Home Nutrition Booster son immunité pour éviter le Covid ou un prochain attaquant ?

Booster son immunité pour éviter le Covid ou un prochain attaquant ?

Le naturopathe et nutrithérapeute préconisent de booster aussi son système immunitaire par des moyens naturels. Pour optimiser notre immunité, ses défenses au moment opportun, il faut le préparer. « Si tu veux, la paix prépare la guerre » ! C’est justement le cas dans la tourmente actuelle du Covid-19, qui est encore loin d’être un « vieux souvenir ». Car l’attaquant n’est pas encore vaincu…

Booster notre système immunitaire serait-il un atout pour se prémunir d’une attaque virale ? Pour David Blondiau, directeur de l’ADNL (Académie de Naturopathie à Luxembourg), la réponse est évidente ! Loin de vouloir entrer dans une polémique ou de revêtir le costume du lanceur d’alerte, il voudrait faire un détour et sur ce fameux virus mais aussi sur toute attaque qui pourrait impliquer, attaquer et affaiblir notre système naturel de défense.

Notre immunité

Selon David Blondiau : « Notre système immunitaire est notre première ligne de défense pour parer à une attaque virale. » Ce qui est fondamental c’est de réagir face à l’agresseur et surtout ne pas se tromper de cible. 

Il existe des solutions naturelles pour booster notre système immunitaire, cette formidable machine qui défend notre organisme des agressions extérieures. Notre santé dépend de son bon fonctionnement, lui-même étroitement lié à l’état de notre terrain physiologique, c’est-à-dire nos carences, surcharges, déchets, toxines, taux d’acidité de notre sang, lymphe, cellules…

Les informations médiatiques sont alarmistes et bombardées d’avis d’infectiologues et spécialistes émérites. Ainsi, nous vivons dans la peur de l’invisible. Oui absolument ! Il est donc nécessaire de commencer à se renforcer durant cette période de « guerre ».

Les personnes à risques

Nous connaissons aujourd’hui le profil des personnes le plus à risques de complications sévères. Soit l’âge, l’existence de maladies chroniques mais principalement le statut nutritionnel. Cela fait partie des raisons pour lesquelles l’un ne va rien attraper tandis que l’autre risque de finir aux soins intensifs.

Notez ceci : au moins 75% de la population européenne manque de vitamine D et que les plus de 50 ans sont souvent carencés en zinc ! Qu’un déficit en vitamine D augmente très significativement le risque de complications notamment dans le cadre des insuffisances respiratoires. Que le zinc ralentit la charge et la vitesse de réplication virale ponctuellement et dans le futur. Cela donne à réfléchir non?

Où sont concentrées les meilleures sources de Vitamine D ? dans les poissons gras et leurs huiles, les œufs, céréales, champignons, cacao, graines germées… Le zinc dans les fruits de mer, les abats, les viandes… (le zinc est mal absorbé sous forme végétale, au même titre que le fer !).

Armons-nous, protégeons-nous !

Il est évident que nous serons confrontés à des virus et d’autres pandémies à l’avenir. David Blondiau affirme clairement « Avoir suffisamment de vitamine D, de zinc et un bon statut nutritionnel en général peut aider à passer à travers une infection avec moins de complications. 

virus

Vous voulez des études avec des preuves ? Je comprends, il y en a de très nombreuses dans les derniers compte rendus scientifiques, notamment en ce qui concerne l’effet protecteur sur le Covid-19. Encourager la population à optimiser son statut nutritionnel ne coûte rien, c’est sans danger et l’effet protecteur est totalement démontré. »

Les conséquences de notre bataille

Moindres complications et en conséquence, moins de mortalité. Il existe un grand nombre de choses utiles aujourd’hui, qui peuvent nous protéger. Que ce soit les particuliers mais également le personnel soignant qui est en première ligne. Nous devons à tout prix renforcer notre système immunitaire pour rendre notre corps plus fort.

De précieux conseils pour booster son immunité

fruits légumes
  • Outre se laver les mains, garder ses distances et respecter toutes les mesures de sécurité, nous sommes également en mesure d’augmenter notre consommation de vitamine C et de polyphénols en consommant des fruits et des légumes colorés. De nombreux ouvrages traitent des « aliments anti-inflammatoires » qui peuvent jouer en notre faveur : soit les fruits et les légumes oranges, rouges, violets, noirs, comme les myrtilles, les fraises, les framboises, les cerises, la grenade… sous forme fraîche ou de jus, des betteraves, des oignons, de l’huile d’olive vierge, du curcuma, du gingembre, des pommes bio avec la peau, des amandes entières ou sous forme de purée, du chocolat noir… Il est conseillé de boire du thé vert (trois ou quatre tasses par jour) et de la tisane antigrippe.
  • Les protocoles de naturopathie conseillent également l’utilisation des huiles essentielles puissamment anti-virales et qui sont des stimulants immunitaires, comme le Tea Tree, ravinstara, citron, thym à thymol ou la propolis… La naturopathie offre de nombreuses aides en ce domaine.
  • L’activité physique et le sport, lorsqu’ils sont « adaptés » et « non épuisants » permettent l’augmentation de la masse musculaire et ainsi de créer une réserve de glutamine nécessaire à la performance des globules blancs et donc au système immunitaire. Il ne faut donc pas négliger l’activité sportive (il faut développer sa masse musculaire) et éviter la sédentarité.
  • Il faut aussi se reposer. « La première raison pour laquelle on tombe malade, peu importe la maladie, c’est la fatigue ». Notre système immunitaire est d’autant plus performant quand nous sommes au repos et récupérons

Appliquer ces différentes mesures vous permettent aussi de lutter contre d’autres virus et surtout d’être en meilleure santé !

Continuez à nous lire, notre rubrique Nutrition regorge de bons conseils.

Article écrit en collaboration avec David Blondiau. 

Post - Luxembourg - Nutrition
Sandrine Stauner-Facques
Journaliste / Chargée de Communication et des événements

ARTICLES LIÉS

À LA UNE

Le Sida du chat : FIV et FeLV

Pour cette édition, notre interlocuteur est Benoît Durand, qui oeuvre en tant que vétérinaire depuis 1992. Il est généraliste, pratique la médecine...

Suivre un patient diabétique en tant qu’infirmiers de consultation en diabétologie

A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, célébrée chaque année le 14 novembre - et dont le thème principal de la...