Accueil Santé Luminothérapie : faites-le bon choix de votre lampe !

Luminothérapie : faites-le bon choix de votre lampe !

Pour compenser le manque de lumière en hiver, nous pouvons avoir recours à la luminothérapie. Mais encore faut-il bien choisir notre lampe afin qu’elle soit correctement adaptée à nos besoins…

La luminothérapie consiste à s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle blanche, dite « à large spectre », imitant celle du soleil. Dès les premiers jours, vous ressentirez un regain d’énergie et une amélioration de votre humeur. Vous retrouverez également un sommeil réparateur. 

Quel type de lampe choisir ?

Le choix de la lampe dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire.

La lampe de luminothérapie style « panneau » se présente sous la forme d’un panneau vertical qui émet une lumière blanche de 10 000 lux à une distance donnée. Elle est pratique si vous voulez ressentir une sensation de « bain de lumière » ou vous exposer à plusieurs. Elle peut également servir de décoration de votre intérieur. 

Si vous voulez un objet peu encombrant et facilement transportable, optez plutôt pour la lampe de luminothérapie compacte

D’apparition plus récente, les lunettes de luminothérapie ont été conçues pour les personnesactives qui n’ont pas le temps de rester immobiles devant une lampe pendant 30 minutes. Elles utilisent souvent une lumière enrichie en bleu et permettent un traitement plus calibré.

Quand utiliser ma lampe de luminothérapie ?

Pour obtenir de meilleurs résultats, privilégiez une séance le matin, si possible peu après votre réveil. Une séance aura un effet boostant comparable à celui d’un café. Par contre, il est déconseillé d’utiliser l’appareil de luminothérapie le soir (sauf si vous travaillez de nuit).

Comment l’utiliser ?

Placez-vous face à la lampe. Il n’est pas nécessaire de la regarder pour que le traitement soit efficace. Vous pouvez donc lire ou déjeuner pendant ce temps. 

Retenez que la durée d’utilisation dépend de la puissance de la lampe et de la distance à laquelle vous êtes. Par exemple, une lampe qui délivre 10 000 lux à 60 centimètres nécessitera une demi-heure d’exposition environ. Sachez cependant qu’un appareil de faible intensité très proche de vos yeux est aussi efficace qu’un appareil puissant placé plus loin.

L’utilisation de la luminothérapie est à répéter chaque matin, dès le milieu de l’automne jusqu’à la fin de l’hiver, ou toute l’année si vous avez des horaires décalés ou un travail de nuit.

Evitez…

  • les lampes qui ne sont pas assez puissantes,
  • les lampes qui n’ont pas de marquage européen (symbole CE + 4 chiffre inscrits sur la boite et l’appareil) qui garantit la qualité et la sécurité du produit,
  • les lampes qui n’ont pas été évaluées « sans risque photobiologique » (norme IEC 62471).

 L’efficacité d’une séance de luminothérapie dépend de la régularité et du moment de l’exposition, du spectre lumineux ainsi que de l’intensité lumineuse.

Source : https://www.myluminette.com

Post - Belgique - Santé
Céline Buldgen
Journaliste multimédia

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Obésité: les raisons du fiasco!

Comment faire la guerre aux kilos sans fâcher l'industrie agroalimentaire (car leurs choix agricoles ont accéléré l'épidémie d’obésité) ? Des mécanismes complexes livrent...

La gastronomie d’une digestion zen

Sylvie Rouen et Irina Simoncini se sont rencontrées il y a quelques années à des cours de micro-nutrition. La première est microbiologiste,...