festival

Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on print
Imprimer
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email

Après un report en 2020, des mois de travail et de réflexion autour d’un projet culturel innovant – et nombre d’adaptations sur le terrain ! – l’association Séibühn est fière de présenter la première édition du festival WATERWALLS qui se déroulera du 17 juillet au 25 septembre dans la commune d’Esch-Sur-Sûre. Durant tout l’été, des créations contemporaines d’artistes nationaux de renom serviront de cadre aux performances artistiques qui se dérouleront sur ces 5 scènes ouvertes à proximité des 4 barrages en aval du grand barrage et d’un cinquième, le long de la vallée de la Sûre.


En dehors du programme de performances, les installations artistiques sont à découvrir pendant toute la durée du festival sur un parcours au paysage remarquable.

Partant du principe que le potentiel de cette région puisse aller au-delà de la seule programmation de projets artistiques regroupés au sein d’un festival, WaterWalls veut proposer une œuvre d’art totale contemporaine qui a pour but de sensibiliser tous les publics sur la production artistique et ses aspects de consommation de la culture.

C’est pourquoi au cœur de cette région unique et préservée, WaterWalls développe un parcours avec des installations scéniques. Ces installations s’inscrivent pleinement en phase avec le respect de l’environnement naturel investi artistiquement. Le dialogue entre les disciplines artistiques et leur environnement associe ici, création et expression artistiques à la durabilité et aux principes de l’économie circulaire, et ce, dès la phase de conception des projets.

Suivant la thématique de cette première édition « Natural Borders », musique, chant, théâtre, lectures, expériences musicales et sonores mais aussi forums d’échanges sont prévus trois mois durant.

Le jury d’experts

  • Claude Mangen, direction artistique
  • Florence Ahlborn, Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte o Jhemp Bastin, artiste
  • Nadine Erpelding, Ministère de la Culture
  • Anna Loporcaro, curatrice
  • Bruno Renders, expert économie circulaire
  • Mireille Welter, Séibühn & conseillère communale

Les projets choisis

  • YO Studio et LAGERKULTUR qui, faute d’avoir pu investir le grand barrage, se projettent à la limite des zones de protection, où culture et nature peuvent s’associer pleinement. Avec leur projet STAU, ils proposent une réflexion sur la notion de frontière et de zone autour d’une programmation Lagerkultur.
  • Justine Blau et Stéphane Ghislain Roussel et leur projet Ressac|re, posent un regard différent sur la configuration territoriale des barrages en proposant un dialogue sensible sur les fertilités.
  • MAD TRIX avec Ruth Lorang, Damiano Picci, Olivier Lang et Cédric Fischer sont les lauréats du 1er Prix stART-up de l’œuvre Grande-Duchesse Charlotte avec Nénuphars, une installation cinétique, sonore et interactive flottant sur la Sûre. Des sculptures sonores aux sons incontrôlables et aux mouvements initiés par les spectateurs révèlent une danse spontanée à caractère poétique et mélodieux.

mais encore…

  • Serge Ecker et Giacomo Piovan ont créé Floating Pixel, un espace flottant « entre deux » analogique – numérique pour se cacher des observations satellites avec une voûte de « camouflage » ressemblant à un pixel d’erreur vu d’en haut ou pour simplement être admirée depuis un point de la rivière quand la programmation ne l’utilise pas.
  • Marco Godinho et Fabio Godinho ont quant à eux souhaité Offrir quelques mots à la rive depuis un belvédère au cœur duquel un porte- voix incite à venir souffler à la nature et au monde des offrandes poétiques. WaterWalls sera par ailleurs l’occasion de sensibiliser sur les questions environnementales qu’il soulève par des approches artistiques mais aussi ludiques, participatives ou encore pédagogiques. Lier expression artistique et durabilité est l’un des objectifs principaux de la biennale WaterWalls qui veut aller encore plus loin et se positionner comme exemple de projet culturel responsable. En se conformant au plus près et autant que possible aux principes de l’économie circulaire, WaterWalls sera, au Grand-Duché, le « premier festival en culture circulaire ». A venir découvrir, vivre et explorer à partir du 17 juillet.

Projets

Barrage 1-6 :

par YO studio & LAGERKULTUR

Waterwalls

Etienne Duval, architecte de formation et fondateur de l’agence de design ludique YO studio, signe avec les passionnés musique électronique de l’a.s.b.l LAGERKULTUR le projet STAU.

L’installation, implantée dans la plaine entre le barrage 5 et l’hôtel Bissen, introduit la culture Clubbing dans l’environnement de la vallée de la Sûre.

Ceci autour d’activités diverses : sessions d’écoute de musiques électroniques, brunchs, cours de yoga ou encore lectures.

L’œuvre, constituée d’un alignement de barrières de chantier servant de support à une installation lumineuse se veut comme une réinterprétation symbolique des barrages de la Sûre et tranche avec son esthétique très urbaine dans ce cadre naturel puissant.

Barrage 2

par Justine Blau & Stéphane Ghislain Roussel

L’artiste pluridisciplinaire Justine Blau s’allie avec Stéphane Ghislain Roussel, metteur en scène et programmateur. Le but est d’explorer nos rapports sensibles aux écosystèmes.

Leur œuvre, qui tire son nom du jeu de mot entre les termes de sacre et ressac, au travers de leur installation « Ensemencement », est une création nomade.

L’oeuvre est composée de drapeaux agencés en une structure modulaire. Elle symbolise des espaces citoyens. ils invitent à la réflexion et au débat. Tandis que le vent se charge d’ensemencer les rives avec les graines qui imprègnent le tissu des étendards.

Barrage 3

par MAD TRIX – Ruth Lorang, Damiano Picci, Olivier Lang et Cédric Fischer

Waterwalls

Le collectif MAD TRIX, lauréat du 1er Prix stART-up de l’œuvre Grande-Duchesse Charlotte, présente Nénuphars, une installation cinétique, sonore et interactive flottant sur la Sûre.

Comme leurs éponymes naturels, ces sculptures circulaires sont déposées à fleur de l’eau. Elles laissent aux spectateurs l’opportunité de s’improviser chefs de cet orchestre pourtant incontrôlable. En activant des pompes à air sur la rive, ces créations sonores s’activent pour révéler une danse spontanée, poétique mélodieuse.

Moins une limite entre eau et surface, Nénuphars est un voile. Un voile en suspension qui cherche à déconstruire notre conception de frontière.

Ceci en illustrant au contraire les interactions avec notre environnement.

Barrage 4

par Serge Ecker & Giacomo Piovan

Giacomo Piovan, artiste designer, et Serge Ecker, formé à l’image numérique et aux effets spéciaux, forment un duo. Leur complémentarité repose sur leur fascination pour les nouvelles technologies.

Leur création Floating Pixel est un radeau à usages multiples. Né d’un processus de construction collectif participatif et surmonté d’une voûte de « camouflage » aux allures de pixel d’erreur. De quoi s’abriter du regard indiscret des drones et autres satellites qui ponctuent le ciel.

L’oeuvre est conçue à partir de matériaux provenant de centres de recyclage, de dons ou de magasins locaux. Elle invite à embarquer pour un voyage vers un espace suspendu dans un « entre deux » analogique et numérique.

Barrage 5

par Marco Godinho & Fábio Godinho

Waterwalls

Fabio Godinho, acteur, metteur en scène et performeur, vous offre avec Marco Godinho, artiste, poète et philosophe, la possibilité d’Offrir quelques mots à la rive.

Le duo a en effet imaginé une passerelle menant à un belvédère au centre duquel se trouve un porte-voix. Girouette lorsqu’il n’est pas utilisé, ce porte-voix est à portée de tous les spectateurs qui voudraient souffler au monde leur pensées et leur sensibilité.

L’œuvre, qui prend vie en collectif, est pensée comme un lien. Lien qui permet de franchir aussi bien une frontière naturelle, entre forêt et rivière. Qu’une frontière sensible entre espace physique et mental.

Dates et infos

Du 17 juillet au 25 septembre à Esch-sur-Sûre

  • Website : https://www.waterwalls.seibuehn.lu/ Facebook : @seibuehn
  • Instagram : @waterwallsfestival
  • Twitter : @seibuehn

Informations pratiques

Évènement sous régime CovidCheck

L’accès aux évènements est réservée exclusivement aux personnes vaccinées, rétablies ou testées négatives.

Les personnes souhaitant assister au festival devront dès lors se présenter à l’un des différents Covid-Checkpoint muni soit :

  • d’un certificat de vaccination
  • d’un certificat de test négatif : PCR valable 72h ou antigénique valable 48h
  • d’une attestation certifiée de guérison de moins de 6 mois
  • soit réaliser un autotest sur place

Les enfants de moins de 6 ans sont exemptés de la réalisation d’un autotest ou de la présentation d’un certificat.

Se rendre au festival

En transport en commun depuis le Luxembourg

Arrêts de bus

  • Centre du village : An der Gäert
  • Au-dessus du Grand Barrage, près du projet Barrage 2 : SEBES
  • Près des projets 1-6 et 5 : arrêt Heischtergronn, Beim Bréckert

En voiture et covoiturage Parkings

  • Centre du village : sur la place du jardin (An der Gäert)
  • Chemin Saendgen : le long de la Sûre à partir du pont de la rue de Kaundorf

Plus d’infos pratiques sur le site web

Lisez nos autres articles en rubrique Lifestyle.

Pour vous

Articles suggérés

L’ostéopathie pour animaux

L’ostéopathie est une approche thérapeutique qui vise à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui troublent le bon fonctionnement du corps humain. Cela

Recevez

un échantillon gratuit