Le sommeil de l’enfant

Le sommeil de l'enfant
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

Bien dormir a des conséquences importantes sur la santé au quotidien. Le sommeil est indispensable au développement cérébral de l’enfant, il régule la production de l’hormone de croissance, régule les hormones de l’appétit, favorise l’apprentissage (consolide les choses apprises la journée). Et le sommeil consolide le système immunitaire.

Le sommeil est un élément capital dans la vie d’un enfant. Mais nos rythmes de vie font que les parents ne font pas toujours ce qu’ils veulent. Ce qui emplique que le sommeil n’est pas respecté. Il faut vraiment être attentif au rythme de l’enfant afin de lui permettre de dormir quand il en a besoin. Nous avons rencontré Sophie Obis et Céline Pavani, nos deux interlocutrices de chez Babilou Family Luxembourg pour échanger à ce sujet.

L’alimentation 

Ce que nous mettons dans l’assiette au dîner peut avoir une influence sur la qualité du sommeil. Il est nécessaire de privilégier une alimentation légère le soir, éviter les protéines (longues à digérer), les aliments gras (charcuterie), d’éviter le sucre qui excite les enfants. Privilégiez les féculents car leur consommation produit de la sérotonine qui favorise l’endormissement.

Il est également important de faire manger son enfant au moins 2h avant le coucher afin qu’il ait le temps de digérer.

La sieste 

Non seulement, elle est indispensable au bon développement des bébés et jeunes enfants car elle complète le sommeil nocturne. Mais en plus, la sieste les libère des tensions accumulées et permet le développement des capacités cognitives. Certains enfants sont plus en demande que d’autres.

Le coucher

Il est vrai que le coucher n’est pas un moment simple parfois. Sophie et Céline vous conseillent d’instaurer un rituel d’1/4 h (pas plus) et de vous y tenir. Raconter une histoire et faire un câlin est parfait (mais pas 2, ni 3 histoires car cela est sans fin). La télé et les écrans sont à proscrire car ils ont un impact négatif sur la qualité du sommeil. Imposer le « pipi » avant de dormir afin d’éviter les réveils nocturnes.

Le fait d’installer une veilleuse dans la chambre d’un enfant peut être bénéfique s’il a peur du noir. Vous pouvez également laisser la porte de sa chambre entrouverte pour qu’il soit rassuré. S’il voit des monstres, montrez lui en fouillant partout qu’il n’y en a pas ! Il vous suffira de le rassurer.

Les étapes de construction du sommeil

  • Le nouveau-né dort en moyenne 16h/jour. Il n’a pas de rythme jour/nuit. Son sommeil est découpé en phases de 3/4h. Ses cycles de sommeil sont cours : entre 50/60mn.
  • Entre 1 et 6 mois, les périodes de sommeil nocturnes s’allongent. Le rythme des journées va aider à cela.
  • Entre 6 mois et 4 ans, l’enfant va progressivement réduire son temps de sommeil en journée. Les cycles de sommeil durant cette période s’allongent progressivement.
  • L’enfant de 4 à 12 ans est en général très vigilant durant la journée et s’endort très vite le soir dans un sommeil très profond.
chien abandonné

L’abandon des animaux

Des animaux domestiques sont régulièrement lâchement abandonnés loin de leur domicile. La période estivale semble être un moment fort pour exécuter ce genre d’acte innommable.

SOS Faim – Rapport annuel 2023

Le rapport annuel 2023 de SOS Faim met en lumière des chiffres alarmants concernant l’insécurité alimentaire aiguë dans le monde. Avec 281,6 millions de personnes

Pour vous

Articles suggérés

la dopamine et le cerveau

Pour optimiser votre dopamine

Comment optimiser votre dopamine ? On en entend beaucoup parler mais savez-vous ce qu’est la dopamine ? La dopamine est un neurotransmetteur, c’est-à-dire une molécule

Inscrivez-vous gratuitement au club pour recevoir offres, récompenses et informations en exclusivité.

Rejoignez le Club exclusif

Newsletter Luxembourg (FR)

En vous abonnant, vous reconnaissez avoir lu et accepté notre politique de confidentialité.