Accueil Santé Une médecine naturelle pour tous

Une médecine naturelle pour tous

La naturopathie ne séduit pas seulement les réfractaires aux médicaments. Nul besoin d’être passé non plus sous le rouleau compresseur médical, ni d’être un illuminé ou un indécrottable écolo pour adhérer au discours de l’approche naturopathique. Aujourd’hui, tout le monde aspire à un rapport plus naturel avec sa santé. 

Alors non, la naturopathie ce n’est pas juste le « bobo » qui va faire du yoga tous les jeudis soir, ou notre cousine qui est végane depuis quelques mois. Ce n’est pas non plus une de ces techniques obscures que seuls les ermites pratiquent. 

La naturopathie, c’est du sérieux

Selon l’OMS, la naturopathie est la 3ème médecine traditionnelle mondiale après les médecines chinoise et ayurvédique. Le Sénat américain a reconnu la valeur de la médecine naturopathique en tant que « Soin de santé sûr, efficace et abordable ». Il est donc grand temps de la connaître davantage. 

Pourquoi intégrer la naturopathie dans votre vie ?

Si l’évolution et le progrès sont le propre de l’Homme, il faut pourtant se rendre à l’évidence. Certaines maladies et dangers que nos ancêtres rencontraient sont aujourd’hui éradiqués mais notre mode de vie actuel en a généré de nouveaux. Ce sont les maladies dites de « civilisation », affres de l’ère industrielle. On classe ces maladies émergentes en catégories : 

  • Maladies cardio-vasculaires (hypertension, artériosclérose…). 
  • Maladies auto-immunes et de l’immunité (hépatites chroniques, rhumatismes inflammatoires, allergies de toutes sortes…).
  • Maladies dégénératives (rhumatismes, affections neurologiques et sensorielles, cancers…).

Les causes de ces affections sont multiples. L’environnement pollué, l’alimentation dénaturée, le stress et les nombreux abus dont l’alcool et le tabac font partie des problématiques majeures de notre époque. 

L’hygiène de vie

Afin de faire face à ces mauvaises pratiques, la recherche scientifique tend de plus en plus vers le même point. Il faut reprendre en main son hygiène de vie. Cela passe par l’alimentation, l’hygiène psycho-émotionnelle et l’activité physique. Ce sont les trois agents naturels de santé que la naturopathie prône depuis bientôt un siècle !

Place à la nature

Si la naturopathie n’est pas le super héros des temps modernes, tout semble prouver qu’elle a sa place dans notre société. Dans le quotidien, elle nous invite à nous reconnecter à nos propres besoins physiologiques. En effet, la naturopathie ne s’arrête donc pas aux conseils de votre naturopathe car « l’acteur de votre vie c’est vous et vous seul. » Prendre des résolutions sérieuses que l’on peut tenir est le commencement de tout changement. En plus de leurs bénéfices, la satisfaction mentale que l’on a à tenir nos engagements décuplera les bienfaits. 

Thérapie non reconnue encore

Actuellement, aucun texte législatif ne précise le statut des naturopathes. La naturopathie n’est pas encore reconnue dans la majorité des pays de l’Europe. Pourtant, nous sommes nombreux à connaître des naturopathes (qui sont soumis aux taxes et impôts des services administratifs).

Pour la naturopathie, il n’existe pas encore de diplôme d’Etat, ni de diplôme universitaire encadrant la profession. Impossible de savoir si le naturopathe à côté de chez vous est légitime ou non. Tous les organismes sont déjà en place : reconnaître la naturopathie pourrait donc être à la fois rapide, facile et sécurisant.

Le rôle du naturopathe

An fait, le naturopathe n’a pas vocation ni formation pour poser un diagnostic. D’une part, s’il est bien formé, il saura orienter son consultant vers un médecin et ne pas laisser croire qu’il peut « prendre en charge » une pathologie. D’autre part, le naturopathe accompagne, éduque à la bonne santé ou donne des outils de connaissance de soi. Sur ce point, il propose de revisiter l’hygiène de vie grâce à des agents naturels de santé comme l’alimentation, la gestion du stress ou l’exercice physique. Il peut proposer des plantes ou des compléments alimentaires. 

Dans tous les cas, ses conseils ne doivent pas nuire, conformément au précepte d’Hippocrate primum non nocere. Il invite la personne à se responsabiliser face à sa santé et à se prendre en charge elle-même.   

Complémentarité des arts de santé occidentaux

ADNL

Le naturopathe commence par un bilan d’évaluation de la vitalité nommé « bilan vital ». Il s’appuie sur cette vitalité pour aider le patient à retrouver un équilibre. Il agit en priorité dans le domaine de la prévention en responsabilisant son consultant. En outre, l’empathie doit faire partie des ses qualités. Si une guérison se produit, elle sera liée au processus d’autoguérison. Celui-ci aura été stimulé par l’effet des cures employées, les bien nommées cures de revitalisation ou de détoxification. En résumé, la naturopathie s’intéresse moins à la maladie qu’à la santé. Plus au malade qu’à la maladie. 

La naturopathie, c’est simple comme bonjour… ou presque 

Au sujet de la naturopathie, on trouve de nombreuses définitions de cet art de santé plus ou moins complètes qui diffèrent selon leurs provenances. Selon l’OMS : « la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques » ou « la naturopathie, fondée sur le principe d’énergie vitale de l’organisme, rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale et repose sur dix agents naturels de santé. Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu, sa qualité de vie, ainsi qu’à permettre à l’organisme de s’auto régénérer par des moyens naturels. » C’est une médecine non conventionnelle utilisant uniquement des moyens naturels pour promouvoir l’autoguérison de l’organisme.

Lisez d’autres articles sur l’ADNL sur notre site.

Académie de Naturopathie Luxembourg (ADNL)- DB Lifestyle Coaching – 2, rue Camille Mersch – L-586 Hesperange – Tél 1 : +352 26 36 01 50 – Tél 2 : + 352 621 30 84 34

Post - Belgique - Santé
Sandrine Stauner-Facques
Journaliste / Chargée de Communication et des événements

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Obésité: les raisons du fiasco!

Comment faire la guerre aux kilos sans fâcher l'industrie agroalimentaire (car leurs choix agricoles ont accéléré l'épidémie d’obésité) ? Des mécanismes complexes livrent...

La gastronomie d’une digestion zen

Sylvie Rouen et Irina Simoncini se sont rencontrées il y a quelques années à des cours de micro-nutrition. La première est microbiologiste,...