L’hypnose peut-elle aider à maigrir ?

hypnose
Facebook
LinkedIn
Twitter
Email
Imprimer
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email

L’hypnose est un état modifié de conscience. Tout le monde « y passe » plusieurs fois par jour de façon involontaire. Quand on décide de faire une séance, on y va volontairement dans un objectif précis.

Nous avons rencontré Déborah Dausse Kluger  qui pratique l’hypnose et la PNL depuis 7 ans afin d’échanger sur ce sujet avec elle. L’hypnose dans ce cas est thérapeutique.

Hypnose et perte de poids

Hypnose, Déborah Dausse Kluger, Hypnose, Hypnothérapie

Déborah Dausse Kluger nous dit d’emblée que ce n’est pas l’hypnose qui fait maigrir mais la façon de manger, de réguler son alimentation qui le permet. L’hypnose va accompagner la personne qui souhaite perdre du poids à aller chercher ses leviers profonds dans son histoire pour trouver la motivation et la facilité à transformer sa façon de manger.

Déborah travaille sur le comportement alimentaire, la façon de manger et sur l’émotionnel qui est lié au « remplissage » quand on mange (elle travaille sur les compulsions).

Les gens mangent souvent du sucré car le sucre est hyper addictif. En tant qu’enfant, le sucre est souvent une récompense dans beaucoup de familles. Dans l’inconscient de ses patients, quand ils se sentent mal, ils ont besoin de leur récompense pour aller mieux même si l’adulte qu’il est sait que cela n’est pas bien de manger du sucre. Certaines personnes prises de compulsions ne prennent pas que du sucré mais tout ce qui peut leur tomber sous la main. Donc quand on a ce besoin de se remplir quand on a une émotion négative, l’objectif est de se sentir mieux, apaisé(e), serein(e).

Son rôle avec l’hypnose 

Hypnose, Déborah Dausse Kluger, Hypnose, Hypnothérapie

Déborah cherche à mettre en lumière cet objectif positif, cette bonne intention qui est de retrouver une émotion positive et de la mettre en lumière, c’est la première chose à faire. La personne doit se sentir bien mais sans pour autant devoir manger quelque chose. Le but est de conserver la bonne intention mais en changeant la méthode pour atteindre cet objectif.

Alors comment aller vers son objectif de bien-être sans manger ?

Perdre du poids fait aussi partie de la méthode qui permet de se sentir mieux, d’avoir plus confiance en soi.

Pour Déborah, perdre du poids c’est une méthode pour aller vers un objectif émotionnel. Elle appelle cela le curseur émotionnel qui est une moyenne de bien-être sur une échelle de 0 à 10. Elle le positionne avec la personne, ils définissent ensemble les critères pour qu’elle soit capable de savoir si et quand elle aura réussi à atteindre son objectif. Déborah creuse pour trouver les leviers de chaque personne.

La méthode

La méthode va être de perdre du poids en travaillant sur le comportement alimentaire. Et quand on travaille sur le comportement alimentaire, on revient à l’idée de remplissage. Si la personne se « remplit » quand elle ne va pas bien, elle va travailler sur ce point en particulier.

Pourquoi la personne se remplit-elle ? Cela provient peut être d’un ancrage dans l’enfance. 

Déborah utilise l’hypnose mêlée à la PNL (Programmation neuro-linguistique) pour faire remonter des éléments enfouis. Le fait de trouver ces raisons peut transformer le rapport à la nourriture avec le moindre effort.

Mais à côté de cela, elle demande à la personne de faire tout de même certains efforts en pleine conscience. Elle demande de suivre les 4 règles d’or du comportement alimentaire.

Les 4 règles d’or

Hypnose, Déborah Dausse Kluger, Hypnose, Hypnothérapie, manger, ne pas manger n'importe quoi

Déborah demande aux personnes de suivre ces 4 règles d’or en pleine conscience. A côté de cela elle travaille avec l’hypnose et la PNL pour que la transformation comportementale vis-à-vis de la façon de manger soit plus facile. Il est nécessaire d’avoir une prise de conscience profonde et bien ancrée.

  1. Quand j’ai faim, je mange et seulement quand j’ai faim. Attention, il faut bien faire la distinction entre le fait d’avoir faim et le fait d’avoir envie de manger, c’est complètement différent. Les personnes qui mangent sans faim, par compulsion ne font pas forcément ce distinguo. Le fait de prendre conscience que c’est émotionnel est déjà bien car on peut travailler en hypnose sur la connexion entre cerveau et estomac. Donc d’un côté il y a la pleine conscience qui fait que l’on ne mange que quand on a faim. Et il y a le travail avec le subconscient, l’émotionnel.
  2. Quand je mange, je mange ce qui est bon pour moi et dans la bonne quantité. En hypnose Déborah travaille sur un éloignement de l’appétence pour le sucre ou pour le gras.
  3. Quand je mange je suis à table. Je pose mes couverts entre chaque bouchée et je mastique 12 à 15 fois chaque bouchée. Le but est de manger lentement et en conscience, de bien sentir et apprécier ce que l’on mange. L’idée est de ralentir la façon d’ingurgiter les aliments car l’estomac, lorsqu’il est rassasié, envoie l’info au cerveau. Cette info met environ 15 minutes à arriver au cerveau : il ne faut donc pas manger vite. Notez qu’il est interdit de sortir de table en ayant encore faim.
  4. Quand je n’ai plus faim, j’arrête de manger même s’il reste de la nourriture dans mon assiette. Quand on termine pour ne pas jeter, on prend sa bouche pour une « poubelle ». Apprenez à ne pas surdoser votre assiette.

Pour conclure

L’hypnose, bien qu’elle ne fasse pas mincir, peut être une méthode utile à laquelle on peut avoir recours lors d’un régime ou en parallèle d’un rééquilibrage alimentaire. En effet, elle peut vous aider à renforcer votre mental et à rester fidèle à vos objectifs. 

Contact

Déborah Dausse Kluger à Cattenom – Tél : 00 336 80 47 46 62 

Facebook

D’autres articles sur Déborah.

Pour vous

Articles suggérés

La Magie du Ravioli

Vous aimez les bonnes choses ? Le fait maison alors, lisez cet article ! Comme nous aimons partager nos bons plans avec vous, nous continuons